Détective Conan, tome 10
de Gōshō Aoyama

critiqué par Koolasuchus, le 8 novembre 2012
(Laon - 31 ans)


La note:  étoiles
Le décalage horaire
Pour le dixième tome de la série Gosho Aoyama frappe fort avec la présence d'un personnage que l'on n'avait pas revu depuis le premier tome des enquêtes du jeune Conan.

La première partie est consacrée à la résolution de l'énigme commencée dans le tome précédent, une vague de meurtres a lieu lors de la fête d'anniversaire d'une fille d'un grand PDG. Après une nuit éprouvante Conan trouve enfin le meurtrier et le mobile.

La deuxième partie est la meilleure du tome, en effet Kogoro reçoit la visite de Heiji Hattori, détective lycéen comme Shinichis Kudo et qui souhaite rencontrer ce dernier. Le meurtre d'un homme d'affaire leur permettra de confronter leur sens de la déduction avec en prime un invité surprise que l'on ne s'attendait pas du tout à voir apparaître, tout simplement génial.

Par la suite Conan et ses amis du club des détectives juniors seront confronté à la disparition mystérieuse d'un employé de la bibliothèque. Cette enquête ne sera pas sans danger car le directeur de la bibliothèque pourrait bien être mêlé à cette sombre histoire.

La dernière partie sera le début d'une enquête qui verra sa fin dans le tome d'après. Ran, Kogoro et Conan sont en vacances au ski et font la rencontre d'un groupe composé d'un enseignant de l'université et de quelques-uns de ses élèves. L'enseignant sera sauvagement assassiné alors qu'ils sont isolé dans un chalet en pleine tempête de neige, qui est donc le meurtrier parmi les étudiants? La suite au prochain tome.