Nord contre Sud
de Jules Verne

critiqué par Hexagone, le 10 septembre 2012
( - 49 ans)


La note:  étoiles
Yes we can.
L'indémodable Jules Verne ou le combat contre l'esclavage.

C'est en Floride que Verne a décider de planter le décor de cette épopée qui montre l'affrontement de deux camps aux idées plus qu'opposées.
Le Nord anti-esclavagiste s'oppose au Sud abolitionniste.
Pour corser son histoire, Verne place un abolitionniste au coeur de la Floride aux alentours de Jacksonville.
Là un opportuniste, un peu mercenaire, très ambitieux et prêt à mettre la ville sens dessus dessous pour pouvoir accéder au pouvoir, Il agite les foules et les guide vers l'affrontement, recette bien connue.
Le roman est un peu manichéen, avec le gentil abolitionniste qui possède quand même une légion d'esclaves et le méchant esclavagiste qui veut que rien ne change.
Cela sur fond de procès qui cherchent à incriminer les uns et les autres à la faveur des juges en place.
Texar, l'esclavagiste profite de son impunité pour mettre à sac la plantation de Burbank farouche applicateur des idées nordistes.
Il concède l'affranchissement de ses esclaves qui lui resteront fidèles jusqu’à la mort. Il faut dire qu'il est un gentil esclavagiste.
Sentant le danger, Burbank exile une partie de sa famille qui lors du voyage est capturée par Texar et envoyée aux Everglades.

Les affaires de Jacksonville vont s'arranger avec l'arrivée de l'armée fédérale.
Burbank a lui d'autres chats à fouetter. Retrouver sa fille aux mains des ravisseurs.
C'est là que le roman devient Vernien, sont décrits les rivages du Saint John, les marées du fleuve, la mangrove, la cyprière et les méandres.
Evidemment tout finira bien dans le meilleur des mondes.
Un peu déçu par ce roman qui ne trouve pas son rythme, manque de précision historique et pèche par un manque de développement psychologique des protagonistes.

Il m'a plu de suivre les pérégrinations des héros via Google Earth, je pense que Verne aurait apprécié ce moyen de suivre les aventures de ces personnages.
Connecté sur la Floride, je suivais l'itinéraire tortueux au travers du fleuve, c'était amusant et enrichissant.

Pour terminer, une cause défendue noblement par Verne mais qui manque de rythme.
Il aurait été visionnaire, voir médiumnique que Verne par le truchement d'un de ses héros évoque la possibilité que Lincoln soit un jour remplacé par un Noir ou quand le rêve devient réalité.
La Sécession, ça va cesser, c'est sûr 7 étoiles

Un très bon cru de Jules Verne, pas un sommet absolu car, comme Hexagone l'a dit dans son excellente critique principale, ça manque un peu de rythme, surtout dans sa première partie. Mais "Nord Contre Sud" est tout de même vraiment bon, bien écrit, de belles descriptions de la Floride, un sujet passionnant (la guerre civile, l'esclavage), des personnages certes manichéens (les gentils très gentils, le méchant super méchant, la brave esclave, la jeune fille adorable, le fils héroïque, la fiancée patiente, la mère qui se meurt...), mais c'est du Verne, après tout.
Bref, 475 pages (mon ancienne édition Livre de Poche) qui se lisent super bien, pas mon préféré de Verne, ni un de mes préférés, mais je l'aime bien !

Bookivore - MENUCOURT - 37 ans - 19 avril 2015