Le Faucon Gris - Tome 2 de Emmanuel Anzeraey

Le Faucon Gris - Tome 2 de Emmanuel Anzeraey

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Emmanuel Anzeraey, le 18 mai 2011 (Inscrit le 18 mai 2011, 48 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 4 étoiles (42 966ème position).
Visites : 1 238 

Critique Les Chroniques du Faucon Gris

Résumé :

Dans l’univers du médiéval fantastique qui lui est cher, Emmanuel Anzeraey nous conte les aventures de Kayliegh Lynn, le Faucon Gris de Shaalymar, qui a embrassé la carrière de voleur plus par goût pour l’aventure que par nécessité.
Victime d’un piège cruel tendu par son ennemi, il a dû pour le vaincre et assouvir sa vengeance, emprunter de sombres chemins, y perdant même son âme. Toutefois, au-delà des talents dont il fait preuve, c’est grâce à Cylath, Dieu de la Bonne Fortune, qu’il s’en sort indemne lorsqu’il est confronté aux pires dangers.
Pourtant, à peine libéré de la chance divine, il meurt, brûlé vif dans le magma d’un volcan, repaire du Gardien protégeant son pacte avec Cylath. Mais pour avoir embrassé une vie emplie de fureur, de sang et de mort, il voit son âme tourmentée rejoindre un lieu funeste baptisé Désespérance, la Cité des Damnés. Il aura alors toute l’éternité pour expier ses fautes dans ce lieu infernal que l’on nomme aussi l’Enfer aux Mille Tourments. A moins de trouver le moyen de s’échapper de cet endroit maudit…

Critique parue dans Ouest France Octobre2010 :

Ouest-France / Pays de la Loire / Nantes / Carquefou / Archives du jeudi 28-10-2010
L'auteur Emmanuel Anzeraey boucle sa trilogie - Carquefou

Trois questions à...
Emmanuel Anzeraey, auteur du Faucon Gris, sorti en 2009. Un roman médiéval croisant science-fiction, magie et fantastique. En 2010 voici la suite de la trilogie, Désespérance.
Comment avez-vous vécu la sortie de votre premier roman ?
Plutôt pas mal puisque le public l'a bien accueilli. Le livre s'est bien vendu. J'ai même pu rencontrer de jeunes lecteurs de l'école Louis-Armand, répondre à leurs questions, recueillir leurs impressions. Cela a été une expérience très sympa, d'autant que dans l'ensemble ils lisent plutôt pas mal. Sans doute l'effet du rallye lecture organisé à l'école. Sûrement aussi l'impulsion de Anne-Françoise Daoulas, leur institutrice, qui a su leur transmettre le goût de la lecture.
Quelle est la trame de Désespérance. ?
C'est la suite du premier volet. Kayliegh, mon jeune héros, se retrouve plongé dans les ténèbres des enfers pour y expier ses fautes. Car il en a commis ! Là il va retrouver ceux qui jadis l'ont poussé au crime. Il va devoir s'extraire de ce monde tourmenté où l'injustice règne en maître. Un dieu va l'y aider, je n'en dirais pas plus, si ce n'est que c'est plus sombre que la première histoire, plus long aussi, avec bien sûr plein de suspense et de rebondissements. Et de l'avis de mes premiers lecteurs : on ne s'y ennuie pas !
Ensuite, quels sont vos projets ?
Je termine actuellement le troisième et dernier volume de la trilogie. Cela s'appellera Rédemption. Plus tard, j'aimerais bien multiplier les rencontres avec mes lecteurs. D'ailleurs, les 20 et 21 novembre prochains, je participe au festival Bibliopolis de Thouaré. Ensuite, je compte me lancer dans l'écriture d'un roman de science-fiction, un style qui permet toutes les libertés. Mais cette fois il s'agira d'une seule histoire en un volume. J'ai déjà des idées, avec une histoire qui transporterait le lecteur à l'époque où la terre, malmenée par les changements climatiques, ferait l'objet de confrontations entre des riches, préservés à l'abri dans leur satellite, et ceux qui contraints d'y demeurer voudraient lui rendre son visage d'avant le cataclysme. Mais ça n'est encore qu'une idée.
Désespérance est en vente sur Internet (http://faucongris.space-blogs.com) et à l'espace culturel Leclerc.

Message de la modération : Edilivre n'est pas un éditeur à compte d'éditeur - présentation du livre par l'auteur

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Le faucon gris

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Même les combats ne sauvent pas l'histoire.

1 étoiles

Critique de Goupilpm (La Baronnie, Inscrit le 23 juin 2017, 60 ans) - 25 novembre 2017

A la fin du tome précédent Kayliegh chutait dans le cratère du volcan, et sa chute se poursuit au début de ce deuxième opus. Plus il chute Kayliegh sent la chaleur monter, les brûlures apparaissent, il perd connaissance,... et se retrouve indemne dans un paysage gris, terne, sombre et voit dans le lointain se profiler les contours d'une ville.

Pas de changement par rapport au tome précédent l'auteur reprend exactement le même synopsis. L’univers une fois de plus ne va que peu se développer car tout le scénario va se dérouler une fois de plus dans une cité. Désespérance est une cité gouvernée par un dieu du chaos, Prince de la Damnation. Une ville où tous les meurtriers, les rebuts de la société sont envoyés après leur mort.

Dans ce monde représentant l'Enfer, Kayliegh va y retrouver les mêmes adversaires qu'au premier tome : le Maître Assassin, le Sorcier,... on ne peut pas dire que l'auteur fasse preuve d'une imagination fertile. En effet, hormis l'ordre des coups d'épées, et une invocation qui change l'auteur n'a fait qu'un copié-collé.

Et ce n'est pas la deuxième partie, toute aussi inintéressante, qui va captiver le lecteur puisque là encore le postulat se veut des plus basiques, à savoir combattre le grand méchant qui multiplie les exactions contre la populace. Pas une thématique nouvelle : dans un enfer on s'attend que les gens souffrent pour expier leurs fautes, c'est encore un fois d'une simplicité navrante. On a droit à quelques monstres tout ce qu'il y a de plus banal, des Templiers Noirs qui vont s'opposer à un Paladin de l'Ordre qui a fauté, et pour terminer l'histoire la sempiternelle opposition du Bien contre le Mal arbitrée par des Dieux Neutres : quelle imagination !!!

Le seul point positif de ce scénario réside une fois de plus dans des combats bien orchestrés visuels, mais parfois un peu répétitifs : on a presque l'impression de se retrouver dans une grande arène. Cette lecture est encore plus décevante que la précédente : le récit est creux, banal, inintéressant au possible et ce n'est pas le style simpliste de l'auteur qui arrange les choses.

Forums: Le Faucon Gris - Tome 2

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le Faucon Gris - Tome 2".