Littérature belge de langue française
de Marie-Ange Bernard, Michel Joiret

critiqué par Thomas Fors, le 27 mai 2002
(Beloeil - 84 ans)


La note:  étoiles
Un ouvrage de référence
Ce livre est destiné au large public, aux étudiants, aux enseignants, aux amateurs de littérature et même aux amateurs d'art.
C'est un ouvrage fondamental sur l'histoire des lettres belges d'expression française.
Ce travail de recherche, proposé par Michel JOIRET et par Marie-Ange BERNARD, est divisé en six parties : du Moyen Age à nos jours, de 1830 à 1879, de 1880 à 1920,de 1920 à 1950, de 1950 à 1970 et de 1970 à nos jours.
Chaque partie contient une multitude de liens permettant de situer chaque auteur par rapport à son environnement. Les repères sont historiques et culturels ; on y trouve aussi les revues et journaux littéraires de chaque période ainsi que la peinture, la sculpture...
Chaque auteur est d'abord présenté globalement, ensuite des extraits de son oeuvre illustrent le propos.
Les mouvements littéraires sont aussi découverts, les auteurs étant éventuellement positionnés par rapport à ceux-ci.
Les poètes, les romanciers, les nouvellistes, les auteurs de pièces théâtrales, tous trouvent leur juste place dans ce très large éventail de la littérature francophone de Belgique. Verhaeren, Maeterlinck, Plisnier, Carême, Rolin, Michaux, Mallet-Joris, Nothomb, etc;
se mêlent à des Bosch, Brueghel, Horta, Ensor, folon, Brahy ou Alechinsky, etc.
Bibliographie littéraire et historique, index des auteurs, index des artistes... complètent cet ouvrage exceptionnel présenté avec soin et beaucoup d'élégance.
En conclusion : un ouvrage indispensable pour toute bibliothèque.
Référence. 10 étoiles

Effectivement un ouvrage de référence qu'on peut qualifier d'incontournable. Pour ceux qui veulent (re)découvrir la formidable diversité des Lettres Belges.

Patman - - 57 ans - 27 mai 2002