Le Prince de la brume
de Carlos Ruiz Zafón

critiqué par Thierry13, le 27 novembre 2011
( - 48 ans)


La note:  étoiles
Enfantin
Le prince de la brume demeure dans l'ombre... en attendant que quelque force occulte le ramène dans le monde des vivants.

Pour ce roman, on a deux possibilités d'achat: adulte ou jeunesse. Double jaquette pour une même histoire et plus de pognon.

En fait ce livre n'est rien d'autre qu'un roman pour adolescent passionné par la magie, le pacte avec le diable (je te rends service, tu me files ta vie: c'est donnant donnant), deux ados qui se fréquentent depuis 2 jours mais qui sont prêts à se sacrifier l'un pour l'autre... Bref à 15 ans j'en avais déjà lu une centaine des histoires comme celle là.

Une histoire enfantine qui malheureusement marque le début d'une trilogie.

Vous l'aurez compris, il vaut mieux passer son chemin car le seul intérêt de ce livre est de se faire plumer de 18 Euros. Et surtout que l'on ne vienne pas me dire qu'il y a tout de même un style ZAFON différent des autres auteurs, SVP.

Pensée unique quand tu nous tiens.
Une belle éclaircie 6 étoiles

Ce troisième volet de la trilogie « Le cimetière des livres oubliés » est le moins réussi. Plus court et moins ambitieux, il est sûrement moins travaillé. On n’y retrouve pas le souffle romanesque qui a fait le succès de « L’ombre du vent ». Reste un roman fort agréable.

Ravenbac - Reims - 53 ans - 31 août 2014


Un bon petit divertissement 6 étoiles

Je ne suis pas d'accord avec la critique principale.
Franchement ce livre n'est pas uniquement destiné aux ados, je pense même qu'au contraire cela ne leur plairait pas.
Pour les 18€ il n'avait qu'à attendre la sortie en poche, et cette affirmation sur la pensée unique me fait bien rigoler, qui est ce monsieur pour déblatérer de tels propos?
Revenons au livre, certes il ne vaut pas l'ombre du vent, mais il se lit facilement, l'écriture est simple et parfois belle, on y décèle de temps en temps ce qui fera la charme de cet auteur.
Honnêtement Le Prince de la Brume m'a diverti, je ne lui en demandais pas beaucoup plus. Un bon petit divertissement.

Sundernono - Nice - 36 ans - 15 novembre 2012


décevant 4 étoiles

Histoire plutôt fade et enfantine. Du déjà vu! C'est du réchauffé! On ne frissonne même pas! Dans le genre croque-mitaine lisez plutôt un bon Stephen-King!
Vraiment très déçu! Par l'histoire en tout cas, par contre c'est bien écrit, mais c'est pas suffisant.
c'est son premier roman publié, pour la jeunesse et qui ne reflète pas son oeuvre heureusement.
J'ai lutté pour ne pas m'arrêter avant la fin, mais je me suis plutôt ennuyé.
Ça plaira aux enfants et aux jeunes ados, mais pas aux adultes.
Lisez plutôt son 2ème roman "le palais de minuit", qui est beaucoup plus mature et passionnant.

Linbaba - - 35 ans - 25 juillet 2012


Très agréable 7 étoiles

Voici le premier roman de Zafon. Il s'avère très intéressant tant du point de vue de son histoire que par les thèmes qu'ils défend (l'amitié, la famille, l'amour, le courage, assumer ses choix, le sacrifice). Ces notions seront reprises par l'auteur dans ses romans cultes que sont L'ombre du vent ou Le jeu de l'ange et étayées grâce à une narration et un sens des détails et de l'atmosphère parvenus à maturité. Il n'en demeure pas moins un livre touchant malgré quelques défauts (un suspense très vite éventé et des cassures de rythme). J'ai hâte de découvrir les deux autres volets de cette trilogie !

Marsup - - 43 ans - 9 mars 2012


Sa première publication, juvénile mais captivante ! 6 étoiles

Max Carver a 13 ans en 1943 quand il quitte la ville pour aller emménager dans un village côtier avec ses deux sœurs. C'est pour fuir la guerre que son père horloger met toute sa petite famille à l'abri. L'installation se fait dans une villa autrefois occupée par un éminent chirurgien dont le fils Jacob est mort noyé. Dès l'arrivée dans la gare du village, Max n'en finit d'accumuler des phénomènes insolites. Entre une pendule dont les aiguilles tournent à l'envers, un jardin derrière la maison qui enferme des statues évoquant un cirque qui semble vivant, un chat imposant qui lit dans vos pensées, Max se demande ce qui se cache derrière toutes ces bizarreries. Il fait la rencontre de Roland, un adolescent de dix-sept ans, le petit-fils adoptif du gardien du phare. Ils deviennent amis et vont ensemble régulièrement plonger à la recherche de vestiges dans l'épave de l'Orpheus, un cargo échoué quelques années auparavant, dont le seul survivant est le grand-père adoptif de Roland. En voulant comprendre quels liens relient tous ces mystères, les adolescents ont exhumé la force occulte d'un mage, un certain Mister Caïn, appelé également Prince de la brume qui attendait dans l'ombre qu'on le ramène dans le monde des vivants. L'aventure les engloutira dans des profondeurs lugubres dont ils ignoraient l'existence. Comme à son habitude l'auteur embarque son lecteur dans une fable nimbée d'insolite où le bien et le mal s'opposent avec toujours l'amitié triomphante. Un scénario un peu juvénile mais captivant, il fascinera le lectorat adolescent friand de magie et de fantastique, avec un style d'écriture aux nombreuses descriptions visuelles facilitant l'accès à l'imaginaire. J'ai trouvé une certaine similitude avec son roman «Marina », cet auteur a un talent de conteur indéniable dont mon âme d'adolescente se délecte. « Le prince de la brume » est le 1er tome d'une trilogie, il s'agit en fait de son premier roman publié, son talent depuis s'est largement confirmé !
"Les mauvais souvenirs vous poursuivent sans que l'on ait besoin de les emporter avec soi"

Oops - Bordeaux - 53 ans - 5 mars 2012


Bonne lecture 7 étoiles

C’est une bonne surprise de lecture (premier roman de Zafon). Dès les premières pages, la narration est un peu lente et j’avais peur que cette lenteur grandisse et traîne tout au long du livre. Mais non, cette histoire se laisse parfaitement lire, et l’évolution est très intéressante. Cet univers fantomatique autour de ces adolescents en quête de curiosité et de vérité, est très bien ficelé.

Romela - CESTAS - 39 ans - 21 février 2012


Agréable moment 7 étoiles

J'ai découvert l'auteur par L'Ombre du vent, qui m'a littéralement conquise.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet opus mais effectivement il n'y a rien de nouveau pour ceux qui ont lu les autres romans de Zafon; le Prince me fait beaucoup penser à l'éditeur mystérieux du Jeu de l'Ange. Les ingrédients sont les mêmes mais dans un lieu autre que Barcelone.
Le Prince de la Brume est à mon sens une bonne introduction pour les jeunes ou les moins qui veulent tenter un genre nouveau sans se lancer dans un pavé de 500 pages!

Adl - - 40 ans - 6 février 2012