Capricorne, tome 2 : Electricité
de Andreas

critiqué par Jean Loup, le 21 août 2002
(Vaulx en Velin - 46 ans)


La note:  étoiles
Un deuxième album plus réussi que le précédent
"Electricité" est le second tome de la série "Capricorne" lancée par Andréas. L'histoire faisant suite à "L'objet", il est préférable d'avoir lu le premier volume pour comprendre les nombreuses références et s'y retrouver parmi les personnages. Mais si vous êtes peu fortuné ou paresseux, rassurez-vous, l'intrigue tient en 46 planches et vous devriez en saisir les grandes lignes sans vous ruer chez votre libraire.
D'ailleurs, ce deuxième album est meilleur que le précédent. "L'objet" s'était révélé fort décevant. "Electricité" est mieux construit, sans doute en partie parce que les personnages ne sont plus à présenter et que le cadre est déjà en place. Je ne peux pas dire que je trouve le héros particulièrement attachant, mais l'ensemble est en amélioration. Le découpage lui-même est plus heureux, moins écrasé.
On est donc passé de "bof" à "pas mal". Le troisième volet, "Deliah", hissera-t-il la série au niveau supérieur ? Réponse très bientôt ici même.