Raclée de verts
de Caryl Férey

critiqué par Ndeprez, le 14 février 2013
( - 44 ans)


La note:  étoiles
Caryl et le chaudron
Drôle de texte que ce "raclée de verts" pour l'auteur de "Zulu" "Haka" et encore "Mapuche".
Un supporter de l’équipe de foot de St Etienne , alcoolique , raciste et misogyne tue les femmes les soirs de match, le lendemain il se réveille à chaque fois avec... un sens en moins !
Ecrit en 2007 ce texte s'apparente plus à une nouvelle (on le lit en 30 min) , bien délirante et totalement inclassable.
Quand on n'est pas forcément fan de foot comme moi on se régalera de la "beaufitude" de ce fan du ballon rond, pour les autres ils s'amuseront des références au vert "de la grande époque" (son chien se nomme Janvion...)
En 4ème de couverture Caryl Ferey dit tout son amusement à écrire ce livre( il dit avoir pleuré de rire), j’espère qu'il a pris plus de plaisir à l’écrire que moi à le lire...
Son petit prix (moins de 4 euros) peut être attirant.
Des vertes et des pas mûres 4 étoiles

Je me rallie tout à fait à la critique principale pour cette nouvelle. Le portrait du Vert footballeux est sympathique, et j'en connais qui ne sont pas loin de cet état de fait. Pour le reste, l'intrigue est bien légère, les non dits n'aident pas à donner de la cohérence (pourquoi ces meurtres). Et il n'y a pas de chute !

Cecezi - Bourg-en-Bresse - 40 ans - 12 janvier 2015