Autres tombes : Mémoires
de Pierre Josse, Bernard Pouchèle

critiqué par Shelton, le 2 novembre 2012
(Chalon-sur-Saône - 64 ans)


La note:  étoiles
Une balade ?
Aujourd’hui, c’est le jour des morts et cette commémoration dépasse largement le cercle des croyants. Nous avons tous des morts dans nos familles et nous aimons nous souvenir d’eux. Que nous espérions ou pas une vie après, nos souvenirs nous permettent de prolonger une vie sur terre en ne gardant que le meilleur, que ce qui mérite d’être encore en nous… Les chrétiens, lorsqu’ils encensent un mort font monter vers Dieu ce que cette personne a fait de bien sur cette terre tandis que les non-croyants encensent eux-aussi avec des paroles, ce qui n’est pas rien, puisque je crois avoir entendu dire que la Parole était à l’origine et la Parole était Dieu…

Puisque nous sommes dans ce jour du souvenir, je vous propose d’ouvrir avec délicatesse un ouvrage entièrement construit autour de ce souvenir du passage sur terre. Il s’agit d’une grande promenade avec photographie et texte dans les cimetières. Oui, imaginez que ce ne soit plus des terres de pleurs mais un grand jardin où les hommes aimeraient se souvenir de tous ceux qui les ont précédés…

L’auteur de cette invitation à un voyage différent, Pierre Josse, rédacteur illustrissime et mythique du Guide du routard, prend ici le temps de nous montrer les cimetières du monde. Or chaque culture, chaque religion, chaque époque, chaque pays a une façon différente de rendre hommage à ses morts. Même si je dois avouer ne pas être un grand adepte des cimetières contrairement à quelques personnes que je connais qui aiment marcher dans ces jardins calmes et paisibles, j’avoue avoir toujours eu la curiosité de lire les inscriptions tombales, celle qui résument en quelques lettres, quelques mots, une vie humaine entière…

Il est aussi impressionnant de constater comment certains ont construit ou fait construire des monuments parfois complexes tandis que, dans d’autres lieux, le corps est déposé à même le sol et la terre, avec simplement un objet sur la terre pour évoquer… on peut même citer le duc de Bourgogne qui s’est fait construire un tombeau dont il n’a jamais pu profiter puisque l’artiste le termina bien après la mort de l’illustre bourguignon…

L’ouvrage va consacrer une place particulière à Paris et ses grands cimetières. Le Père-Lachaise est certainement le plus connu avec ses tombes célèbres (Oscar Wilde, Victor Noir, sans oublier certain chanteur de la pop music) ou inconnues mais je préfère, quant à moi, celui du Montparnasse que j’ai déjà arpenté quelques fois (Jean-Paul Sartre)…

Mais en ce jour de mémoire que chacun évoque les lieux où sont restés ceux qui nous ont précédés, ceux que nous avons aimés, ceux qui nous ont légué notre pays, notre démocratie…