De sinistre mémoire de Jacques Saussey

De sinistre mémoire de Jacques Saussey

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par FXC, le 24 mai 2011 (Inscrit le 23 janvier 2011, 40 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (11 355ème position).
Visites : 2 428 

Un premier roman réussi !

Je viens de terminer la lecture de ce thriller et c'est une véritable claque que je viens de recevoir. C'est le premier roman de cet auteur et il n'a pas hésité à se plonger dans un sujet des plus délicats en faisant ressurgir des moments terribles de la seconde guerre mondiale.

L'histoire : Deux jeunes trouvent la mort à Paris, victimes d'un tueur qui leur injecte de l'héroïne pure. Deux SDF subissent également un sort funeste dans les sous-sols de la gare de Lyon. La copie d'une lettre codée ancienne va parvenir à la police, et la mettre sur la trace d'une vieille histoire qui trouve sa source en Bretagne, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Le capitaine Daniel Magne et la jeune APJ Lisa Heslin vont tâcher de remonter dans le temps pour démêler l'affaire... mais celui qu'ils traquent est-il le vrai coupable, ou également une victime ?

L'histoire est vraiment marquante car le lecteur ne reste pas un simple lecteur. Ce dernier se retrouve à s’interroger face aux choix et aux actes des personnages. Et qu’est ce que j’aurais fait moi, à leur place ? C’est une vraie question que le lecteur se pose lorsqu’il se jette dans la peau des uns et des autres… Et sans forcément trouver de réponse...

Un roman que je recommande !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Encourageant.

8 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 48 ans) - 14 octobre 2011

La vengeance est un plat qui se mange froid, même parfois très froid. Un plat que l'on n'a pas le temps de savourer quand le vengeur est Kermanec.
Tout commence par l'assassinat au coeur de Paris, par overdose d'héroïne, de deux individus .
Les services du Capitaine Magne sont requis pour élucider ces deux morts plus que suspectes.
C'est en ratant l’interpellation d'un monte en l'air de type yamakasi que l'histoire commence à prendre son plein essor et à nous prendre par la main pour nous mener par le bout du nez.
Jacques Saussey dont c'est le premier livre possède les bons codes du polar, savant mélange de police technique et scientifique, de police à l'ancienne, d'enquête menée tambour battant, tout cela sur un rythme haletant sans être épuisant.
Jacques Saussey a selon moi le bon goût de ne pas trop en faire.
Comme tout bon polar les scènes de crime ne sont pas des endroits pour premiers communiants, mais ici point de surenchère, juste ce qu'il faut, de l'essentiel qui suffit.
Autre bonne trouvaille, l'imbrication de trois histoires en une, une love story compliquée mais heureusement pas fleur bleue. Une trame historique qui renforce le polar pour rappeler les heures noires où la milice semait la peur et le désarroi dans nos campagnes.
Et enfin Kermanec, ange noir ou démon blanc immaculé, j'hésite ! Prêt à tout pour parvenir à ses fins, manipulateur obstiné qui ne laisse pas indifférent.
Comment lui jeter la première pierre ?
Et je l'avoue j'ai eu peur, j'ai craint le pire, mais non Jacques Saussey ne sombre pas dans le happy end moralisateur et laisse l'ange sacrificateur mener son affaire.
Vous l'aurez compris j'ai été emballé par " De sinistre mémoire ", un premier polar rafraîchissant et qui tient la route. Difficile de trouver des similitudes avec la production actuelle ce qui personnellement me ravit.
Marre des bouts de bidoches à tout va et toute la production actuelle qui s'engouffre en suivant cette recette morbide.
Jacques Saussey reste élégant et ne peut que confirmer, dans son prochain roman, ce qui est déjà une belle réussite. Bravo

Forums: De sinistre mémoire

Il n'y a pas encore de discussion autour de "De sinistre mémoire".