La fille de l'archer de Serge Brussolo

La fille de l'archer de Serge Brussolo

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Amnezik, le 17 août 2012 (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 082ème position).
Visites : 3 044 

Un mix des genres réussi

Quatrième de couv' :

Une troupe de baladins au Moyen-Âge prête à tout pour survivre, même à utiliser un don maudit… Au début de la Guerre de Cent ans, à une époque où la mode est aux jardins zoologiques insolites, une troupe de baladins fait profession de montreurs de monstres, exploitant la crédulité des spectateurs en exposant de faux monstres fabriqués en secret. Ainsi, un simple orang-outan est présenté comme un émissaire des peuples de la lune. Hélas, l’Eglise évente la supercherie. L’homme tombé de la lune qui assurait la fortune de la troupe est arrêté et brûlé sur le bûcher, laissant ses compagnons ruinés. C’est alors que les forains entendent parler d’un chevalier obsédé par les animaux légendaires, qui collectionne les bêtes rarissimes. Walla, une jeune fille accueillie par le groupe quelques années plus tôt avec son père, jadis archer, propose de lui offrir ses services. Jusque-là protégée par son père craint et respecté, venu de contrées étrangères et barbares, elle se sent esseulée et menacée à la mort de ce dernier. Pourtant, quand elle essaie de chasser avec l'arc et les flèches de son père, elle semble avoir hérité de son don. Jamais elle ne rate sa cible. Et pour assurer sa survie et celle de sa troupe elle acceptera d’être la chasseresse de ce mystérieux chevalier. Quitte à se jeter dans la gueule du loup…

Ma Critique :

Force est de reconnaître que c'est fichtrement bien écrit, le Moyen Age rendu par Brussolo, avec ses us et coutumes (assortis de croyances et superstitions), est plutôt crédible. Les personnages auraient sans doute mérité un traitement plus approfondi (surtout Wallah même s'il est vrai qu'elle ne sait pas grand chose de son passé) mais ils restent convaincants. L'intrigue, sans être particulièrement rythmée, parvient toutefois à nous accrocher, surtout une fois que le baron de Bregannog entre en scène, on essaye nous aussi de démêler le vrai du faux des deux versions des faits et de démasquer le menteur, si menteur il y a (chapeau bas si vous devinez le fin mot de l'histoire avant qu'elle ne soit révélée à Wallah).
Si l'histoire se termine tout laisse à penser que l'on retrouvera Wallah dans de nouvelles aventures (le bouquin se conclut en effet par la phrase "fin du tome 1"), reste juste à savoir dans quel délai Serge BRussolo compte s'atteler à cette "suite" (pour l'anecdote Hurlemort, paru en 1993, se terminait aussi sur la promesse d'un tome 2, à ce jour les fans attendent toujours).

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La fille de l'archer

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Droit au but...

7 étoiles

Critique de Cecezi (Bourg-en-Bresse, Inscrit le 3 mars 2010, 38 ans) - 4 octobre 2018

Un roman bien écrit, qui avance bien, même si l'on passe un peu d'un épisode à l'autre, en mettant de côté les éléments qui précèdent dans l'histoire, ce qui donne un roman qui à mon sens manque un peu de cohérence. L'univers médiéval est bien rendu, même si là aussi je préfère d'autres titres de l'auteur (Le château des poisons, par exemple). Une lecture divertissante. Reste à lire la suite, Le suaire écarlate...

Pas fantastique, mais surprenant

7 étoiles

Critique de Isatis (, Inscrit le 12 septembre 2011, 36 ans) - 23 décembre 2013

Dans les deux sens du termes, ce roman n'est pas fantastique. Bien que l'on apprenne rapidement que l’héroïne dispose d'un don magique, celui-ci n'est qu'un artefact qui n'est pas central à la narration.
L'histoire est pleine de rebondissements, l'intrigue est intéressante mais pas exceptionnelle. Le côté médiéval est bien rendu et l'immersion est bonne.

En conclusion, un bon livre; assez surprenant par ses pérégrinations et ses légendes. On s'attache à l'héroïne mais pas assez aux différents protagonistes qui l'accompagnent dans ses différentes quêtes.

Fabliau moyenâgeux ou chanson médiévale?

6 étoiles

Critique de Hamilcar (PARIS, Inscrit le 1 septembre 2010, 63 ans) - 5 septembre 2012

Wallah est une fille du Nord. Son père, Gunar, est un guerrier venu du froid, contraint à suivre une troupe de bateleurs de foire en foire. Nous sommes dans la France du roi fou, Charles VI, et les mythes et croyances sont légions.
La troupe produit un spectacle de bêtes « tortes », monstrueuses, dont l’exhibition d’un homme tombé de la lune. Mais las ! Tout s’écroule pour la troupe lorsqu’un seigneur bien avisé découvre le pot aux roses, les animaux présentés n’étant pas forcément ce qu’affirme Bézelios, le chef de la troupe.
S’ensuit alors une aventure saupoudrée de magie, de monstre bicéphale dévoreur de chair fraiche, de flûte enchantée provoquant l’avalanche, et de seigneurs plus cruels les uns que les autres. Mais Wallah est une fille qui a de la ressource. L’enchantement qu’elle a subi la délivre de situations difficiles mais pourrait la consumer peu à peu.
Présenté sous cette forme, le livre pourrait faire partie de la bibliothèque jeunesse, série fantasy. Rajoutons la violence qu’il contient, têtes arrachées comprises, et l’histoire n’est plus un fabliau moyenâgeux mais une chanson médiévale.
Je l’ai lu sans déplaisir, comme si je contemplais une toile de Jérôme Bosch. Reste l’intrigue un tantinet tirée par les cheveux et l’attente d’un éventuel deuxième tome. On devient alors comme tous ces mendiants qui parsèment le livre, en restant sur notre faim.

Pas mal

7 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 17 août 2012

Ce roman mélange effectivement plusieurs genres, à commencer par historique, un brin fantastique et un peu policier aussi.
J'ai beaucoup apprécié le début, au moment de la description de la foire moyenâgeuse. L'ambiance est très bien rendue, on s'y croirait. Pour la suite, j'ai trouvé que c'est beaucoup moins bien rendu. L'intrigue en elle même nous tient en haleine, et il est difficile, voire impossible de deviner la fin.
Par contre, je n'ai pas aimé du tout la fin, qui laisse des questions en suspens, questions auxquelles je ne suis pas sûre du tout que Brussolo apportera une réponse dans le tome 2, si tome 2 il y a...

Forums: La fille de l'archer

Il n'y a pas encore de discussion autour de "La fille de l'archer".