Les Seigneurs de Bagdad de Brian K. Vaughan (Scénario), Niko Henrichon (Dessin)
(Pride of Baghdad)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Adultes

Critiqué par JulesRomans, le 29 juillet 2012 (Nantes, Inscrit le 29 juillet 2012, 61 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 760ème position).
Visites : 1 514 

Retour sur la seconde guerre d’Irak à travers une histoire de fauves

Le lecteur francophone découvre que la BD animalière peut être pour les adultes et qu’en période de forte montée nationaliste elle permit d’apporter une touche originale dans un concert d’instruments jouant la même note. Les personnages humains (que ce soit le gardien du zoo ou le soldat américain) sont vraiment très peu présents, mais la façon dont les animaux pensent et vivent le conflit renvoie très fortement divers messages. Il s’agit ici d’une des meilleures bandes dessinées de guerre comme le signalait l’ouvrage de référence La Guerre dans la BD (parue chez Eyrolles en 2011, deux ans après son édition originale au Royaume-Uni) en matière de comics anglo-saxons. L'histoire est un récit romancé bâti à partir du fait que des soldats américains en 2003 avaient retrouvé puis abattu quatre lions échappés du zoo de Bagdad après un bombardement de l’aviation américaine. Le récit pose en filigrane le sens de l’intervention américaine (en particulier mais pas seulement sur la question de la liberté octroyée au peuple irakien) et la façon dont l’armée américaine a agi sur place. Cette BD est dotée d’un graphisme proche de celui des dessins animés de Walt Disney et de couleurs harmonieuses, cela fait d’autant mieux contraste avec le sérieux du propos sous-jacent. L’humour n’est pas absent et on goûte au plaisir de voir un ours symbolisant l’armée américaine écrasé par une horde de chevaux en se déclarant surpris que ses adversaires en difficulté aient eu l’idée de faire appel contre lui à la cavalerie afin de pouvoir au moment crucial se sortir d’un mauvais pas. Cette traduction par Benjamin Rivière est d’une très bonne qualité littéraire, contrairement à celle produite chez l’éditeur Panini qui était particulièrement indigeste (en ne levant pas les sous-entendus certains dialogues devenaient abscons, le niveau de langue était maintenu à un niveau très argotique). De plus Urban Comics a respecté le graphisme, l’éditeur Panini avait éliminé les surfaces les plus éloignées des vignettes situées au bord de la page. Outre un non-respect évident en général pour l’œuvre traduite, cela supprimait ainsi certains détails significatifs qui aidaient à mieux comprendre les sentiments des protagonistes.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les seigneurs de Bagdad [Texte imprimé], inspiré d'une histoire vraie scénario de Brian K. Vaughan dessin & couleurs, Niko Henrichon
    de Vaughan, Brian K. Henrichon, Niko
    Urban Comics / Collection Vertigo deluxe
    ISBN : 9782365770286 ; EUR 15,00 ; 23/03/2012 ; 136 p. ; Relié
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un comics sérieux

6 étoiles

Critique de Kabuto (Craponne, Inscrit le 10 août 2010, 59 ans) - 1 juillet 2013

Les seigneurs de Bagdad est un comics qui grâce à une histoire inspirée se donne des airs sérieux. Les graphismes sont parfois très réussis notamment avec quelques belles doubles pages et le scénario est bon mais le côté anthropomorphique poussé des lions m’a un peu gêné. Un bon album dans lequel on entre rapidement.

Forums: Les Seigneurs de Bagdad

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Seigneurs de Bagdad".