Papa-Longues-Jambes de Jean Webster

Papa-Longues-Jambes de Jean Webster
(Daddy-Long-Legs)

Catégorie(s) : Enfants => 10-12 ans , Enfants => 12-15 ans

Critiqué par Pucksimberg, le 28 septembre 2012 (Toulon, Inscrit le 14 août 2011, 39 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 834ème position).
Visites : 2 543 

Mais qui est cet homme auquel Judy doit envoyer une lettre chaque mois ?

Judy Abbott est une pétillante orpheline de 17 ans. Un beau jour, un généreux bienfaiteur lui offre l'opportunité de passer quatre années à l'université, ce qui est une aubaine pour une jeune fille de son statut. Deux conditions sont posées : elle devra s'engager à lui écrire une lettre par mois et ne pas chercher à savoir qui il est.

Ce roman épistolaire permet au lecteur de faire connaissance avec ce personnage plein d'entrain et d'humour. Les lettres permettent aussi de comprendre les manques d'une orpheline, tout comme sa force et sa joie de vivre. L'on voit aussi comment les jeunes filles étaient considérées à cette époque et combien les bonnes manières étaient essentielles pour avoir le droit d'exister. Le lecteur est surtout intrigué par cette figure paternelle qu'elle prénomme Papa-longues-jambes à cause de cette silhouette qu'elle a aperçue, seul indice sur ce mystérieux homme.

L'histoire est sympathique, les lettres sont bien écrites et l'histoire d'amour saura séduire les romantiques. Un roman de jeunesse sans violence, ni vulgarité, qui donne envie d'écrire des lettres.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une merveille !

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans) - 12 juillet 2019

Une adolescente de 17 ans vit depuis le début de sa vie dans un orphelinat aux Usa, pas très loin de New York. Un bienfaiteur, qui veut absolument rester anonyme, se propose d’offrir à Judy ses études dans une université à condition qu’elle lui écrive une lettre mensuelle faisant état de sa vie d’étudiante.
Un merveilleux roman sacrément bien écrit qui connut un succès littéraire considérable. J’ai lu quelque part que ce livre est encore actuellement fort apprécié par les jeunes japonais.
L’auteure, Jean Webster, née en 1876, est décédée en 1916.

Extraits :

- La vie entière n’est qu’un jeu où je dois jouer mon rôle aussi loyalement et avec autant d’adresse que possible.
- Le secret du bonheur réside pour chacun dans sa faculté d’adaptation à ce qui l’entoure.

- Quelle vie morne et sans éclat doit être celle d’un homme qui ignore ce que recouvrent les mots de mousseline, de point vénitien, de broderie à la main et de crochet irlandais. Tandis qu’une femme – qu’elle soit intéressé par les bébés, les microbes, les maris, la poésie, les serviteurs, les parallélogrammes, les jardins, Platon ou le bridge – est toujours et fondamentalement intéressée par la toilette.

- J’ai pris la décision de ne jamais me marier : le mariage est évidemment un processus de détérioration.

Un roman épistolaire charmant et plein de fraîcheur

9 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 46 ans) - 12 septembre 2014

J’ai entrepris la lecture de ce roman jeunesse sur les conseils de ma fille de 15 ans. Pour la petite histoire, contrairement à moi, ma fille déteste lire : quelle tristesse ...

Quand elle doit lire pour l’école et que je lui demande comment était son livre, elle me répond toujours, je cite « c’est nul » ou « c’est chiant » ou « j’ai rien compris »…

Puis un jour, elle a dû lire Papa-Longues-Jambes, qui est un classique de la littérature jeunesse américaine. Quand je lui ai demandé comment c’était, elle m’a répondu « trop bien ». Quoi ??? Mais comment est-ce possible ? Ma fille a aimé un livre ?

Du coup, j’avoue que ma curiosité a été vivement piquée !! J’ai donc décidé de lire moi aussi ce roman « trop bien ». Et franchement, c’est vraiment une lecture agréable, pleine d’humour et de fraîcheur. J’ai suivi avec un grand plaisir les 4 années d’études de la jeune Judy Abbott et j’ai adoré le regard qu’elle porte sur le monde, son positivisme et sa manière de croquer la vie à pleines dents.

C’est un très bon livre jeunesse qui a également le mérite d’initier les plus jeunes au style épistolaire, style que je trouve particulièrement intéressant dans la littérature.

Forums: Papa-Longues-Jambes

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Papa-Longues-Jambes".