Le chat d'Elsa de Alice Brière-Haquet, Magali Le Huche

Catégorie(s) : Enfants => 4-6 ans , Enfants => 7-9 ans

Critiqué par Shelton, le 13 novembre 2011 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 2 205 

Miiiaaaaooooouuuuuuuuuuuuuu !!!

Oui, c’est important de montrer que la lecture ce n’est pas un exercice d’école, une source de travail ou d’ennui mais bien la fontaine du bonheur humain par excellence, une cascade de savoir qui tombe librement en nous, un soleil de plaisir qui irradie en continue… Mais pour que cela fonctionne, il faut que nous trouvions des livres pour les plus jeunes et que nous les lisions avec eux en ne cachant pas notre immense satisfaction !

Elsa est toute petite dans sa grande maison… Oui, remarquez on oublie toujours, quand on est chez soi, que ce qui nous paraît bien, à la bonne taille, est, en fait, juste à notre taille à nous. L’enfant, surtout le tout petit, lui, se retrouve dans une maison pour géant. Quand nous revenons sur des lieux de notre enfance nous avons souvent le sentiment que les lieux sont plus petits que ce que notre mémoire laissait entendre… C’est juste nous qui avons grandi… parfois grossi, aussi… Elsa est donc seule chez elle, mais elle a un chat. Un gros chat, du moins c’est bien le sentiment qu’elle a…

On découvre, un peu plus tard, qu’Elsa a bien des parents. Mais ce n’est pas parce que l’on a des parents que l’on ne serait pas seul pour autant. Elle est seule car elle n’a personne de son âge. Enfin, elle est seule mais elle a un chat ce qui n’est pas si mal que ça… Un « chat très propre, très gentil, et il rentre toutes les nuits ».

Mais ce chat n’est pas tout à fait comme les autres. Pas à cause de sa taille ! Pas à cause de sa couleur ! C’est vrai qu’un gros chat vert, ce n’est pas courant, mais il a une particularité beaucoup plus étonnante… Il s’agit d’un chat imaginaire !!! Oui, Elsa a bien un chat, mais ce chat n’existe que dans ses rêves, son imagination, ses fantasmes… Ce qui ne l’empêche pas, ce gros matou, de faire des bêtises ! Car il en casse des objets, il en fait tomber des cadres et autres porcelaines, un véritable fauve maladroit. A moins que ce ne soit que l’explication imagée des sottises d’Elsa elle-même ? Allez savoir…

Alice Brière-Haquet et Magali Le Huche nous offrent ici un très bel album, avec une histoire simple mais pas simpliste car elle fait appel à l’imagination. Le graphisme est adapté aux plus jeunes lecteurs en proposant tout ce dont ils ont besoin pour comprendre l’histoire, pour « lire » même quand ils sont seuls « à bord ». Souvent il est composé de grandes illustrations avec un texte court, mais il arrive que nous plongions dans des pages avec plusieurs dessins et petits textes ce qui rend le récit plus dynamique ce qui nous rapproche de la bande dessinée.

Enfin, je signale que la fin de l’histoire est assez originale et qu’elle devrait susciter quelques interrogations – de la part des parents, bien sûr, car pour les enfants cela sera plus évident – avant de se prolonger dans les rêves des enfants… Oui, le livre est une ouverture de l’imaginaire et rien ne pourra empêcher un enfant de prolonger cet univers d’Elsa et Armand au-delà de la dernière page…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le chat d'Elsa

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le chat d'Elsa".