L'apothicaire de Henri Loevenbruck

L'apothicaire de Henri Loevenbruck

Catégorie(s) : Littérature => Romans historiques

Critiqué par Le rat des champs, le 22 novembre 2011 (Inscrit le 12 juillet 2005, 69 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 11 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (595ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 10 788 

Un grand livre

A Paris, sous Philippe le Bel, vivait un maître apothicaire de génie nommé Andréas Saint Loup. Cet homme découvrit un jour dans sa boutique une porte menant vers une pièce dont il ignorait l'existence, et cet événement ainsi que certaines circonstances de sa vie l'amenèrent à un long voyage initiatique, vers Compostelle et le mont Sinaï, mais surtout vers lui-même, à la rencontre de son maître intérieur.

Je n'en dirai pas plus pour ne pas déflorer l'histoire brillamment racontée par Henri Loevenbruck qui signe ici ce qui est peut-être son meilleur roman. L'auteur aurait pu se contenter de surfer sur la vague du thriller où il excelle, mais il s'est lancé le défi de faire quelque chose de tout à fait nouveau pour lui, et il a brillamment remporté son pari, emportant l'adhésion du lecteur, aussi exigeant soit-il.

Il pousse l'élégance du style jusqu'à utiliser le langage un peu daté des romans anciens, en employant des mots peu usités de nos jours, comme "oncques", "icelle", mais il n'est nul besoin d'avoir un dictionnaire à ses côtés, le livre est parfaitement compréhensible pour un homme moyennement cultivé.

Il y a de l'Umberto Eco et du Ken Follett dans ce remarquable roman: on y trouve à la fois l'érudition du premier ainsi que la fraîcheur et l'art narratif du second. On y trouve surtout un Henri Loevenbruck complètement inattendu, au style raffiné et élégant, bien éloigné des romans à suspense qui ont fait sa réputation.

C'est aussi ce qu'on appelle un "page-turner", il est extrêmement difficile de déposer le livre pour vaquer à ses occupations, mais contrairement à certains succès de librairie, c'est un livre extraordinairement bien construit, passionnant et qui témoigne d'une culture impressionnante.

Un coup de coeur absolu.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Nom de dieu ! Y a deux dieux…Pareil quand France quand y avait De Gaules…

10 étoiles

Critique de Pierrot (Villeurbanne, Inscrit le 14 décembre 2011, 67 ans) - 12 octobre 2019

Pour moi, ce roman rejoint tout simplement « Les Piliers de la terre » pour l’extraordinaire histoire contée, mais aussi sur la description à cette époque, aussi bien en France quand terre sainte. Et puis bien sûr sur l’émotionnelle que l’auteur distille avec soins tout au long de son récit.

Quelle aura !

9 étoiles

Critique de Nathafi (SAINT-SOUPLET, Inscrite le 20 avril 2011, 52 ans) - 28 mars 2014

Andreas Saint-Loup fait partie de ces personnages que l'on croise dans certains romans et qui marquent l'esprit du lecteur par leur présence, leur personnalité, leur aura. C'est ce que je pense à la suite de la lecture de "L'apothicaire", lecture que j'avais souvent reportée par manque de temps, sachant que le 'page turner" dont parle Le Rat des Champs dans sa critique me toucherait aussi.

C'est un fabuleux voyage fait en compagnie de cet homme attachant, trop pragmatique face aux événements qui viennent bouleverser sa vie, marqué par certaines blessures intimes dont il préfère garder le secret, et qui se lance pourtant dans cette quête vers l'inconnu, bien déterminé à découvrir la clé du mystère.

Un livre mouvementé, très bien documenté, l'atmosphère du Moyen Age bien présente, c'est ce que j'attendais de cet ouvrage qui ne m'a pas déçue.

Envoûtant

8 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans) - 23 février 2014

Je dois faire partie des "lecteurs n'ayant pas encore eu la chance d'accéder à des textes de qualité supérieure" dont parle Rock300 dans sa critique car j'ai bien aimé l'Apothicaire.

Bien entendu , le texte ne donne pas trop dans l'original , l'époque tout d'abord (1313) que les admirateurs des templiers connaissent bien (d'ailleurs on y croise le grand Maitre) , la quête ensuite (spirituelle essentiellement).
Pas facile d'innover donc dans le polar dit historique, pour se faire il faut bien travailler ses personnages , ses décors et s'être assez documenté pour "donner du biscuit" à ses lecteurs.
Loevenbruck réussit correctement malgré des longueurs et un final qui n'apporte pas toutes les réponses.

Un livre moyen!

6 étoiles

Critique de Rock300 (, Inscrit le 1 janvier 2014, 56 ans) - 19 janvier 2014

Salivant à l’avance, fort de mes lectures des critiques, principalement sur Amazon, je me suis vivement procuré ce livre.
Certaines comparaisons avec l’inégalable ouvrage de Ken Follet, « Les piliers de la terre », entre autre qualifications élogieuses, ont fait taire dans mon esprit les rares avis plus modérés, ou tout simplement pourquoi ne pas le dire, plus objectifs.
De fait il s’avère que la lecture de « L’apothicaire » n’est pas dénuée d’un certain intérêt. L’aventure est présente presque en permanence et donne du rythme au récit. On apprend pas mal de choses aussi sur l’époque (1313), et sur les gnostiques qui ont précédé les Cathares dans une interprétation non officielle de la croyance chrétienne.
Cependant, bien qu’ayant lu jusqu’au bout ce livre, sautant des passages, je me languissais d’arriver à la fin d’une lecture trop longue. De plus je ne me suis pas du tout attaché aux personnages du roman. Je n’ai pas non plus vécu l’histoire du dedans, et donc pas d’immersion comme dans certains ouvrages, dont celui qui est cité plus haut, où j’ai visité en même temps que les personnages les lieux, la vie des gens de l’époque.
En résumé c’est un livre moyen, mais distrayant, à mettre entre les mains de lecteurs ou lectrices n’ayant pas encore eu la chance d’accéder à des récits de qualité supérieure.

Un grand roman d'aventures et d'histoire

10 étoiles

Critique de Linbaba (, Inscrit le 25 juillet 2012, 35 ans) - 9 août 2013

En principe je ne suis pas amateur de romans historiques, cependant étant fan de cet auteur et de ses polars je me suis lancé dans cette aventure.
Et quel régal! Je ne regrette pas.
On sent vraiment la passion de l'auteur quand il a écrit cette histoire.
L'écriture est magnifique et captivante. Ça se lit comme un thriller.
On apprend des choses, on voyage dans le temps et dans la France. Et c'est jamais barbant.
L'histoire va à cent à l'heure et on dévore chaque page.
J'ai adoré le personnage d'Andréas, très charismatique et fascinant.
J'ai adoré cette reconstitution du Moyen âge.
J'ai adoré cette ambiance.
Bref roman à lire d'urgence

Un Moyen Age bien palpitant!

9 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 17 décembre 2012

Il y a du Ken Follett (pour son côté page turner et ses intrigues politiques diaboliques) et du Dan Brown (pour ses nombreux mystères) dans ce roman!

On se prend d'affection pour ce vieux grincheux d'apothicaire, accompagné de son jeune apprenti Robin et de la téméraire Aalis qui a fui sa famille.

Une quête initiatique palpitante qui mènera nos trois héros de Paris au Mont Sinaï en passant par Saint-Jacques de Compostelle pour découvrir les raisons de l’apparition d'une pièce jusque là ignorée et la disparition mystérieuse d'un personnage sur un tableau, le tout sur fond d'intrigues politiques et religieuses bien corsées !

De l'action, de l'amitié, des mystères au coeur d'un Moyen Age parfaitement documenté et servis par un style particulièrement agréable et une langue maniée avec brio!

J'ai littéralement dévoré ce gros pavé! Un seul bémol cependant : le dénouement ne livre pas tous ses secrets, certains mystères ne trouvent pas, semble-t-il leur réponse ;(
et voilà le 5/5 qui s'échappe...

Petit bonus, je ne résiste pas à retranscrire une citation que j'ai bien aimée de la part de notre truculent apothicaire : "je préfère deux hommes qui s'enculent à deux hommes qui s'entretuent". En plein débat sur le mariage homo, savoureux non?

Une histoire passionnante

8 étoiles

Critique de Atlante (, Inscrit le 26 janvier 2012, 37 ans) - 13 février 2012

Je dois avouer que j'ai été happé par le roman...
l'écrivain a tout simplement la plume subtile vibrante que belle !!!
Comme le dit plus haut amnezik la première partie sans être particulièrement rythmée, est pourtant très aboutissant et jouissante à lire.
L'auteur nous surprend sur la description des personnages, sur les lieux, les dialogues et avec son vocabulaire propre au moyen âge.
J'ai aussi adoré le cheminement du voyage à travers la France, l’Espagne et le Moyen Orient.

Cependant un petit bémol, la soeur de l'apothicaire aurait dû être davantage exploitée ainsi que la fin de l'histoire.


j’attends avec impatience un autre récit de ce fameux écrivain au doux nom de Henri Loevenbruck.

Une agréable surprise

9 étoiles

Critique de Amnezik (Noumea, Inscrit le 26 décembre 2006, 51 ans) - 3 février 2012

L’auteur se place dans la peau d’un narrateur extérieur à l’action pour nous plonger littéralement au coeur du Moyen Age, parfois didactique mais jamais pompeux ou assommant, le style, volontairement “ancien” reste très agréable à lire et contribue à nous mettre dans l’ambiance. Si au cours du récit on croise certains personnages historiques à aucun moment on ne bascule dans le cours d’Histoire pur et dur, au contraire l’auteur annonce la couleur d’entrée de jeu avec la citation d’Alexandre Dumas : “Il est permis de violer l’Histoire, à condition de lui faire un enfant.”.
La première partie du récit pose les bases de l’intrigue, sans être particulièrement rythmée elle se lit avec une surprenante fluidité (surtout pour moi qui suis relativement hermétique aux récits historiques) ; dès la deuxième partie par contre le rythme change, la course poursuite est engagée et l’on se retrouve au coeur d’un thriller moyenâgeux teinté d’ésotérisme avec un pointe de conte philosophique çà et là. Un genre qui pourrait faire penser à certains titres de Umberto Eco mais nettement plus facile à aborder et donc bien plus agréable à lire… Il n’en reste pas moins qu’au fil des pages on se demande bien comment vont se croiser les destins de nos trois fugitifs, Andreas Saint-Loup et Robin, son apprenti, d’un côté et la jeune Aalis de l’autre…
J’avoue (bêtement) que je partais avec quelques réserves en attaquant ce roman, et pourtant force est de constater que j’ai tout de suite été happé par l’histoire, certes la qualité de l’écriture et du récit y sont pour beaucoup mais il y a plus que ça, une fois dans l’intrigue on n’a plus envie de lâcher le bouquin avant d’avoir eu la (ou plutôt devrais-je dire les) clé(s) de l’énigme (là encore il serait plus juste de mettre énigmes au pluriel). Dommage toutefois que certains points du récit ne soient pas plus étoffés (on peut se demander l’intérêt de donner une soeur à Andreas et de ne pas exploiter ce personnage). Ceci dit ce bouquin restera une agréable surprise…

Une belle réussite

7 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 28 janvier 2012

Andreas St Loup, un apothicaire célèbre dans son quartier, se retrouve confronté à certains mystères que son esprit scientifique veut élucider. Par ailleurs, il se rend compre qu'il est traqué, et que quelqu'un ne veut pas qu'il résolve. Avec son apprenti et une jeune fille en fuite, il va alors entreprendre un long voyage pour résoudre ces énigmes.
Le lecteur est entrainé par l'histoire, l'on avance très vite malgré le grand nombre de pages. Les courts chapitres facilitent la lecture et rendent le tout très vivant. J'ai beaucoup aimé les chapitres sur Aalis, avant que celle-ci ne rencontre Andreas.
C'est un roman que j'ai vraiment apprécié. Un regret cependant : il manque à mon goût une description plus étoffée du mode de vie de l'époque. En effet, je n'ai pas vraiment eu l'impression d'être au Moyen Age plutôt qu'à une autre époque.

Voyages.. .

9 étoiles

Critique de Spirit (Ploudaniel/BRETAGNE, Inscrit le 1 février 2005, 59 ans) - 22 janvier 2012

Pendant toutes ces années à suivre le travail d’Henri Loevenbruck j’ai pu constater que son grand talent l’amenait à écrire des romans de plus en plus aboutis ; avec l’Apothicaire il est parvenu à nous donner à lire son « chef-d’œuvre de compagnonnage en écriture ».

Roman initiatique par excellence son dernier ouvrage nous entraine sur les chemins de la quête de tous êtres vivant et tout au long de ces 600 pages nous suivons le périple d’Andréas Saint-Loup (tant physique qu’intellectuel).

C’est aussi un roman palpitant qui sait nous tenir en haleine avec ses personnages hauts en couleurs et à la verve intarissables ainsi que les descriptions minutieuses d’une époque et de ses coutumes. La politique au temps de Philippe Le Bel n’est pas sans rappeler des agissements plus contemporains.

Henri Loevenbruck a tenu le pari osé de nous entrainer dans son monde et de tout faire pour que nous nous y sentions bien. Un livre riche, intelligent et diablement attachant…

Forums: L'apothicaire