Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient de Élie Treese

Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient de Élie Treese

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Anonyme3, le 3 octobre 2012 (Inscrit le 6 septembre 2011, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 2 162 

Des amis alcoolos et leur bidon d'essence.

Biographie de l'auteur:

Élie Treese a pour père Jack Treese, guitariste et banjoïste émérite. Après des études de lettres, il entre comme clavier dans le groupe des Éjectés. Il s'installe ensuite en Corrèze, devient maître d'internat dans un lycée et vit retiré au fond des bois. Il a alors la rage d'écrire, des textes de toutes sortes, recueils de poèmes ou essais. En 2001, menacé de perdre son poste, il obtient une licence puis le Capès de lettres. En 2011, il est reçu à l'agrégation de lettres modernes. Il vit actuellement à Saintes. Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient est son premier roman.

Description de l'ouvrage:

Hadès, Maroubi, His Majesty et Low sifflent de longues rasades de gnôle, autour d'un feu. Puis ils se dirigent vers un chantier où ils doivent impérativement trouver du gasoil et en remplir des bidons. Très vite, une tension naît. Hadès a ramené un fusil et tourne autour de ses compagnons... La gnôle continue de se déverser d'un gosier à un autre...Les esprits s'échauffent... On ne quittera ces personnages qu'avec l'arrivée du matin. On aura passé avec eux une seule nuit. C'est Hadès, le bien-nommé, qui tient les portes de l'enfer. Un sous-monde, où les trois autres comparses se liguent contre ce semi-dieu déchu par l'alcool et l'aigreur. Mais lui est armé et ce complot le fait basculer dans la folie. Dans le silence de la nuit et dans la peine, nulle règle de conduite ne peut de toute façon être observée... L'auteur réussit le tour de force paradoxal de fonder son histoire sur des échanges verbaux sans dialogues explicites... Il y a ici du Faulkner, du Giono, du Beckett et ce qu'il faut de Céline.

Mon avis:

+: Roman très court(64 pages) et qui se lit vite(45 minutes). Roman très bien écrit avec un langage de la rue et un style de français moderne. Histoire d'alcoolos et de bidon d'essence, courte, mais diablement bien trouvée. Première de couverture, très belle (Voir la couverture ci-dessus).

-: Rien à dire.

En conclusion:

Elie Treese avec son court roman noir "Ni Ce Qu'ils Espèrent. Ni Ce Qu'ils Croient" réussit un tour de force subtil et sans prétention; Enrôler le lecteur jusqu'au fin fond de l'âme humaine avec des personnages hauts en couleur et une histoire d'amis alcoolos et de bidon d'essence.

Merci pour ce court et sublime roman noir.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Ni ce qu'ils espèrent, ni ce qu'ils croient".