Le maître de "la descente" de Hella Serafia Haasse

Le maître de "la descente" de Hella Serafia Haasse
(De meester van de neerdaling)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Carmen, le 18 mars 2012 (Inscrite le 15 mai 2011, 72 ans)
La note : 6 étoiles
Visites : 1 364 

Descente aux enfers

La narratrice se raconte à travers les pages de son carnet intime depuis l’asile psychiatrique où on l’a enfermée.
Son enfance fut difficile, sans joies. Alors qu’elle est devenue institutrice, elle s’aperçoit que son jeune frère est tombé sous la coupe d’un homme plus âgé, Edmond. Il mène une vie de débauche et finit par se suicider en prison.
Alors que sa sœur part vivre sa vie en laissant son fils, elle décide de prendre en charge cet enfant. Mais ses relations avec lui évoluent et elle découvre que lui aussi est sous la coupe d’Edmond ! Ne pouvant convaincre l’homme de renoncer à l’enfant, elle se résout à l’éloigner dans un internat. De plus voulant protéger tous les enfants de cet être malfaisant, elle le dénonce aux autorités mais on la prend pour une folle : l’homme est respecté et jugé irréprochable. Alors qu’ils se trouvent tous deux sur une plate-forme, en hauteur, dans une petite église pour y observer de près une fresque, Edmond se jette volontairement dans le vide, c’est ce qu’elle affirme, mais tous pensent qu’elle l’a poussé. On l’interne dans un asile psychiatrique dont elle sortira pour aller vivre à Venise où elle devient la gouvernante d’une jeune marquise, handicapée mentale, qui vivait seule avec son majordome. A la suite d’un viol, celle-ci met au monde un fils qui après avoir été confié à des parents nourriciers, vient vivre chez sa mère. Renato est un garçon difficile, de plus en plus mauvais, qui s’enfonce dans la déchéance et s’attache aux pas d’un vieil homme …

Dans la première partie du roman, les carnets intimes, l’auteur laisse souvent planer un doute sur les affirmations de la narratrice : elle ne présente en fait aucune preuve formelle de tout ce qu’elle avance. On peut se demander si Edmond est véritablement cet être maléfique qu’elle dépeint ou simplement un homme qui s’attache aux enfants « pour développer leurs capacités », et ce d’autant plus qu’elle est la seule à l’accuser de perversion !
La seconde partie, le récit du voyage des neveux, a une toute autre couleur : elle a tout d’un court roman policier ! On se laisse captiver par le mystère et le suspense est maintenu jusqu’à la dernière page.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le maître de "la descente"

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le maître de "la descente"".