Myrihandes : Le secret des âmes-soeurs
de Guilhem Méric

critiqué par Silmarilla, le 11 septembre 2011
( - 36 ans)


La note:  étoiles
Mon coup de coeur Fantasy !
J'ai tout d'abord été attirée par la sublime couverture réalisée par Didier Graffet, illustrateur de renom, et en lisant le thème, je me suis dit que je tenais peut-être là une histoire originale. Je n'ai pas été déçue !

Tout d'abord, le style de l'auteur est étonnamment poétique, riche et fluide, en parfaite harmonie avec la merveilleuse histoire d'amour qu'il conte à travers cette légende d'Âmes-Soeurs, inspirée du Discours d'Aristophane issu du Banquet de Platon.

L'histoire fourmille aussi de personnages secondaires (certains à mon sens aussi principaux que Sisam et Helya) tels Nisis et Oriance, deux jeunes femmes Âmes-Soeurs dont l'une est la fille d'un des Gouverneurs des Cités, opposée à sa mère dans l'oppression secrète qui est faite aux siens... Son frère, Capitaine de la Cité, déchiré entre ses devoirs et son affection envers elle... J'ai aussi particulièrement aimé les deux pitres de l'histoire, Oros le gros débonnaire, et Farf le petit vieillard à l'horloge biologique inversée. A la manière de C3PO et R2D2 de Starwars, ils ne cessent de se chamailler et apportent de la légèreté à l'intrigue.

Et puis, il y a Kryom, le méchant de l'histoire, en réalité une sorte d'ange déchu qui en fait un personnage troublant, et pas seulement un agent du mal classique.

Le rythme de l'histoire est haletant. On ne peut lâcher le roman avant de l'avoir terminé. Par ailleurs, je dois dire que j'ai 28 ans et que je n'ai pas eu un seul instant la sensation de lire un roman purement destiné à la jeunesse.

En bref, Myrihandes est un premier très bon opus où l'on retrouve tous les thèmes qui nous sont chers en Fantasy. Je suis complètement conquise et attend avec impatience le tome 2 !