La grande course de Flanagan
de Tom McNab

critiqué par Ludmilla, le 19 janvier 2019
(Chaville - 63 ans)


La note:  étoiles
Superbe roman!
Comment se fait-il que cet excellent livre ne soit pas encore critiqué sur CL ?

Ce roman est basé sur une histoire vraie, l'histoire d'un milliardaire qui a organisé dans les années 1928-1929 (?) une course de 5 000 km.

Flanagan est l’organisateur de la Trans-America, une course qui traverse les Etats-Unis d’ouest en est dans les années 30, la période de la Grande Dépression. Au début, son but est uniquement de gagner de l’argent, mais au fil de la course, il évolue, comme d’ailleurs les principaux personnages auxquels je me suis attachée au point de regretter qu’ils arrivent déjà à New-York, après plus de 600 pages qui passent trop vite.

2000 personnes dont 121 femmes s'élancent depuis Los Angeles pour traverser en courant les Etats-Unis jusqu'à New-York, soit plus de 5000 km à parcourir à raison de 80km par jour.

Un talent certain de l'auteur à communiquer sa passion du sport.
Une course d'obstacles physiques, financiers et politiques.
Un hommage aux gens pauvres, chômeurs désespérés, et aussi à l’émancipation des femmes.
Une histoire de solidarité, d’amitiés, de dépassement de soi…


«Blake, Kovak, O'Carrol et près d'un millier d'autres, dont aucun n'avait la moindre chance de remporter un prix à New York : pourquoi continuaient-ils à courir ? Doc s'aperçut avec surprise que la question ne lui était jamais venue à l'esprit. Ils couraient parce que c'était un moment qu'aucun propriétaire, aucun employeur, aucun politicien pourraient jamais leur enlever.»