Alice et la bague du gourou
de Caroline Quine, Philippe Daure (Dessin)

critiqué par Koolasuchus, le 23 janvier 2012
(Laon - 30 ans)


La note:  étoiles
Bien mais confus
Alice Roy est une jeune détective jolie, aimable et futée dont les aventures ont commencé à être publiées au début des années 1930 aux États-Unis (sous le nom de Nancy Drew) jusqu'en 2003.
L'auteur, Caroline Quine, est en réalité un pseudonyme sous lesquels se cachent de nombreux écrivains ce qui a assuré à Alice cette longévité mais également quelques incohérences.

Dans "Alice et la bague du gourou" la jeune fille se retrouve face à plusieurs mystères, tout d'abord il y a celui d'un jeune amnésique retrouvé dans les bois et qui possède une magnifique bague attirant les convoitises, celui des évènements étranges survenant pendant le festival de musique de River City (la ville où réside Alice) ainsi que l'étrange disparition de la sœur d'une harpiste qui se serait isolée dans un ashram dirigé par un gourou.

Comme dans la plupart des "Alice" le récit se termine bien mais le fait qu'il y ait trois enquêtes qui se superposent peut emmêler les pinceaux car les transitions sont parfois un peu maladroites et ce n'est pas le meilleur livre de la série même si pour une fois Alice n'est pas la fille parfaite et douée en tout que l'on peut voir habituellement mais se retrouve dépassée par les évènements et montre une certaine fragilité ce qui peut surprendre également.