Storyteller de James Siegel

Storyteller de James Siegel
(Deceit)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone , Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Nothingman, le 2 juin 2012 (Marche-en- Famenne, Inscrit le 21 août 2002, 39 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 330ème position).
Visites : 1 942 

La vérité, si je mens!

« J’étais destiné à raconter l’histoire que personne ne devait jamais raconter. » Tel est le destin de Tom Valle. Tom Valle est journaliste au Littleton Journal, petite ville de Californie, et s’occupe de faits divers sordides ou de petits sujets locaux. Et il s’en contente largement. Son but désormais : faire profil bas et mener sa vie sans faire de vagues. C’est que cet homme, au premier abord insignifiant, est devenu une sommité dans le monde du journalisme ! Journaliste à succès pour un grand journal new-yorkais, Tom a tout perdu en inventant de A à Z ses propres enquêtes. Par facilité, par bravade, par goût du risque, par bêtise… Toujours est-il que le mal était fait. Au nombre de 56, elles ont toutes été publiées. Quant sa rédaction a découvert le pot aux roses, cela a valu un bannissement de la profession et une réputation de menteur éhonté qui lui colle désormais à la peau, quoiqu’il fasse. Donc pour, lui, travailler à nouveau dans le milieu du journalisme est déjà en soi un véritable miracle.
Tout tournait donc à nouveau pour le mieux jusqu’au jour où Tom est appelé pour un banal accident sur une autoroute. Un homme, suite à une collision, périt carbonisé dans son véhicule. Certains éléments et certaines incohérences intriguent notre journaliste et lui font penser à une mise en scène. De fil en aiguille, il va remonter la filière et réveiller un complot vieux de plusieurs années. Tom essaie de faire les langues se délier, d’attirer l’attention. Mais qui va croire un journaliste mythomane, un menteur patenté ?

Storyteller est un polar qui se révèle un agréable page-turner. Dès le départ, le narrateur, Tom Valle nous prend par les sentiments. « Enfermé dans une chambre de motel étouffante, je suis en train d’écrire la vérité, toute la vérité, la vérité la plus simple et la plus pure. Que Dieu m’en soit témoin. Parole de scout. Croix de bois, croix de fer, si je mens, je vais en enfer. Car, de toute façon, je vais mourir. Ce n’est pas seulement mon dernier reportage. C’est mon testament,… »
Avec ce journaliste torturé, rongé par le remords, James Siegel livre un très bon anti-héros. On s’attache très vite à ce personnage plongé dans sa quête éperdue de vérité. Mais comment être crédible quand on a menti dans un journal national? Merveilleux sujet qui ne manque pas de tenir le lecteur en haleine. D’autant que les rebondissements sont incessants. Même si ce thriller reste de facture classique, on peut y trouver une réflexion sur des questions essentielles telles que la vérité et le mensonge. Où se trouve la vérité ? Vaste programme…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

La théorie du complot revisitée avec virtuosité

10 étoiles

Critique de Pietro (, Inscrit le 14 mai 2006, 39 ans) - 27 décembre 2012

Une sacrée surprise que ce page-turner écrit par James Siegel.
La théorie du complot, c'est du déjà-vu, c'est du classique, avec d'éminents représentants comme David Baldacci, ou encore Robert Ludlum. Dans la filmographie, on a Blow out, Conversation secrète, L'affaire pélican, ou Complots.
Tout dépend donc de la manière d'écrire, de présenter le complot en question, et avec Storyteller, la mission est parfaitement remplie, et le genre totalement dépoussiéré.
Un thriller palpitant, spectaculaire, à la tension croissante, pas de gras, que du supense, de l'action, des rebondissements, jusqu'à la chute qui est stupéfiante.
Enfin, à travers les péripéties de son antihéros, James Siegel en profite pour poser des questions pertinentes sur la vérité dans le journalisme actuel, et dans la société américaine en général.
Le roman a été écrit après la réélection de Bush en 2004, en pleine période d'armes de destruction massive qui n'ont jamais existé en Irak!!!
Il serait dommage de passer à côté de ce roman.

Forums: Storyteller

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Storyteller".