La lune en plein jour
de Hanif Kureishi

critiqué par Septularisen, le 6 février 2012
(Luxembourg - 52 ans)


La note:  étoiles
HANIF KUREISHI... EN NOUVELLES!
Voici un livre du grand écrivain Britannique qui n’en est pas vraiment un, puisque composé de dix nouvelles…
Un livre toutefois puisque on y retrouve vraiment toute l’essence, tous les thèmes de l’écriture de d’Hanif KUREISHI. Alors citons, en vrac, comme toujours, les Bobos londoniens, le "petit" peuple Anglais, notamment les citoyens de l'ancien empire colonial Britannique...
Mais surtout les personnages... les écorchés vifs, frivoles, ravageurs à souhait, toujours à la recherche de leur passé et de leur gloire perdue, mais aussi le couple, le conjoint, l’amant, la maîtresse, les enfants…
On trouvera aussi, le thème des rapports humains («Enfin, on se rencontre »), de l’incommunicabilité notamment entre les hommes et les femmes («La lune en plein jour») , la futilité de la vie («Quatre chaises bleues »), mais aussi, la vie des «héros» (ou devrais-je dire des "zéros"), de tous les jours avec leur banal, leur familier leur vie très ordinaire, ou, au contraire, comment ils sont passés complétement à côté de leur vie («Des cailloux à sucer»)… N'oublions pas les rapports des hommes avec leur ancienne maîtresse («En ce temps-là »)… ou leur ex-femme (« Le parapluie »).
Rien de vraiment révolutionnaire donc, mais le tout traité avec un style propre à cet auteur, agressif, sans complaisance, sans compassion, toujours en gardant une certaine distance, avec parfois un humour plutôt très décalé par rapport à la situation... mais servi par une écriture simple et fluide qui fait qu’on la lit vite et facilement, les pages se tournent sans vraiment on s’en rende compte.
Je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé ce livre, mais je me demande ce qu’il me restera de ce livre, dans quelques années… sans doute pas grand-chose, il faut, hélas, le reconnaître…
Je reste convaincu qu’Hanif KUREISHI, bien qu’il ait écrit plusieurs livres de nouvelles, n’est pas fait pour le «sprint», je veux dire ici, les histoires courtes, mais est pour moi un véritable «coureur de fond » et donc bien meilleur pour nous raconter des histoires longues, avec une trame plus épaisse, un fond plus développé et des personnages plus développés psychologiquement…
Reste que ce livre est un excellent moyen de découvrir l’écriture et l’œuvre du grand écrivain Britannique… et puis quel talent, quelle écriture !...