Jessica Blandy, tome 7 : Répondez, mourant... de Jean Dufaux (Scénario), Renaud (Dessin)

Jessica Blandy, tome 7 : Répondez, mourant... de Jean Dufaux (Scénario), Renaud (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par CC.RIDER, le 18 décembre 2011 (Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 246 

Psychopathes ?

Einstein Bragman quitte l'établissement psychiatrique où il était soigné depuis trois ans alors que son médecin émet les plus gros doutes sur sa guérison. Linda, sa soeur, une très riche femme d'affaires le prend en charge... Elle a également demandé à Gus Bomby, le privé, de surveiller Jessica Blandy qu'elle soupçonne de draguer son mari architecte lors d'entretiens au sujet de la construction de sa maison sur un coin isolé de la côte californienne. Deux crimes étranges sont commis à l'aide d'un poignard fin comme un stylet. On note la présence d'une jeune femme blonde ressemblant étrangement à Jessica et une signature, « Jalaca »...
Ce septième tome ne présente pas vraiment une énigme policière très compliquée (le lecteur un peu futé en trouvera aisément et rapidement la clé) mais plutôt une plongée dans les méandres de la folie, des obsessions et autres troubles mentaux des divers personnages. Einstein est un grand psychopathe. Jessica peine à se remettre de ses aventures au Mexique des tomes précédents et Linda a également bon nombre de problèmes. Le tout dans une ambiance « west coast » très bien rendue. Du point de vue graphique, c'est un album particulièrement soigné, précis dans le trait et d'un grand réalisme. De jolies couleurs claires et fraîches ainsi que des bimbos aux anatomies gracieuses agrémentent l'ensemble. Un des meilleurs de la série de la pin-up détective.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Jessica Blandy, tome 7 : Répondez, mourant...

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jessica Blandy, tome 7 : Répondez, mourant...".