Les derniers grizzlys de Rick Bass

Les derniers grizzlys de Rick Bass
(The lost grizzlies)

Catégorie(s) : Littérature => Voyages et aventures

Critiqué par Lejak, le 10 novembre 2011 (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 44 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (2 013ème position).
Visites : 2 076 

Ours, y es-tu ?

Rick Bass fait partie de la bande à Doug Peacock, lui-même ayant marché dans les pas d'Edward Abbey. Si ces noms évoquent quelque chose pour vous, vous saurez d'emblée que ce livre est fait pour vous !
Pour les autres, si vous aimez la nature, les balades en forêts, les marches montagnardes, les soirées entre amis au coin du feu, admirer un simple écureuil, écouter le brame du cerf ... alors foncez !

Rick Bass nous entraîne dans une sorte d'obsession à double tranchant : les Grizzlys vivent-ils encore dans les San Juan, montagnes du Colorado ?
Ces créatures semblent presque appartenir au règne des dinosaures tant les preuves de leur génocide effacent presque entièrement les possibles signes d'une survivance. En moins d'un siècle, cet ours a subi les assauts des hommes, d'abord cowboys protégeant leurs troupeaux, puis chasseurs en mal de trophées. De moins en moins nombreux ils étaient, plus prestigieuse leur tête devenait.

Rick, Doug et quelques autres décident de savoir une bonne fois pour toutes si le Grizzly a survécu. Le projet prend d'emblée des airs de quête mystique tant les témoignages sont rares et les preuves minces. Une rumeur a créé l'étincelle d'un espoir, et voilà la montagne qui attire nos hérauts-militants protecteurs de l'environnement, telle les sirènes appelant Ulysse et son équipage.
Une trace incertaine de patte dans la boue va par la suite transformer une idée folle en véritable obsession. L'animal est là, quelque part, surtout dans les esprits échauffés. Mais surprendre l'insaisissable n'est pas chose aisée. Car Mère Nature ne se livre pas si facilement, elle se mérite.

En partant avec ces gaillards dans les sous-bois et sur les crêtes, entre admiration, contemplation et colère parfois (contre les hommes et la civilisation moderne), on ne s’ennuie pas, croyez moi. Entre mysticisme païen et quelques données scientifiques, nous partons à l'aventure, en territoire sauvage, à la recherche d'un mythe, un ours nommé Grizzly.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Les derniers grizzlys [Texte imprimé] Rick Bass traduit de l'américain par Gérard Meudal
    de Bass, Rick Meudal, Gérard (Traducteur)
    Gallmeister / Totem (Paris. 2010)
    ISBN : 9782351785065 ; EUR 9,20 ; 07/10/2010 ; 257 p. ; Poche
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Le bruit des dominos qui s'abattent !

10 étoiles

Critique de Frunny (PARIS, Inscrit le 28 décembre 2009, 54 ans) - 22 avril 2012

Difficile de rédiger une critique après celle ( très brillante ) de Lejak !
Oui , c'est exact ; nous sommes au-delà d'un simple récit écologique sur la recherche du dernier grizzly dans les " San Juan "(Monts du Colorado)
Rick Bass nous invite à la réflexion sur la place de l'Homme dans la nature avant que la branche sur laquelle il est assis ne cède.

"Voilà pourquoi il adorait l'ours. Parce que l'Homme avait quitté le monde sûr de l'instinct pour un univers d'incertitudes " (Loren Eisley)
"La vie sauvage est une civilisation différente de la nôtre "(Henry David Thoreau)
"Il ne reste qu'une poignée de grizzlys dans le Colorado. Ils se déplacent en groupe ou parfois seuls. Traqués par l'histoire , ils ne sortent plus que la nuit. Leur fourrure ondule, leurs muscles roulent. Ils ont le ciel entre les dents."( Rick Bass )

L'auteur cite ses références littéraires et/ou amis (Thomas McNamee , Wallace Stegner, Edward Abbey , Jim Harrison , Richard Yates)
Les persécutions de l'histoire ont rendu le grizzly incroyablement intelligent et fort. Il n'est plus qu'un mystère, des traces laissées pour narguer les chasseurs.
Mais les territoires sauvages de l'âme se réduisent comme peau de chagrin par l'avidité foncière des hommes.
Alors , quand vient l'hiver, le grizzly regagne sa tanière pour entrer dans la période des rêves .
Seuls contre l'indifférence, quelques hommes luttent et aiment à penser qu'il y aura toujours un "dernier grizzly des San Juan" , avant que le bruit des dominos qui s'abattent ne réserve le même sort à l'espèce humaine .

Vous l'avez compris , j'ai été subjugué par la simplicité et la puissance de ce récit. (qui n'est nullement romancé)
Rick Bass est plus qu'un écrivain ; c'est un défenseur de l'Humanité .

Forums: Les derniers grizzlys

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les derniers grizzlys".