Crime et châtiment : Le joueur : L'Idiot de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski

Crime et châtiment : Le joueur : L'Idiot de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski
(Prestouplenie i nakazanie)

Catégorie(s) : Littérature => Russe

Critiqué par Fa, le 17 novembre 2011 (La Louvière, Inscrit le 9 décembre 2004, 42 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 137 

L'insondable âme humaine

Crime et châtiment, le Joueur, l'Idiot. Trois romans cardinaux dans l'oeuvre de Dostoïevski, dans l'histoire de la littérature russe et dans l'histoire de la littérature tout court.

Ces trois romans auront été écrits en trois ans à peine, suite à une véritable frénésie créatrice du romancier russe. Peu de choses aussi vraies auront été écrites sur l'âme humaine.

Je ne me lancerai pas ici dans des critiques séparées de ces trois ouvrages. Cela a déjà été abondamment réalisé sur ce site.

Je me limiterai à avancer un trait que m'inspire chacun de ces romans.

Crime et Chatiment tout d'abord nous dépeint l'ambiance de Saint-Petersbourg, de la course à l'argent, à la renommée. J'en retiendrai évidemment le personnage indépassé de Raskolnikov, personnage cultivé, partisan d'une théorie selon laquelle le crime serait licite dès lors que c'est l'oeuvre d'hommes illustres qui agissent afin de faire progresser l'humanité. Nous verrons comment Raskolnikov verra sa théorie écrasée par le poids de la culpabilité et du sens moral, et aussi comment il tentera de reprendre le chemin de la rédemption.

Le joueur est en quelque sort la parenthèse légère où l'on voit les calculs médiocres des personnages se heurter à la réalité qui dépend ici de la volonté - ou des caprices - d'une vieille dame qui veut vivre jusqu'au bout.

L'idiot, enfin est pour moi le roman de la difficulté de faire des choix. A force de gentillesse, de compassion, d'amour des autres, l'idiot ne sait faire de choix, ne sait renoncer, ce qui le mène droit à la catastrophe et à la folie. L'enfer est ici réellement pavé de bonnes intentions.

A l'heure donc de clôturer ce volume de près de 1350 pages, je pense que cet ouvrage a le mérite de présenter trois oeuvres majeures créées dans le même contexte de fureur créatrice. La médaille a son revers : on tend à se perdre, à s'égarer dans le dédale des personnages de ces trois romans.

Un index des personnages aurait constitué un outil fort utile pour une lecture commode.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Crime et châtiment : Le joueur : L'Idiot

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Crime et châtiment : Le joueur : L'Idiot".