Les Cités des Anciens, Tome 1 : Dragons et serpents de Robin Hobb

Les Cités des Anciens, Tome 1 : Dragons et serpents de Robin Hobb
(The Rain Wild Chronicles vol 1 : Dragon keeper (1/2))

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Isad, le 15 mai 2011 (Saint-Germain-en-Laye, Inscrite le 3 avril 2011, 58 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (21 192ème position).
Visites : 3 272 

Toujours agréable à lire

L’univers des séries antérieures continue à s’étoffer. Quelques personnages connus continuent à apparaître en pointillés. Les chapitres sont séparés par une correspondance personnelle entre propriétaires de pigeons voyageurs, ce qui précise le contexte. Il ne faut pas avoir perdu son âme d’adolescent pour l’apprécier car certains passages sont un peu « fleur bleue ».

Le capitaine Leftrin qui a aidé les serpents conduits par la dragonne Tintaglia à remonter le fleuve acide jusqu’à la cité de Cassaric, trouve un cocon mort et, discrètement (car c’est devenu interdit d’utiliser du bois sorcier) en renforce son bateau.
Thymara, une jeune fille née avec des griffes à la place des ongles (et qui aurait du mourir par exposition selon la tradition mais a été sauvée par son père), assiste à l’éclosion des dragons. Cependant, ils sont chétifs et mal formés (physiquement et/ou mentalement), ce qui déçoit tout le monde. D’ailleurs bientôt, Tintaglia les délaisse pour convoler avec le dernier mâle libéré (voir la série « L’assassin royal »), laissant aux habitants le soin de les nourrir.
A Terrilville, Alise, fille cadette d’un marchand peu fortuné, a intégré le fait qu’elle ne se mariera pas et s’est fait une spécialité d’étudier les manuscrits des Anciens sur les dragons. Elle a la surprise de se faire courtiser la Hest, riche marchand avenant et se prend à espérer une idylle amoureuse. Mais il passe avec elle un marché : la possibilité pour Alise de se consacrer à ses recherches contre un héritier pour satisfaire aux exigences de son père. On comprend très vite qu’il est l’ami intime de son secrétaire particulier Sédric, ce dont elle ne se doute absolument pas.
Plusieurs années passent et Alise rappelle à Hest sa promesse de la laisser aller étudier les dragons dans le désert des pluies. Il accepte à contre-coeur et oblige Sédric qui la défendait à lui servir de chaperon. Ils embarquent sur le Parangon dirigé par Althéa (qui attend un bébé) et Brashen (de la série « Les aventuriers de la mer ») qui lui font de la déchéance des dragons, ce dont elle n’avait pas entendu parler ! Son voyage s’annonce moins prometteur que prévu, à la satisfaction de Sédric qui espère revenir bientôt.
Par ailleurs, les dragons rêvent de Kelsingra une cité dont ils gardent des bribes de souvenirs ataviques. Ils manipulent les marchands et obtiennent qu’ils leur accordent une escorte de soigneurs et chasseurs pour y aller. Les marchands souhaitent se débarrasser des dragons qui leur coûtent chers en entretien car il faut les nourrir. Appâtés par un gain potentiel en artefacts anciens, il font appel à des volontaires pour les escorter. Thymara se présente et est acceptée, de même que son camarade Tatou (le fils d’une esclave tatouée).

... et on nous laisse sur notre faim selon la bonne tradition des romans fleuves anglo-saxons !

IF-0511-3724

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

En avant pour une nouvelle aventure!

8 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 29 ans) - 4 janvier 2014

Après le cycle des "Aventuriers de la mer" que j'avais adoré j'étais à la fois impatient et réticent à l'idée de commencer cette nouvelle saga de Robin Hobb. En effet est-ce que les nouveaux personnages seront à la hauteur d'Althéa, Kennit, Vivacia et les autres ou n'en seront-ils que de pâles copies ? Allait-on avoir des moment aussi intenses ou bien l'auteur se reposerait-elle sur ses lauriers ? La curiosité fut évidemment bien plus forte que la crainte et je me suis donc lancé dans le premier tome des "Cités des Anciens".

Il est difficile d'avoir un avis et de répondre aux questions posées précédemment par la seule lecture du premier livre. En effet l'éditeur a fait pareil que pour les autres séries de Robin Hobb et a divisé les tomes originaux en deux parties chacun, le premier tome français ne correspond donc qu'à la première moitié du tome américain. C'est pour cette raison que le récit se concentre uniquement sur la présentation des enjeux et des nouveaux personnages, on entre donc à peine dans l'aventure. J'ai cependant trouvé que certains nouveaux venus comme Alise, Sédric ou Thymara avaient beaucoup de potentiel. J'ai également été ravi de revoir certains visages des "Aventuriers de la mer", et même si ils ne sont là que pour des moments assez courts ce ne sont pas non plus de simples clins d’œil destinés aux fans mais ils ont vraiment une utilité dans le récit.

Ce premier tome est donc plutôt prometteur, le monde créé par Robin Hobb prend ainsi de plus en plus d'épaisseur. Je me demande bien ce qu'il va arriver par la suite et j'ai hâte de lire les prochains tomes.

Forums: Les Cités des Anciens, Tome 1 : Dragons et serpents

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les Cités des Anciens, Tome 1 : Dragons et serpents".