Big Johnson Bone contre les rats-garous
de Tom Sniegoski (Scénario), Jeff Smith (Dessin)

critiqué par Jean Loup, le 19 août 2002
(Vaulx en Velin - 46 ans)


La note:  étoiles
Un hors série distrayant
Jeff Smith n'abandonne pas son univers fétiche avec "Big Johnson Bone contre les rats-garous", mais ce hors-série se situe avant la saga également éditée par Delcourt. Le personnage central est un aventurier délirant, menteur de la pire espèce qui parvient malgré tout à mener sa barque sans trop de heurts. Comme le sera plus tard Phoney, Big Johnson est chassé d'une ville pour avoir triché aux cartes. Il emmène avec lui un singe gagné au jeu, doué de la parole et rapidement affligé par les énormes mensonges de son nouveau propriétaire, qui clame pourtant sa bonne foi. "Big Johnson ne ment jamais !!! Si je mens, qu'une tornade vienne m'emporter dans les airs!" L'ouragan survient (eh oui !) et dépose les deux nouveaux compagnons en territoire inconnu. Pris en chasse par deux rats-garous, ils tombent sur un groupe d'animaux terrorisés depuis longtemps par ces créatures... Big Johnson va s'employer à régler le problème !!
Histoire en un seul volume, plus légère que la saga qui alterne humour et moments sérieux, ce "Big Jonson Bone" est totalement délirant. Les personnages sont rigolos et mignons, l'aventurier est d'une imagination réjouissante et les rats garous sont aussi stupides que dans la série. L'ensemble est sympa, sans doute destiné à un public assez jeune. J'ai cependant moins accroché à ce one shot qu'aux autres tomes de la série, mais les enfants adoreront le personnage de Big Johnson. Les adultes peuvent lire aussi sans honte, c'est du pur divertissement à 0 % stress, ce qui peut se révéler fort agréable après une journée de boulot.