Bozena de Peter Härtling

Bozena de Peter Härtling
(Bozena)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Carmen, le 19 mai 2011 (Inscrite le 15 mai 2011, 73 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 1 703 

Un beau portrait de femme

A travers la vie de celle qui fut la secrétaire fidèle de son père (mort dans un camp de prisonniers en 1946) Peter Hardling nous offre un très beau portrait de femme et nous raconte, avec beaucoup d'émotion, quelques pages de l'histoire compliquée et douloureuse de son pays. Après les Accords de Munich les troupes allemandes sont entrées en Tchécoslovaquie et Reynard Heydrich y a fait fermer les universités. Quarante ans après ces évènements, Bozena, une vieille femme qui vit seule dans sa cahute se souvient...
A dix-huit ans, elle doit interrompre ses études de droit et elle est engagée comme secrétaire par un avocat, un vieil ami de la famille. Quand celui-ci prend sa retraite elle est maintenue à son poste par son successeur, un avocat allemand dont elle tombe rapidement amoureuse. Cet homme droit et intègre n'hésite pas à apporter son aide à tous ceux qui entrent dans son cabinet, qu'ils soient allemands, tchèques ou juifs. Cette attitude contraire aux doctrines nazies lui vaut une terrible sanction : il est envoyé au front et le cabinet est fermé.
A la fin de la guerre, la Tchécoslovaquie est reconstituée et des tribunaux militaires sont créés pour juger les criminels nazis et leurs complices. Tous les Allemands sont chassés de la région, leurs biens réquisitionnés et redistribués. Bozena, l'ex-collaboratrice d'un allemand, devient alors pour tous une "pute à nazis". Bien qu'innocente de tout ce dont on l'accuse, elle est arrêtée, persécutée et condamnée à de pénibles travaux : remettre des sols en état, lessiver des murs, travailler la terre, déblayer la neige ... "elle trime à n'en plus pouvoir". Cruelle dérision : en tant que Tchèque elle était victime des Allemands qui l'ont empêchée de poursuivre ses études, les Allemands vaincus, ce sont les Tchèques, ses compatriotes qui l'ont condamnée!
Pour s'échapper de ce quotidien désespérant elle tient un journal intime sous la forme de lettres qu'elle adresse (sans jamais les expédier) à son ancien patron, son "Cher Docteur" dont elle ignore ce qu'il est devenu. C'est avec lucidité, amertume mais aussi une pointe d'humour qu'elle raconte les évènements difficiles qu'elle doit surmonter dans sa nouvelle vie.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Bozena

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Bozena".