Le diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson

Le diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson
(Notting Hell)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Spiderman, le 14 mai 2011 (Inscrit le 14 juin 2008, 56 ans)
La note : 2 étoiles
Moyenne des notes : 5 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (46 327ème position).
Visites : 2 135 

Nothing, hélas.

Mimi et Clare habitent le quartier le plus chic de Londres et racontent alternativement leur vie au milieu des VIP branchés. Leurs soucis se veulent amusants : gestion du square privé, des garde-robes, des domestiques, des enfants, des amants avec pour Mimi une activité de pigiste des people.
Ce roman regroupe donc toutes les caractéristiques du "chick lit", roman écrit par une femme pour le marché féminin.
Pour ma première incursion (gay) dans ce secteur, j'en ressors avec une immense déception : la plume se veut souvent ironique et acide et l'humour est censé alterner avec la dérision. C'est ici un échec flagrant : les situations décrites sont sans aucun intérêt, ne dépassent jamais le premier degré et l'on attend sans cesse un fil conducteur ou un rebondissement amusant qui ne vient jamais. Si l'on ajoute à cela une mauvaise traduction (on a droit p. 224 à deux "organiques" pour "organic" signifiant en français de 2011 "bio"), il est évident que ce livre fait partie des achats à éviter, même pour une lecture de plage ...
Avec des plumes féminines aussi serviles, le machisme n'a même plus besoin des hommes pour continuer à sévir !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Emouvant

8 étoiles

Critique de Zaza772 (cannes, Inscrite le 6 juin 2011, 32 ans) - 5 juillet 2011

"Le diable vit à Notting Hill" est un mélange d'excentricité, d'humour et de vérité.

En effet, les personnages (Clare et Mimi) sont attachants et nous permettent d'entrer dans un monde où tout est dans l'image et le "m'as-tu vu?". Le monde où l'argent coule à flots et l'infidélité n'épargne personne. Mais c'est aussi un monde peuplé de remord et d'état d'âme que Rachel Johnson veut nous faire découvrir.

Ecrit avec beaucoup de finesse et de sentiments, nous nous plongeons facilement dans cet univers réaliste. Nous sommes rapidement en haleine des premiers potins qui subviennent dans ce quartier londonien. Là, où toute famille confondue se bat pour être une "MNH" (Mother in Notting Hill).


Forums: Le diable vit à Notting Hill

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le diable vit à Notting Hill".