Le livre des violences : Quelques pensées sur la violence, la liberté et l'urgence des moyens de William Tanner Vollmann

Le livre des violences : Quelques pensées sur la violence, la liberté et l'urgence des moyens de William Tanner Vollmann
(Rising up and rising down)

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Devilfox, le 13 août 2011 (Strasbourg, Inscrit le 13 juin 2011, 28 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (12 030ème position).
Visites : 1 422 

le livre qui interprète les violences

Le livre de William T. Vollmann est le résultat de deux décennies de recherches sur la violence. L'auteur analyse chaque fait qui engendre la violence et aussi sa place dans la société à travers le temps.

Ainsi que les solution et les personnages célèbres, qui ont utilisé la violence pour le pouvoir tel que Adolf Hitler ou d'autres qui ont utilisé des Méthodes non violentes tel que Gandhi ou Martin Luther king tout cela avec une pointe d'humour et des anecdotes personnelles.


il démontre aussi la solution à chaque problème et le place dans un contexte Géographique (Allemagne nazie, Somalie.. .)

Bref un excellent livre sur le Thème violence à mettre entre toute les mains non violentes cela va sans dire .

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Le livre des violences [Texte imprimé], quelques pensées sur la violence, la liberté et l'urgence des moyens William T. Vollmann traduction de l'anglais (États-Unis) par Jean-Paul Mourlon
    de Vollmann, William Tanner Mourlon, Jean-Paul (Traducteur)
    Tristram
    ISBN : 9782907681773 ; EUR 35,00 ; 10/09/2009 ; 944 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Raté

6 étoiles

Critique de Falgo (Lauris, Inscrit(e) le 30 mai 2008, 78 ans) - 5 décembre 2017

Séduit par le titre, j'ai pris ce livre à la bibliothèque. En lisant les préfaces et les premières pages, j'ai été profondément intéressé. Il s'agit de la condensation en 1 volume (900 pages quand même) d'une publication américaine en 7 volumes (20 années), que l'auteur avoue avoir faite "pour l'argent". J'y ai trouvé la thèse que la violence est née avec l'homme (néandertal) et s'est poursuivie tout au long des siècles et des époques. Cette thèse est appuyée par l'appel à d'innombrables exemples tirés soit de l'histoire, soit de la profession de journaliste de l'auteur. Elle met donc à mal le cri, si souvent répété, du "plus jamais ça", pour l'auteur constamment renié par d'autres, dans d'autres lieux, pour d'autres raisons, à d'autres époques. Il en revient donc par un détour différent à la notion du "péché originel" et à un pessimisme foncier.
Par contre, la suite du livre est, pour moi, un salmigondis de passages, plus ou moins intéressants ou incompréhensibles, qui ont lassé mon attention et je ne l'ai fini que par la douleur et la peine. J'en reste ainsi à la thèse énoncée ci-dessus, mais je ne suis même plus sûr qu'elle soit l'objet du texte. Un autre courageux lecteur pourra peut-être m'approuver ou me contredire.

Après, plus de 20ans d'études, sur les violences, William T.Vollmann, nous écrit l'essai, le plus étoffés, passionnant et facile a lire sur ce sujet(les violences).

10 étoiles

Critique de Anonyme3 (, Inscrit le 6 septembre 2011, - ans) - 13 mars 2012

Biographie de l'auteur:

William Tanner Vollmann (né le 28 juillet 1959 à Los Angeles, Californie) est un écrivain, journaliste et essayiste américain, connu pour ses romans fleuves s'appuyant sur de vastes enquêtes.

Son œuvre(dont, le livre des violences, Pourquoi êtes-vous pauvres?, Central Europe et le grand partout), qui mêle fictions et essais, est marquée par son goût pour l'histoire et son obsession pour le thème de la prostitution. Il vit actuellement à Sacramento.

Quatrième de couverture:

Oeuvre majeure de William T. Vollmann, résultat de deux décennies de lectures, de recherches et de voyages, " Le Livre des violences " - d'abord publié aux Etats-Unis en sept volumes -constitue une somme sans équivalent sur la violence, son histoire, ses justifications.

La première partie, " plus théorique et générale ", s'emploie - à travers de très nombreux exemples de figures historiques ou contemporaines - à " catégoriser éthiquement la violence ".

La seconde partie présente des études de cas, dont Vollmann a été le témoin, en divers endroits de la planète (ex-Yougoslavie, Malaysia, Somalie...). Par leurs exceptionnelles qualités narratives et descriptives, ces chapitres s'inscrivent pleinement dans son oeuvre littéraire.
Recréant " diverses sphères de la vie humaine ", ils ont pour but " de rendre plus aisée l'identification avec chaque acteur moral ". " Les descriptions de personnalités, d'apparences, des décors dans lesquels les gens agissent et réagissent " permettant au lecteur d'évaluer par lui-même les jugements de l'auteur.

Dans son chapitre crucial sur le " Calcul moral ", mobilisant toutes les ressources à sa disposition, William Vollmann entreprend de répondre à la principale question que pose ce livre : dans quels cas le recours à la violence est-il - ou non - justifié ?

La parution du " Livre des violences ", en 2003 aux Etats-Unis, a été un extraordinaire événement éditorial et critique.

Mon avis:

+: Essais, bien traduit, passionnant, très bien écrit, rapide à lire malgré ses 900 pages, et très compréhensible par tous. Essais sur les violences et son histoire, étoffés de faits historiques (César et la violence...), de citations (chaque début de chapitre a le droit à une ou plusieurs citation) et d'études de conséquences (En Asie, Europe, Moyen-Orient...).

-: Essais parfois trop abrégés (Livre original en 7 volumes), surtout pour les études de conséquences (Ils vont finir par tous être traduit en intégralité en français, le premier volume est sorti en 2011 sous le titre "Le roi de l'opium") et certains faits historiques.

Conclusion:

Après une visite des catacombes de Paris et plus de 20 ans d'écriture, de recherche et d'investissement physique et moral, William T. Vollmann nous narre un essai sur les violences, d'une grande classe, que ce soit du côté de l'écriture, des faits historiques ou de son investissement sur le terrain (Somalie, Ex Yougoslavie, Malaysia...).

A Lire et à absolument posséder car il nous fait mieux comprendre le monde moderne.

Bravo et Merci à William T. Vollmann pour son éclaircissement et sa vision sur la Violence.

Forums: Le livre des violences : Quelques pensées sur la violence, la liberté et l'urgence des moyens

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le livre des violences : Quelques pensées sur la violence, la liberté et l'urgence des moyens".