Sauvetages de Nadine Groenecke

Sauvetages de Nadine Groenecke

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Carine-Laure Desguin, le 16 mars 2012 (Inscrite le 6 juin 2010, 54 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (17 886ème position).
Visites : 2 370 

Un livre bien écrit, avec intrigues et aussi humour

J’ai lu SAUVETAGES de Nadine Groenecke, Ed Chloé des lys, 2011,
ISBN 978- 2- 87459- 574-5
http://nadinegroenecke-auteur.over-blog.com

P49 : ….Et dire que six jours plus tôt, il annonçait ma mort ! Hier débordant de vitalité et, aujourd’hui, rien qu’un cadavre allongé dans un tiroir de la morgue !

Pour être dans la mouise, lui, il est dans la mouise. Lui, c’est Jacques Mervan, écrivain à succès et critique littéraire. Le chroniqueur bien connu de l’émission « on aura tout vu tout entendu », Roland Putier vient d’annoncer, par erreur, la mort de l’écrivain. Par erreur ? Hum, hum…
A l’annonce de sa mort, Jacques Mervan, depuis quelques mois englouti dans une profonde dépression rebondit et décide, de connivence avec sa maman, de s’isoler dans une demeure familiale sur l’île d’Oléron, pour écrire un roman et laisser croire à une pseudo disparition.

Ah, ce Jacques Mervan, pour s’engouffrer dans des situations rocambolesques, il est le plus fort. Direction l’île d’Oléron, boum, une beauté stoppe sa voiture. Une jeune femme muette, pourchassée par son ex croit-il comprendre, hop, jacques Mervan l’embarque avec lui. Arrivés à destination, la télé annonce que Roland Putier vient d’être assassiné et que les soupçons se portent sur devinez qui ? Sur lui, le désormais introuvable !

P61 : …Que devais-je faire ? Me rendre à la gendarmerie pour me livrer et expliquer le scénario….Mais tiendrait-on compte des dires d’une étrangère muette ?

Là, il patauge le Jacques Mervan, il patauge. Par chance, Espéranza l’emmène à quelques kilomètres de là, chez une amie.
Cependant, sa vie reste semée d’embûches et de contradictions !
P70 : Mais qu’elle était donc la personne qu’elle tenait à joindre et pourquoi ?
P106 : Les mots entendus s’entrechoquent dans ma tête.

Et c’est qu’il n’est pas au bout de ses peines, ce Jacques Mervan ! Est-ce un hasard, cette rencontre avec la belle Espéranza ? Et sa mère, avec qui il entretient une relation quasi-fusionnelle, quel rôle joue-t-elle dans tous ces quiproquos ?

Sauvetages, c’est 164 pages à lire sous le soleil estival, les orteils en éventail, le chapeau de paille bien entassé jusqu’aux sourcils. Un livre bien écrit et très divertissant. Et de temps en temps, ça fait du bien, ça évacue la morosité ambiante.

Après la parution en 2009 de « Trop plein », un recueil de nouvelles qui remporta un beau succès, Nadine Groenecke, signe ici un roman mêlant intrigues et humour, tout cela rédigé dans un style impeccable. Souhaitons à cette lauréate du prix Odette Masfellder 2011 un succès bien mérité.

A l’instant, ma maman m’écrit par sms : André Dussolier est DCD. Je zieute sur google et je lis : le comédien Michel Duchaussoy vient de nous quitter.
J’attrape « Sauvetages » et je veux que maman le lise, ce roman-là. Pour lui signifier que c’est vraiment pas la peine d’élaborer des stratagèmes ….

Carine-Laure Desguin
http://carinelauredesguin.over-blog.com

Message de la modération : Editeur amateur – réalisation de la maquette par l’auteur

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un roman au pas de course!

8 étoiles

Critique de Paia (, Inscrite le 26 février 2009, 68 ans) - 22 mars 2013

Voilà, ça fait deux ans qu’il est sorti, ce livre, et deux ans que je me promet de le lire. Promesse enfin tenue et pas regrettée ! Une histoire qui ferait un excellent film, Sébastien Japrisot avec sa dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil serait d’accord. En tout cas je le suis…

Un cocktail explosif :
Un dépressif qui n’aime plus autant la vie que le sommeil et la bouteille, et est sorti en sursaut de sa torpeur par une nouvelle stupéfiante à la TV : il s’est donné la mort ! Rien de moins !

Une maman de dépressif bien perplexe, minée par l’éternel « que deviendra-t-il quand je ne serai plus là, mon petit ? »

Une jeune muette courant un sein au vent sur une route, poursuivie par un fou-furieux.

Une sympathique dame qui a aimé tout son saoûl dans la vie et aime l’amour des autres.

Un mystérieux assassin qui complique la vie de tout ce petit monde.

Et des apparences on ne peut plus trompeuses.

La belle imagination de Nadine Groenecke nous mène en bateau (normal, on passe par l’île d’Oléron !) avec brio durant 164 pages que l’on tourne en plongeant délicieusement dans un embrouillamini de situations. L’histoire d’une mort qui rend vie à un mourant de l’âme.

J’avais aimé « Trop plein » paru en 2009 du même auteur, des nouvelles prenantes et bien écrites. Nous voici avec un roman et oui, l’auteure a du style dans les deux disciplines, et on a bien envie de la suivre.

Forums: Sauvetages

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Sauvetages".