Les voyages de Jhen, tome 13 : Le Mont-Saint-Michel
de Jacques Martin, Yves Plateau (Dessin)

critiqué par Shelton, le 1 octobre 2012
(Chalon-sur-Saône - 63 ans)


La note:  étoiles
Ce serait parfait s'il n'appartenait qu'à la Bretagne !!!...
Je rigole, bien sûr !!!

Avant d’aller plus loin et d’ouvrir ensemble cet album, il convient de préciser de la façon la plus claire qu’il soit que ce n’est pas d’une bande dessinée dont nous allons parler. En effet, si Jacques Martin est et restera un grand maître de la bande dessinée historique, s’il a créé une multitude de personnages comme Alix, Lefranc, Jhen, Orion, Arno et j’en oublie certainement, il est aussi celui qui a eu l’idée de visiter des lieux et des époques en compagnie de ses propres héros. Du coup, on peut se rendre dans la Rome antique en suivant les pas d’Alix ou découvrir le Mont-Saint-Michel dans l’ombre de Jhen…

Attention, il ne s’agit certainement pas d’un guide touristique même si la dernière page est consacrée à quelques renseignements complémentaires, avec numéros de téléphone, liens Internet, contacts divers et éléments pratiques pour se rendre sur place… Non, ici, nous allons découvrir le Mont-Saint-Michel, son histoire des origines à nos jours, avec un éclairage spécifique à l’époque de Jhen, le tout accompagné d’une très riche iconographie, dessins et photographies…

Pour respecter l’esprit de ces voyages dans le temps, c’est le Mont-Saint-Michel contemporain de Jhen qui est à l’honneur avec des dessins d’Yves Plateau. J’aime beaucoup l’évocation graphique des origines car en regardant le Mont aujourd’hui on a bien du mal à imaginer un ilot rocheux recouvert de quelques petites constructions religieuses… Et pourtant, c’est ainsi que le voyageur pouvait le découvrir à la fin du dixième siècle…

Ce qui est passionnant dans cette présentation, c’est que pour accompagner le remarquable texte, Yves Plateau a reconstitué des scènes se déroulant dans ce lieu magique et sacré. On peut citer, par exemple, le réveil des moines dans leur dortoir, un repas dans la salle des Hôtes – Jhen ne pouvait qu’être invité un jour par le père Abbé – ou les Anglais s’emparant de l’ilot de Tombelaine durant la guerre de Cent Ans…

On va ainsi voyager dans le temps, avec moult détails et précisions historiques comme aimait tant le faire Jacques Martin, à tel point que le lecteur attentif sortira de cette lecture plus renseigné qu’après de nombreux cours d’histoire. Ah, si nous avions eu plus de Jacques Martin professeur d’histoire-géographie, peut-être que les français auraient été réconciliés avec cette matière qu’ils ont trop délaissée… Qui sait ?

Cet album est bien la preuve que la bande dessinée peut mener à tout, y compris à la connaissance de notre histoire. Or qui veut aller loin doit savoir d’où il vient… La base de sagesse historique !

Seul inconvénient de ce Mont-Saint-Michel, c’est que les Normands sont persuadés que c’est le leur. Moi, je sais pourtant qu’il est Breton… Non ?