Le train des orphelins, Tome 1 : Jim de Philippe Charlot (Scénario), Xavier Fourquemin (Dessin)

Le train des orphelins, Tome 1 : Jim de Philippe Charlot (Scénario), Xavier Fourquemin (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers , Enfants => 10-12 ans , Enfants => 12-15 ans

Critiqué par JulesRomans, le 5 octobre 2012 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 61 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (3 401ème position).
Visites : 2 304 

PAS UN TRAIN DE PLAISIR

Un sujet très sensible pour les Américains transposable dans d’autres lieux et d’autres époques comme la France de 1963 à 1982 (sic) avec des petits Réunionnais expédiés en particulier dans la Creuse à l’instigation de Michel Debré (alors député de ce département d’outre-mer de l’Océan Indien). Entre 1854 et 1929, sous les auspices d’œuvres caritatives protestantes puis catholiques, ce sont 250 000 enfants orphelins ou considérés comme tels par celles-ci (parfois au mépris des lois et de la confiance qui leur avait été faite par les parents en difficulté financière) qui vont quitter par les voies ferrées New York pour les états de l’Ouest en pleine mutation (Orphan Train Riders). Ils seront adoptés par des familles de milieu rural et selon le hasard seront traités soit en bête de somme, soit comme des enfants à chérir. Au début de l’ouvrage nous sommes en 1990 Jim reçoit la visite d’Harvey (à moins que ce soit le contraire), ces deux personnages se sont connus vingt ans plus tôt dans un wagon occupé par des orphelins dans un train en direction de l’ouest du Mississipi. Sur le quai de la gare de New York, le père de trois enfants au départ a, sur la demande de son adresse par l’aîné analphabète (un des deux héros) écrit sur un papier "La vie est une chienne et moi je ne suis bon à rien. Ne cherche pas à me revoir... Ton père". Un album qui touchera la sensibilité de tous, bien porté par un graphisme attrayant (où les enfants ressemblent à ceux d’Aude Soleihac dans La Guerre des boutons), mais qui est toutefois plutôt déconseillé à des moins de dix ans pour leur éviter des cauchemars. Les pages du dossier documentaire sont destinées exclusivement aux lycéens ou adultes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Charlot et Fourquemin...

9 étoiles

Critique de Lolita (Bormes les mimosas, Inscrite le 11 décembre 2001, 33 ans) - 1 mai 2017

... Nous font découvrir à travers l'épopée du "Train des orphelins" un volet de l'histoire américaine bien trop méconnu. Nous sommes donc rapidement plongés dans l'ambiance new yorkaise des années 20 où des milliers d'enfants des rues vont être déplacés vers le Middle West, officiellement pour y être adoptés, mais surtout pour peupler des zones désertiques et fournir de la main d'oeuvre à bas coût.

Dans ce premier tome, nous faisons essentiellement connaissance avec les protagonistes. Les aller-retours entre passé et présent promettent des rebondissements et donnent envie de poursuivre la lecture.

J'ai beaucoup aimé. On oscille souvent entre sourire et tendresse.

Les couleurs de l'album rappellent un peu les photos jaunies que l'on trouve dans les albums de nos grands-mères et cela lui confère une ambiance particulière.

Forums: Le train des orphelins, Tome 1 : Jim

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le train des orphelins, Tome 1 : Jim".