Kirihito Vol.2 de Osamu Tezuka

Kirihito Vol.2 de Osamu Tezuka
(Kirihito sanka)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par JulesRomans, le 5 août 2012 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 59 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (38 178ème position).
Visites : 990 

Chienne de maladie

Les albums de la série Kirihito paraissent en France autour de 2005 (quarante ans après leur parution au Japon), Osamu Tezuka y évoque un jeune médecin qui a essayé de comprendre les origines d’une mystérieuse maladie qui règne dans un petit village perdu de l'île de Shikoku. Il contacte la maladie en question, son visage et une partie de son corps prennent alors un physique canin. Dans le deuxième tome de Kirihito, échappé avec Li-Hua (la femme-beignet) du cirque, le jeune médecin est capturé par des chasseurs taiwanais qui le perçoivent comme un démon.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Kirihito [Texte imprimé] Osamu Tezuka [traduit par Jacques Lalloz] [adapté par Patrick Honnoré]
    de Tezuka, Osamu Lalloz, Jacques (Traducteur)
    Delcourt
    ISBN : 9782847899368 ; EUR 7,99 ; 17/11/2005 ; 192 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Kirihito

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Freaks

6 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 42 ans) - 6 novembre 2013

Tandis que Osanaï Kirihito est exhibé comme une bête curieuse, et doit participer à de sordides numéros de cirque dans le Palais des Plaisirs de Wan Da-Ren, richissime et obséquieux homme d’affaire taïwanais, le docteur Urube est envoyé en Afrique du Sud pour y étudier d’étranges cas qui ressemblent fort à la « Monmô » japonaise. Les autorités du pays affirment à Urube que la maladie ne touche que les ouvriers noirs travaillant dans les mines. Mais Urube va découvrir bientôt, au péril de sa vie, que certains membres de la communauté blanche, soigneusement cachés aux yeux de tous, sont également frappés par le mal.

Ce deuxième volume de la série étoffe les thèmes abordés dans le premier épisode. Interrogeant toujours la nature de la condition humaine, il introduit en effet par exemple des éléments liés à la santé mentale, au racisme (l’apartheid en Afrique du Sud) ou à l’obsession sexuelle. Le plus étonnant est sans doute la dimension mystique de certains passages, ce qui m’a permis de redécouvrir, (dans un manga !), un très bel extrait de l’évangile selon Saint-Mathieu. Le dessin (malgré un côté un peu désuet), et la narration, sont à nouveau terriblement efficaces. Ils mettent bien en valeur les personnages principaux, hantés par les fantômes du passé, leurs tourments ou leurs ambitions.

On pourra bien sûr à juste titre reprocher à Osamu Tezuka d’en faire un peu trop, avec les péripéties glauques qui s’enchaînent et les personnages torturés ou pervers. C’est vrai que parfois l’auteur frise l’excès. Mais cela donne aussi une ambiance très particulière que je trouve personnellement terrible et fascinante.

Forums: Kirihito Vol.2

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Kirihito Vol.2".