Le métro est un sport collectif de Bertrand Guillot

Le métro est un sport collectif de Bertrand Guillot

Catégorie(s) : Littérature => Francophone , Littérature => Biographies, chroniques et correspondances

Critiqué par Anonyme3, le 19 mars 2012 (Inscrit le 6 septembre 2011, - ans)
La note : 10 étoiles
Visites : 1 501 

La Fourmilière humaine des transports en commun de Paris et ces petits moments de vies.

Biographie de l'auteur:

Le métro est un sport collectif est le fruit d'une année d'observation, de reportage, de chroniques. Bertrand Guillot traduit, avec justesse et humour, l'ambiance des stations. Son sens du portrait particulièrement du portrait féminin , sa science du détail juste font merveille dans ce recueil où la délicatesse du trait n'atténue en rien le réalisme des personnages et des situations.

Présentation de l'éditeur:

Le métro, sa grisaille, ses retards, sa déprime… Les clichés ont la peau dure. Mais il est parfois possible de leur tanner le cuir et de voir au travers. Pour Bertrand Guillot, le métro est avant tout une scène sur laquelle nous défilons tous à tour de rôle (et le prix de la place défie toute concurrence). La comédie n’est pas exclue, la romance non plus, le drame pointe parfois… Bref, aujourd'hui, le romanesque est dans le métro, bien plus que dans les séries ou la télé-réalité.

C’est aussi l’un des derniers lieux du « lien social », où les frontières et les séparations si solides en surface s’évanouissent subitement sur les quais. Tout est permis. Dans le métro, il n’y a plus de première classe depuis longtemps. Dans la vie « à l’air libre », c’est un peu différent… Paradoxalement, on étouffe là-haut.

Mon avis:

+: Chroniques, très bien écrites, fun, drôles, faciles à lire (Surtout dans le métro) et surtout pas prise de tête. Titres des chapitres et chroniques, bien choisis. Chroniques où tout le monde peut se retrouver. Couverture superbement réalisée et explicite (une jeune femme qui attend l'arrêt du métro pour y monter). A la fin du livre le lecteur en redemande (à quand le volume2). Livre peu cher (12euro), ce qui est rare pour être souligné.

-: Chroniques qui peuvent en dérouter certains qui n'ont jamais pris le métro ou le bus. Chroniques parfois trop courtes. L'auteur aurait pu en écrire quelques autres (entre autres sur les guichetiers, les distributeurs de ticket...).

Conclusion:

Bertrand Guillot nous narre des chroniques joyeuses et sans prétention où la vie souterraine fourmille d'anecdotes, de tranches de vie, d'acteurs qui nous racontent leur destinée quotidienne, de mixité raciale et culturelle, et, enfin de jeunes des banlieues.

Livre à ne pas rater, car vous en ressortirez avec le sourire et surtout l'envie de prendre ou reprendre les transports en commun.

Livre à mettre entre les mains de chaque voyageur du métro Parisien, Montréalais, Lyonnais, Toulousain...

Merci à Bertrand Guillot pour nous avoir décrit avec humour et amour les transports en commun et ses voyageurs.

Vive la vie et les transports en commun.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le métro est un sport collectif

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le métro est un sport collectif".