La reine des pluies de Katherine Scholes

La reine des pluies de Katherine Scholes
( The rain queen)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Maya, le 2 novembre 2002 (Eghezée, Inscrite le 18 octobre 2001, 42 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 6 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (3 032ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 4 390  (depuis Novembre 2007)

Pour l'Afrique et pour la vie

Dans les années 70, les parents de Kate, missionnaires en Afrique, sont sauvagement assassinés à la machette, victimes de leur foi diront les officiels de la Mission. Kate devra attendre plus de vingt ans pour connaître la vérité de la bouche de sa marraine, une amie de ses parents chassée de la mission et miraculeusement rescapée du massacre.
« La reine des pluies », c'est le récit d’Annah, jeune infirmière qui débarque en Afrique pleine d'idéal et qui sera d'emblée cassée par les autorités religieuses dont elle dépend. Partie pour vivre plus en liberté, elle se rend vite compte que la mission obéit à des règles très strictes. Règles qu’elle enfreindra à plusieurs reprises, au nom de la vie.
Ce roman est plus qu’une belle évocation de l'Afrique. On découvre le monde des missions chrétiennes dans leurs bons et mauvais côtés. Si elles ont apporté l'instruction et les soins médicaux, elles ont également refusé de respecter les coutumes locales et de se joindre vraiment au peuple africain. On va aider mais ne fraye pas avec ces gens-là. On connaît les conséquences actuelles de ce lamentable esprit.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une Afrique « magique et méconnue »

6 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 42 ans) - 7 février 2018

La reine des pluies est une sorte de mélodrame qui aurait pu se contenter d’accumuler les clichés convenus du genre, mais j’avoue que le livre, par bien des aspects, parvient à s’affranchir de ce à quoi on aurait pu s’attendre. De fait, il présente une profondeur inattendue, à la fois par ses péripéties surprenantes, et par la réflexion qu’il amorce sur le rapport entre la civilisation occidentale et la culture africaine.

Malgré le ton éminemment romanesque du récit (voir, en guise d’échantillon, le résumé au dos du livre qui annonce la couleur : « magnifique portrait d’une femme passionnée et rebelle, La Reine de pluies nous entraîne dans une superbe saga romanesque »), c’est quand même la gravité qui domine, aussi bien par le meurtre sauvage qui ouvre et clôture le récit, que par la violence qui embrase le Congo-Zaïre voisin fraîchement indépendant. Le volet strictement sentimental quant à lui est finalement réduit à peu de chose, laissant la place à la fascination de cette Afrique « magique et méconnue » chantée par le quatrième de couverture.

Je dois ainsi bien reconnaître aussi que malgré une écriture très standard et la présence de certains poncifs, Katherine Scholes nous emmène décidément là où on ne l’attend pas ! À une description qui semble assez réaliste de la Tanzanie d’avant l’indépendance, elle sait aussi mettre en scène des lieux quelque peu hors du temps qui intègrent alors au récit une ambiance presque fantastique. Le rapport entre les Européens et l’Afrique est sans cesse interrogé, comme à travers la confrontation de la médecine occidentale et des remèdes des guérisseurs. Tous ces ingrédients font de La reine des pluies un divertissement réussi, au rythme enlevé et très entraînant.

L'Afrique au coeur

8 étoiles

Critique de Aquarelle (Paris, Inscrite le 29 mai 2006, 43 ans) - 15 avril 2010

Un bon et long moment de lecture au coeur du Tanganyika (aujourd'hui la Tanzanie). Je ne vous raconterai pas l'histoire au risque de gâcher une partie de votre plaisir mais j'ai beaucoup aimé dans ce roman les rapports humains qui apparaissent vrais et sincères, denrée rare de nos jours où tout n'est souvent que calcul... Annah surprend par sa volonté d'aboutir à ses fins, des fins louables puisqu'il s'agit de s'investir en Afrique dans l'aide humanitaire à travers une mission chrétienne. De plus, dans notre société où les personnes âgées sont souvent oubliées et reléguées au dernier rang, ce livre leur rend une place honorable ; la jeunesse africaine trouve naturel de venir s'abreuver auprès de ces témoins de vie. La belle histoire d'amour en toile de fond ne gâche rien. Bref, l'essayer c'est l'adopter !

Séduite, à 100%

10 étoiles

Critique de Amyautumn (, Inscrite le 12 février 2005, 31 ans) - 12 février 2005

Je viens de terminer ce livre, les larmes aux yeux, et triste. Triste d'avoir fini, et prête à le relire dès le début. J'ai été touchée par ce livre qui représente pour moi plusieurs choses.

Ce livre vous donne l'envie d'être plus que ce que l'on est, de suivre ses instincts, son coeur.

Il m'a donné envie de respirer l'air de l'Afrique, de voir ces baobabs, de découvrir les secrets de l'Afrique.

Je donne sans même me poser la question un 5 à ce roman qui m'aura transcendée vers un autre monde, un monde séduisant.

Tous les personnages y sont attachant, l'histoire d'amour est bouleversante, on peut presque apercevoir la beauté de ce pays à travers les pages.

La reine des Pluies, je conseille à tout le monde de voyager pendant 633 pages à travers une Afrique que je vois désormais avec des yeux nouveaux.

une missionnaire rebelle au Tanganyika

8 étoiles

Critique de Lachoute (La Perrière, Inscrite le 8 octobre 2004, 45 ans) - 13 octobre 2004

Je viens de terminer la lecture de ce roman qui raconte la belle histoire d’une jeune missionnaire rebelle au cœur du Tanganyika. Je me suis facilement laissée encercler par la forêt dense et les tribus africaines. Annah Mason, australienne, infirmière, missionnaire est avant tout une femme qui choisit avec son cœur et agit par instinct. Elle n’hésite pas à se mettre en danger pour l’amour d’un homme mais aussi pour celui de sa meilleure amie. Seule mais forte, elle navigue dans un monde hostile pour apporter l’espoir et la vie aux plus démunis.

Peut être suis-je un peu sensible mais plusieurs passages m’ont tiré les larmes aux yeux. Je retiendrai sans doute de cette histoire, la scène de la césarienne, la mort de Mtemi et le massacre de Sarah et Michael. K. Scholes écrit avec beaucoup de sensibilité.

Merci pour ce bon moment en compagnie des Waganga et autres tribus africaines.

Un beau roman, une belle romance...

8 étoiles

Critique de Nirvana ( Bruxelles, Inscrite le 7 avril 2004, 45 ans) - 14 mai 2004

Je viens de passer une délicieuse après-midi dans le calme de mon jardin, sous un soleil qui n'était malheureusement pas africain, en compagnie de cette belle histoire.
Kate a douze ans , quand ses parents, missionnaires australiens en Tanzanie, sont sauvagement assassinés. Elle sera renvoyée à Melbourne, et continuera sa vie comme pupille de la mission.
Adulte, elle reçoit, un beau jour , un livre traitant des "martyrs modernes", et y découvre relatées les circonstances étranges de la mort de ses parents, et les interrogations quant à la présence d'une femme Anna Mason, ayant échappé au massacre. Elle découvre, jointe au colis, une lettre de cette femme, qui affirme être sa marraine, et veut reprendre contact. Kate, traumatisée par le drame de son enfance refuse de donner suite à cette demande.
Des années plus tard, elle fait connaissance d'une étrange voisine, qui gagnera son amitié pour ensuite lui avouer qu'elle est Anna, et qu'elle s'est donné pour mission de révéler son passé à Kate.
Par un retour dans le passé, on suit alors le destin d'Annah, jeune infirmière partie exercer son métier dans une mission au Tanganyika, en 1962, juste avant l'Indépendance.
Son idéalisme et sa compassion la dresseront contre la rigueur des règles à respecter dans la mission,où les médecins s'opposent aux croyances mais aussi aux remèdes des populations locales.
Elle connaîtra l'amour auprès d'un jeune chef de tribu mais un événement tragique donnera à sa vie une nouvelle tournure.
Une belle histoire de femme, qui suit la ligne de conduite qu'elle s'est fixée, avec persévérance et détermination, sans se soucier des conventions de l'époque.

Forums: La reine des pluies

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Des larves pour cicatriser des plaies ? 3 Fanou03 11 février 2018 @ 10:05

Autres discussion autour de La reine des pluies »