Un peu avant la fortune
de Jean-Claude Denis (Scénario), Charles Berbérian (Dessin), Philippe Dupuy (Dessin)

critiqué par Pucksimberg, le 12 septembre 2012
(Toulon - 40 ans)


La note:  étoiles
une bande dessinée digne d'un simple téléfilm ...
Cette bande dessinée qui réunit de grands artistes ne m'a pas convaincu du tout.

Au début de cette BD, le lecteur fait la rencontre d'Etienne, un personnage qui semble paumé et complètement ivre, l'archétype du pauvre mec qui agace tout le monde durant les soirées entre amis. On apprend assez vite que ses abus d'alcool sont dus au fait qu'il a gagné une très grosse somme au loto. Nous suivons donc ce personnage durant les heures qui suivent son gain bien qu'il n'ait pas encore reçu le moindre centime de la dite somme. Il s'inquiète, panique, pense à son ex, croit avoir perdu son ticket gagnant, le retrouve ...

Je me suis bien ennuyé dans cette histoire qui tire en longueur. A l'exception du gain au loto, tout le reste n'est que banalité et dialogues simplistes. Rien d'exceptionnel.

De la part de tels auteurs, je m'attendais à une production originale et remarquable. Ici, je n'ai ressenti qu'ennui et déception.

Bien que naïfs, j'ai apprécié les dessins de Berberian.