Facebook m'a tuer
de Alexandre Des Isnards, Thomas Zuber

critiqué par Psychééé, le 16 juillet 2012
( - 29 ans)


La note:  étoiles
Tellement réel!
Ce livre est criant de vérité. Il raconte, au travers de petites tranches de vie réelles, la vie quotidienne de la Génération Y, de plus en plus friande de numérique. Facebook, Farmville, Twitter...deviennent une obsession, voire génèrent une anxiété en cas d'absence.
Dans de courts chapitres tels que « faut qu'on se voie », « je viendrai « peut-être » », « rencontres in real life », ce livre dévoile le comportement de cette génération, c'est drôle et parfois pathétique. Tout est montré, rien n'est secret...
A titre d'exemple, auparavant, avant de rencontrer quelqu'un, on ignorait presque tout de sa personne. Aujourd'hui, il suffit de le « googler » et il n'y a même plus le plaisir de se découvrir en face à face, tout est déjà connu, répertorié en ligne.
C'est plutôt inquiétant de voir à quel point ce phénomène est présent dans nos vies. Je me suis reconnue à certains moments mais ne connaissant pas la moitié des applications, j'ai cru comprendre que je n'avais pas encore atteint un point de non retour.
Ce livre montre que même si aujourd'hui on se dit « persécutés » par la société qui sait tout de nous, nous y sommes pour quelque chose, puisque nous nous épions tous les uns les autres et alimentons nous-mêmes ces informations. A nos risques et périls.
Facebook poussé à son paroxysme . 4 étoiles

Je pense qu'il ne faut pas stigmatiser la société à ce point non plus... Les extraits présentés dans le livre sont vraiment les pires clichés qu'il y avait à trouver sur le sujet.
Oui effectivement les modes de vie et d'approche ont changé, aujourd'hui il y a les portables et internet, et ce n'est pas une raison pour créer des généralités bidons sur des situations qui ne représentent pas des majorités selon moi.

Il y a différentes façons d'utiliser Facebook, à chacun l'initiative de faire les bons choix pour ne pas perdre de vue ce que sont réellement les choses importantes de la vie.

Le livre se lit facilement, mais n'est qu'un listing de ce que tout utilisateur de réseaux sociaux sait déjà.
Rares sont les personnes qui s'y reconnaitront je pense, mis à part si je suis trop naïve pour me rendre compte que les choses ont tant changé ...

Tochinette - - 23 ans - 12 août 2012