Avant d'aller dormir de S. J. Watson

Avant d'aller dormir de S. J. Watson
(Before I go to sleep)

Catégorie(s) : Littérature => Anglophone

Critiqué par Spiderman, le 10 mai 2011 (Inscrit le 14 juin 2008, 57 ans)
La note : 9 étoiles
Moyenne des notes : 6 étoiles (basée sur 33 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (20 585ème position).
Visites : 11 488 

Mémorable

Chaque matin, Christine doit redécouvrir qui elle est. Le sommeil profond efface tous ses souvenirs depuis le traumatisme dont elle a été victime une vingtaine d'années plus tôt. Cette quadragénaire vit avec son mari qui l'entoure constamment quand un neuropsychiatre lui propose une méthode de reconstruction de sa mémoire.
S. J. Watson nous fait très rapidement entrer dans la peau, dans la tête de cette femme sans souvenirs. Avec une écriture subtile, toujours à la première personne du singulier, on devient Christine et l'on partage avec une étonnante facilité ses doutes, ses espoirs et ses angoisses. Car rien n'est clair et repartir à zéro ou presque (la croissance de ce "presque" étant le noeud de l'intrigue) chaque matin est un incroyable défi dont même les motivations sont à réévaluer quotidiennement.
Avec "Histoire de l'oubli", Stefan Merill Block avait construit un étonnant récit autour de la mémoire qui s'efface progressivement.
Ici c'est "Avant d'aller dormir" que la narratrice doit prendre note des événements de sa journée pour se sentir moins vide le lendemain ... si elle se souvient qu'elle a écrit et où elle a rangé son cahier... autour duquel gravitent deux hommes aux motivations complexes : l'époux et le soignant.
Une lecture étonnamment captivante qui, en plus d'un suspense habilement distillé amène le lecteur à s'interroger sur la construction de son identité à partir de souvenirs forcément triés et hiérarchisés.
Le premier roman d'un auteur dont on a encore envie d'entendre parler !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Adoré!

9 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 33 ans) - 15 septembre 2016

Je lis beaucoup de thrillers par les temps qui courent, et ce livre m'a particulièrement plu! C'est un thriller psychologique sans trop d'action à proprement dit, mais qui m'a tenue en haleine du début jusqu'à la fin. Je l'ai littéralement dévoré (en moins de 24 heures) et je vous le recommande fortement!

Déçu mais indulgent

5 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 44 ans) - 15 août 2015

Trop de tapage pour seulement une bonne idée de suspense alors que l'écriture est répétitive, la mise en scène redondante et surtout beaucoup trop délayée. La moitié du livre aurait largement suffit.
Il est aussi vrai que c'est un premier livre et que si l'auteur remédie à ces lacunes, on peut s'imaginer de nouvelles idées mieux mises en valeur.

Un livre un peu long

6 étoiles

Critique de Christa (Tours, Inscrite le 1 août 2015, 26 ans) - 9 août 2015

L'histoire est assez sympa, originale malgré un thème qui est de plus en plus exploité.
Pourtant je trouve que le roman tourne en rond, il ne se passe pas grand chose durant les 200 pages et ce n'est qu'à la fin que le suspense arrive ce qui rend la fin un peu rapide. Tout se passe dans les vingts dernières pages.
De plus j'ai eu du mal à m'accrocher au personnage principal, ce qui, en soit, est normal puisque elle est amnésique, mais l'émotion qu'elle transmettait ne me touchait pas.
Au niveau de l'écriture, le roman est simple et simple à lire.
Pour conclure, je dirais que pour un roman qui traite de l'amnésie, ce n'est pas le plus intéressant, mais qu'il se laisse lire.

B-A-R-B-A-N-T

1 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 63 ans) - 18 mai 2015

Je suppose qu'on aime ou qu'on n'aime pas.
Moi... j'ai arrêté à la moitié du livre, fermé le bouquin et classé dans ma rubrique "à vendre ou à donner".
Si vous avez quelques heures de lecture à (vraiment) perdre... même si lire n'est jamais du temps perdu !

Un roman psychologique époustouflant

10 étoiles

Critique de Cristina21 (, Inscrite le 7 décembre 2014, 45 ans) - 21 décembre 2014

Waouh ! Un roman à vous couper la souffle !
Un thriller psychologique très bien construit, avec une histoire prenante où le suspense et l'angoisse vont crescendo, qui nous tient en haleine tout au long du livre qu'on peine à lâcher, pour une fin bluffante.
A lire absolument !

Quand la nuit ne porte pas conseil.

6 étoiles

Critique de BMR & MAM (Paris, Inscrit le 27 avril 2007, 59 ans) - 3 juin 2014

Encore un bouquin TGV, écrit à grande vitesse et lu à vive allure. Il a d’ailleurs eu le prix polar SNCF en 2012 !
Rien de transcendant donc, dans la lignée des Harlan Coben et autres Denis Lahanne.
Précisément, à ne pas lire Avant d’aller dormir.
De Steve J Watson.
Quelques longueurs, une écriture parfois un peu bâclée, quelques idées pas toujours bien exploitées, ce n’est pas de la belle littérature (et d’ailleurs ça n’y prétend pas).
Mais de temps en temps, c’est le genre de bouquin idéal pour se vider la tête : un page-turner qu’on ne lâche pas de la nuit. Bon, deux nuits peut-être, y’en a pour près de 500 pages.
Deux nuits accros à l’histoire de Christine.
Qui tous les matins se réveille amnésique. Qui est le type à côté d’elle dans le lit ? Pourquoi ces rides au coin des yeux et ces cheveux blancs ? etc …
Tous les matins, son mari lui raconte : je suis ton mari, voici nos photos, … Ça fait près de vingt ans qu’il répète ça tous les matins. L’horreur. Pour eux deux.
Le soir Christine s’endort … et oublie tout.
Jusqu’au jour où elle entreprend d’écrire dans un cahier tout ce qu’elle apprend la journée : le lendemain elle relit et ne repart pas tout à fait de zéro. Façon Memento ou Le jour de la marmotte.
Elle soupçonne même d’étranges mystères. Paranoïaque ou amnésique, un peu des deux ?

[…] - Il n’y a pas beaucoup de photos, dans l’album. Il n’y a pas de photos de nous le jour de notre mariage.
- Nous avons eu un incendie, dans la précédente maison où nous vivions.

Ce mari inquiétant qui ne lui raconte pas toujours la même histoire tous les jours. Et puis ce toubib étrange qui vient la voir en cachette du mari …
Mais d’un autre côté, est-ce vraiment aussi simple que cela paraît ?

[…] Je me suis interrogée sur ce qu’il pensait de mes activités de la journée. Il ne sait pas que je passe des heures à lire mon journal et parfois des heures à l’écrire. Il ne sait pas qu’il y a des jours où je vois le Dr. Nash.

Bien vite on se doute que ça ne tourne pas rond et pas que dans la tête de la pauvre Christine.
L’histoire est tout à fait invraisemblable et tout à fait horrifique. Mais on ne peut pas s’empêcher de lire cela compulsivement et même si on devine assez vite le mot de la fin, on veut le voir écrit là, noir sur blanc, sur le papier de la dernière page.
Et le livre enfin refermé, on va se coucher enfin, l’esprit tranquille.
Presque tranquille. Avec la vague crainte que demain au réveil, on pourrait peut-être se dire : tiens, sympa ce bouquin là sur la table de chevet, ça m’a l’air passionnant, faudra que je lise ça ce soir …

On s'endort un peu

4 étoiles

Critique de Florian1981 (, Inscrit le 22 octobre 2010, 37 ans) - 26 mars 2014

Si l'idée de départ est originale - une femme amnésique qui réapprend chaque jour qui elle est (ou plutôt ce qu'on lui dit qu'elle est) et qui oublie tout chaque nuit - il faut avouer que le livre est un peu longuet et qu'on l'impression de tourner un peu en rond tellement c'est répétitif!
L'idée du journal qui permet de consigner au fur et à mesure ce qu'elle apprend chaque jour et donc de ne plus repartir de zéro le lendemain permet à l'intrigue de progresser un peu mais cela reste poussif.
Enfin, je n'ai pas été vraiment convaincu par le dénouement que j'ai trouvé très peu crédible.
En outre, circonstance aggravante, je n'ai pas trouvé le livre très bien écrit (ou bien traduit?) : le style est plat et monotone, renforçant l'impression d'ennui, dans la mesure où l'action est inexistante.

En définitive, l'idée avait du potentiel mais la narration ne m'a pas vraiment emballé, sentiment mitigé donc.

Je suis désolée, je suis désolé …

3 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 63 ans) - 15 mars 2014

Oui, moi aussi je suis désolé mais je ne vais accorder qu’une étoile et demi à ce polar bavard et où à toutes les pages un quidam ou plus couramment l’héroïne nous sert, à la mode anglo-saxonne : « Je suis désolée … ». Je ne sais pas quel effet ça fait à la lecture, puisque moi je l’ai écouté depuis la version mp3 … mais c’est insupportable d’avoir ça en permanence dans les oreilles !
Et pourtant l’idée de base est intéressante et aurait certainement pu donner lieu à un polar prenant et plaisant, mais … des tics d’écriture, de belles longueurs que S.J. Watson n’a pas su contrôler, ont plutôt terni le résultat final. J’ai dû m’accrocher au volant (j’écoute les mp3 en conduisant sur de longues distances) pour ne pas stopper en cours, et je ne serais pas forcément resté sur ma faim puisqu’outre les insupportables « je suis désolée », l’intrigue est tissée de câbles aptes à retenir un paquebot au quai et on voit venir le dénouement gros comme … un paquebot, justement !
L’héroïne, Christine, a un énorme souci. Elle n’a plus de mémoire efficace. Elle se souvient de tout ce qui s’est passé durant une journée mais sitôt une nuit de sommeil passée, tout est remis à zéro et elle ne sait plus qui elle est, où elle est, qui est l’homme couché dans son lit … Assez terrible comme situation et ça aurait effectivement pu donner quelque chose d’intéressant. Pas là. Trop long, trop redondant, trop bavard. Peut-être même trop superficiel et surtout, avec des invraisemblances gros calibre. Invraisemblances ou facilités rédactionnelles.
Mais Christine, invraisemblances parmi d’autres, livrée à elle-même dans la journée pendant que son mari est parti travailler reçoit l’appel d’un psychiatre qui lui propose de la soigner et qui la convainc – à l’insu de son mari ? – de faire en sorte d’écrire au jour le jour les révélations qui lui sont faites, les découvertes qu’elle fait, afin de se constituer une mémoire, écrite.
Et ceci va révéler des failles « spatio-temporelles », des ruptures de cohérence dans les discours qui sont tenus par les uns, les autres, et notamment son mari. Mais on a déjà compris avant la fin du premier quart du roman ! Remboursez, remboursez … !!!
Et, définitivement, une gentille qui répète à longueur de pages, pour tout et n’importe quoi « je suis désolée » … hé bien, c’est tout simplement insupportable !

Haletant

9 étoiles

Critique de Olivier1980 (, Inscrit le 1 septembre 2013, 55 ans) - 1 septembre 2013

Les critiques précédentes me semblent sévères. Le suspense m'a tenu jusqu'à la dernière page. Et on ne peut s'empêcher de nous imaginer dans pareille situation : se lever sans comprendre ce qu'on fait là, et sans reconnaitre son compagnon. D'aucuns apprécieront probablement l'idée d'un nouveau concubin au quotidien, mais ce n'est pas le cas de l'héroïne, qui a en effet bien des raisons (quand bien même elle les ignore) de se méfier...

Perte de mémoire

7 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 45 ans) - 23 mars 2013

Bon roman, mais ce n'est pas un thriller.
C'est lent et il ne se passe pas grand chose.
Mais la lecture est quand même agréable, et je l'ai fini avec plaisir.
On comprend toute l'histoire au cours des cinquante dernières pages.
Au final je conseille quand même sa lecture.

souvenirs, souvenirs...

5 étoiles

Critique de Fanou03 (*, Inscrit le 13 mars 2011, 44 ans) - 22 décembre 2012

Les récits ayant pour thème la perte de la mémoire forment en général des histoires très intéressantes. Je suis par exemple un grand fan du film "Mémento".
La trame de ce roman est plutôt bien faite bien ficelé avec une fin à rebondissement comme on les aime. D'ailleurs je pense que l'histoire pourrait facilement servir de scénario à un film tiré du livre.
La qualité de l'écriture, cependant, est un peu faiblarde. Le roman est auréolé d'une très bonne réputation et du coup on est forcément quand même un peu déçu du niveau stylistique et littéraire du roman.


Pas mal, sans plus

6 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 47 ans) - 25 septembre 2012

Composantes inévitables de ce type de scénario, les répétitions dans ce roman ne sont pas trop pénibles. Ce qui l'est en revanche, c'est le style de l'auteur: saccadé, heurté, presque trop simple mais paradoxalement pas facile à lire.

Divisée en trois parties, l'œuvre peine quelque peu dans sa deuxième, également la plus longue, celle concernant la lecture du journal de l'héroïne dans lequel est relatée sa situation actuelle. Par contre la dernière relève l'ensemble avec un excellent suspense et des révélations inattendues.

Au final, l'impression est malgré tout positive.

Pas mal...

6 étoiles

Critique de Gnome (Marseille, Inscrit le 4 décembre 2010, 48 ans) - 21 août 2012

Christine se réveille chaque matin en se demandant qui elle est, ce qu’elle fait dans ce lit et dans cette maison, et qui est le bonhomme allongé dans le même lit qu’elle. Atteinte d’une rare forme d’amnésie, sa vie se limite à la journée en cours et chaque jour est un éternel recommencement. Mais un jour, aidée par un médecin, Christine se met à écrire un journal qui lui permet d’ancrer chaque jour un peu plus ses souvenirs et l’enquête qu’elle se met à mener petit à petit pour faire le tri des mensonges de ceux qui l’entourent. Lui mentent-ils pour la préserver de certains traumatismes ou bien…

Comme beaucoup d’autres, j’ai trouvé que ce roman était de bonne facture et plutôt bien ficelé. Mais comme eux, j’ai également regretté qu’il soit trop long : cette première partie est un peu assommante à la longue (250 pages qui racontent à peu près la même journée).
J’ai également regretté d’avoir lu la 4ème de couverture ; tout d’abord, elle survend ce roman d’une façon un peu grotesque et ensuite elle donne un ou deux indices qui m’ont permis de ne pas trouver le dénouement si surprenant que cela.
Mais en fait, ce qui m’a le plus embêté, c’est que je n’ai pas réussi à m’attacher réellement au personnage de Christine ; son sort m’a laissé un peu indifférent et c’est quand même un peu dommage étant donné que tout tourne autour d’elle ! Pour autant, je ne voudrai pas donner une trop mauvaise idée de cette histoire qui reste tout de même un modèle du genre.

et si on avait tous un bouton "reset"?

8 étoiles

Critique de Prouprette (Lyon, Inscrite le 5 février 2006, 35 ans) - 12 août 2012

Effectivement, l'histoire est pleine d'incohérences, le sujet n'est pas exploité à fond. Pourquoi ne tente-t-elle pas une nuit blanche? J'ai vu cette question plusieurs fois, et je me la suis moi-même posée. Mais cela ne m'a pas dérangée outre mesure.
Je ne demande pas qu'un livre soit criblant de réalité, au contraire, je ne me pose même pas la question, la lecture pour moi et un plongeon dans la science-fiction, l'imaginaire. Alors au lieu de me dire "l'auteur aurait mieux fait de faire ça" je me demande plutôt "pourquoi l'auteur a fait ça?"

Et je pense que par cette position, j'apprécie plus le Livre (le Livre en général, quels que soient l'auteur, l'histoire, le message transmis)

Ce qui me laisse dire que j'ai beaucoup aimé ce livre! On a tous rêvé un jour de pouvoir supprimer de notre mémoire une journée noire, de se lever comme si de rien n'était. Et si on se lever un jour sans même se rappeler des autres journées?
Alors certes, chaque début de paragraphe est un peu redondant, mais le sujet l'oblige! Et je trouve même que l'auteur a eu assez de talent pour passer cette phase de manière rapide pour passer le plus rapidement possible au reste, au palpitant, à l'intrigue et au suspense.

Je suis pas friande du tout de ce genre de littérature habituellement, et je pense que cet auteur m'a réconciliée avec ce type de lecture.

Bonne idée de départ

7 étoiles

Critique de Koolasuchus (Laon, Inscrit le 10 décembre 2011, 30 ans) - 21 mai 2012

La première partie de ce roman est assez intéressante et intrigante, le récit à la première personne nous aide à nous mettre dans la peau de Christine et on arrive bien à ressentir son angoisse et ses interrogations. La deuxième partie commence bien, puis au bout d'un moment on commence à ressentir une certaine lassitude et on aimerait bien que l'intrigue avance un peu plus vite. Certes étant donné que la protagoniste oublie son passé chaque matin il est logique d'avoir une certaine répétition mais c'est parfois un peu lourd.

Le final, bien qu'un tantinet prévisible, m'a laissé haletant, contrastant avec la majeure partie du livre.

J'ai donc trouvé ce roman assez original malgré les quelques creux.

Intriguant et bien ecrit

7 étoiles

Critique de Kitie 67 (, Inscrite le 24 mars 2012, 31 ans) - 24 mars 2012

Ce livre m'a occupée pendant une semaine.
L’écriture est simple et agréable à lire. L'intrigue est intéressante et on ne peut décrocher quand arrive le dénouement, même si la fin est assez prévisible.

Je comprends ceux qui se demandent pourquoi elle va se coucher sagement tous les soirs. Mais je pense que quand on se met à sa place, il y a toujours l'espoir que tout ceci ne soit qu'un cauchemar et qu'a son réveil le lendemain tout soit redevenu comme avant.

Bref, j'ai passé un très bon moment !
Je le recommande.

Mouais...

6 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 43 ans) - 23 mars 2012

Un polar honnête sans plus , l’idée de départ est très intéressante mais assez vite les longueurs s'installent. L'histoire se décante dans les 50 dernières pages et la fin est assez prévisible (si si je vous assure j'avais trouvé!).
Je pense que certaines critiques élogieuses parues dans des revues grand public ont aidé à la promotion de ce livre.
Mais les amateurs de polar pensant tenir dans leurs mains le "thriller de l'année" n'ont pu être que déçus.
A lire pour pouvoir en discuter avec vos amis ou vos collègues (cf Da vinci code)
Ma note reflète la déception , non pas sur la qualité du livre mais sur sa mise en avant dans les pages littéraires .

Revivre sans arrêt le même jour

8 étoiles

Critique de Isad (Occitanie, Inscrite le 3 avril 2011, 59 ans) - 8 mars 2012

Une femme, à la suite d’une agression, est amnésique et à chaque fois qu’elle se réveille, elle croit avoir 27 ans. Elle découvre avec horreur l’homme mûr qui partage son lit, ses mains vieillies et les rides de son visage. Mais elle tient un journal et aidée d’un neurologue qu’elle voit en cachette de son mari, elle arrivera à progresser dans les 20 ans de souvenirs effacés.

Le roman nous tient en haleine et on se prend à admirer les efforts du personnage principal qui se débat dans les arcanes de sa mémoire. L’histoire se dévoile petit à petit et la narratrice s’aperçoit qu’elle n’était pas sans défauts, ... mais qui l’est.

L’auteur est un scientifique spécialiste en la matière avec vrai talent littéraire.

IF-0212-3848

avant d'aller dormir

4 étoiles

Critique de Minouchka (, Inscrite le 4 mars 2011, 61 ans) - 21 janvier 2012

vraiment trop long 3/4 du livre toujours l'éternel recommencement, seulement à la fin qu'il est captivant , les 50 dernières pages.

Super

8 étoiles

Critique de Ilovebooks (, Inscrite le 29 décembre 2011, 21 ans) - 29 décembre 2011

Ce livre est vraiment super, angoissant jusqu’à la dernière page. L'auteur nous donne quelques détails ce qui nous permet de nous mettre dans la peau de Christine. Dommage qu'il n'y ait pas de suite pour savoir la fin de sa vie !!! J’espère qu'il y aura très prochainement un autre livre de cet auteur. Donc vraiment PASSIONNANT!!!

Un peu redondant !

6 étoiles

Critique de Oops (Bordeaux, Inscrite le 30 juillet 2011, 53 ans) - 23 décembre 2011

Christine se réveille chaque matin en ayant oublié tout de son passé. Y compris la veille ! Elle est victime d'un rare cas d'amnésie dû à un accident dont elle n'a bien sûr aucun souvenir. Chaque matin, elle se réveille à côté d'un homme Ben qui en fait est son mari depuis 20 ans dont elle ignore tout, elle pense avoir vingt ans, or elle en a 47. Aucun traitement n'a donné de résultats, jusqu'au jour où Ed Nash un jeune neuropsychologue l'invite à tenir un journal. En relisant chaque matin les faits transcrits les jours précédents, elle finit par découvrir nombre d'incohérences notamment dans les propos que son mari lui tient pour retrouver sa vie passée. L'incompréhension la pousse de plus en plus loin dans ses investigations et ce qu'elle découvre va bien au-delà de l'imaginable… A part quelques redondances dues au fait que chaque jour Christine doit redécouvrir qui elle est, le scénario de ce premier roman est plutôt bien pensé même si au final je n'ai pas été surprise par la conclusion. Pour les amateurs de thriller psychologique !
"Que sommes-nous d'autre que la somme de nos souvenirs ?"

FBI fausse bonne idée

3 étoiles

Critique de Le_squasheur (Paris, Inscrit le 16 décembre 2011, 43 ans) - 16 décembre 2011

Amis lecteurs de ce forum, j'ai ressenti la même chose que vous. Au départ, on plonge dans l'histoire avec beaucoup d'intérêt, et puis assez rapidement, on s'ennuie parce que par définition l'héroïne revit tous les jours la même journée. Pénible à vivre certes, mais pénible à lire aussi...
En fait, l'idée de départ est bâtarde : la maladie dont souffre l'héroïne n'existe pas et du coup les situations sont fausses et bancales.
Par exemple : l'héroïne sait qu'elle va perdre la mémoire le lendemain au réveil et pourtant elle va bien gentiment se coucher tous les soirs. Ca vaudrait peut-être le coup de tenter une nuit blanche une fois pour voir non ?
Autre exemple : le bad guy fait tout cela par amour pour une femme qui au final lui refuse ses faveurs (sauf une fois). Alors pourquoi se donne-t-il tout ce mal ?

Bref, trop fabriqué, trop compliqué, trop incohérent et...trop long.

Tant va la cruche...

8 étoiles

Critique de Chrisland (, Inscrit le 27 septembre 2011, 59 ans) - 3 novembre 2011

Attiré en début d'été par un buzz infernal dans la presse et autres médias, je me suis précipité sur ce polar soit disant "hors norme".

J'avoue que le premier chapitre m'a totalement scotché, l'idée de départ étant assez fabuleuse, tant sur le fond que dans sa présentation. Et que j'ai poursuivi ma lecture avec l'envie de comprendre. Avide d'explications, j'ai admiré la mécanique d'exposition, extrêmement technique et subtile (essayez, vous verrez, c'est un exercice de style infernal).

Malheureusement, mon intérêt a peu à peu légèrement décru, le principe du roman entraînant par lui-même -c'est inévitable- une répétitivité dans l'exposition qui finit par lasser. Et la fin, là aussi malheureusement, est un peu prévisible pour autant que le lecteur soit un tant soit peu averti et rompu aux joies perverses des constructions des meilleurs polars Whodunit.

Nonobstant cette déception sur la durée (je pense qu'une centaine de pages en moins aurait donné un rythme bénéfique au récit), c'est tout de même un premier roman tout à fait hors norme et il est fort à parier qu'on entendra de ce bon vieux Watson, comme dirait Sherlock Holmes... Je mets un 4* d'encouragement !

décevant !

2 étoiles

Critique de Meggie (, Inscrite le 3 novembre 2011, 29 ans) - 3 novembre 2011

On tourne très vite en rond ! Rien à dire de plus ! A part avoir pensé le laisser tomber plus d'une fois !

Moyen

5 étoiles

Critique de PA57 (, Inscrite le 25 octobre 2006, 36 ans) - 9 octobre 2011

L'histoire, bien qu'intéressante, est plutôt décevante. On voit arriver la fin bien avant celle-ci. Il y a plusieurs détails dans ce livre qui lui font perdre sa crédibilité, des incohérences. Les explications de la fin ne suffisent pas à rendre le tout plus cohérent. Bref, je n'ai pas réussi à croire à cette histoire, ce qui pour moi est un très grand défaut. Par contre, je n'ai pas trouvé qu'il soit trop long. L'écriture n'est pas d'un très grand style, mais ce n'est pas le but de ce genre de livre.
En résumé, une histoire intéressante et une lecture facile. Bien qu'assez long, on est pris par l'histoire et ce roman se lit très vite. La fin est par contre décevante, presque bâclée et très prévisible.
Un roman sympathique à lire sur une plage, pour se détendre, mais qu'on oublie aussi très vite.

Très décevant...

2 étoiles

Critique de LaCritiqueuse (, Inscrite le 14 avril 2011, 30 ans) - 7 septembre 2011

Dans ce roman il n'y a que l'idée de départ qui m'aie plu -et encore...- le reste -la très longue et lente progression de l'intrigue- m'a franchement barbé au plus haut point. Le récit est répétitif à souhait, délayé au maximum, le style est plat, simplet. Dire que la fin est convenue serait commettre un grave euphémisme. Ce fut pour moi une lecture décevante et sans surprise. Bref, je sens que je ne garderais pas plus ce roman en tête que l’héroïne ses journées.

A éviter de toute urgence!

Monotonie

2 étoiles

Critique de Loustic (, Inscrite le 26 janvier 2006, 51 ans) - 3 septembre 2011

C'est en tout cas l'ambiance ressentie tout au long des quatre cent neuf pages de ce livre. Pourtant une idée intéressante et un quatrième prometteur, sans nécessairement avoir des attentes extravagantes, je m'attendais à beaucoup, beaucoup mieux que dix pages de mise en place et 100 de dénouement relativement bien ficelé.
Entre les deux, un long, très long récit monotone, redondant et prévisible.
Les références à Harlan Coben avec ''Ne le dis à personne '', à Lehane pour ''Shutter Island'' et Hayder pour ''Tokyo'' sont tout à fait trompeuses et hors contexte.

Bravo

8 étoiles

Critique de Cicile (, Inscrite le 2 septembre 2011, 27 ans) - 2 septembre 2011

Je trouve que le roman est plutôt bien ficelé pour un premier roman. J'ai beaucoup aimé ce livre qui m'a tenue en haleine presque jusqu'à la fin.
Bien sûr quelques détails subsistent que je trouve un peu décevants. C'est un peu long, surtout au démarrage.
Mais je me suis quand même régalée.
A quand un prochain roman ?

thriller de l'été ?? non non non

6 étoiles

Critique de Tetedelivres (, Inscrite le 31 août 2011, 35 ans) - 1 septembre 2011

J'ai tellement lu et entendu du bien de ce livre que je me suis dis : pourquoi pas moi ... On se prête très facilement au jeu de l'auteur à nous faire avancer dans le flou, à nous amener là où il veut et nous faire croire ce qu'il veut ... on ne sait plus à quel saint se vouer : Christine est elle folle, rêve-t-elle ? son mari, son médecin et sa meilleure amie lui mentent-ils ou non ??? qui dit vrai dans ce jeu diabolique?

Ce qui, en toute logique, nous pousse à dévorer le livre, à avaler les pages ... Ce en quoi je qualifie être un très bon triller.
Mais quel dommage ( pour ma part ) d'avoir trouver dès le début le pourquoi de l'intrigue, ce qui cloche réellement. Forcément, avec un tel flou et un tel suspense, on se pose mille questions, on échafaude mille plans. De ce fait, je n'ai pas été surprise à l'arrivée du dénouement.
Je me suis ôtée mon plaisir toute seule ???

Il s'agit du deuxième livre que je lis qui traite de l'amnésie. Thierry Serfaty avec " demain est une autre vie " a également sorti un très bon thriller qui m'a tout autant emballée mais beaucoup plus surprise.

J'ai adoré " Avant d'aller dormir "; je le recommande mais il ne fera pas partie de mes coups de coeur. Sentiment difficile à expliquer !
Si on parle de premier roman, j'ai été plus bluffée par le livre d'Elizabeth Haynes " comme ton ombre " que j'ai aussi avalé ( il fallait me dire de poser le roman sinon je restais plongée dedans sans me soucier du temps qui passe )

Un très bon premier roman

7 étoiles

Critique de Nana (, Inscrite le 19 août 2011, 28 ans) - 23 août 2011


Une très bonne idée bien exploitée.

Il y a certes des longueurs et des rebondissements prévisibles mais l’héroïne est attachante et l'histoire plutôt captivante.
Il faut cependant bien l'avouer on a l'impression de lire 300 pages uniquement pour les 100 dernières mais elles valent le coup.
A noter tout de même que le dénouement est un peu vite plié !

Question style c'est facile à lire mais l'auteur a encore une marge de progression (on l'excuse : c'est un premier essai.)

La 4e de couverture sur-vend un peu (beaucoup ?) l'ensemble mais ça reste un bon thriller psychologique.

Une véritable imposture...

3 étoiles

Critique de Luluganmo (, Inscrite le 26 septembre 2010, 37 ans) - 21 août 2011

Alors non, une fois la dernière page refermée, je ne me suis pas dit: "à quand le prochain Watson?". Ce livre n'a nullement bouleversé mes nuits et ne m'a pas laissée pantelante. Je ne rejoins pas du tout certaines critiques lues auparavant même si, je dois l'avouer, j'y ai cru au début. Car au commencement de la lecture, je me suis dit que le dénouement serait comme un feu d'artifice, ce genre de truc qui explose d'un coup et auquel on pense encore quelques heures après. Mais non, ça ne s'est pas passé ainsi. Le récit est marqué par une répétition de chapitres très très ennuyeux et rébarbatifs (Christine Lucas se réveille chaque matin avec la même amnésie, elle ne se souvient de rien et l'homme qui partage son lit doit lui rappeler qui elle est et blablabla). Bref, je me suis ennuyée à mourir, très contente de parvenir à la fin de l'ouvrage même si je dois reconnaître qu'il n'y a que les 60 dernières pages qui valent le coup (sur 400 quand même..., accrochez-vous!). Bref, ce roman n'est vraiment pas à la hauteur de toutes les critiques que l'on peut voir dans la presse et non, il ne rejoindra pas les incontournables du polar. Désolée mais Sonatine a publié de bien meilleures choses...

Décevant...

4 étoiles

Critique de Zoyd (, Inscrit le 25 novembre 2010, 35 ans) - 6 juin 2011

Si le pitch peut paraître intriguant, l'histoire se traîne lamentablement pendant les 2 premiers tiers du récit, pas aidée par une écriture franchement pauvre et répétitive. Quant au twist, attendu sitôt lue la quatrième de couverture, il répond bel et bien présent; s'il faut reconnaître qu'il est tordu à souhait et plutôt bien trouvé, il se grille malheureusement 200 pages avant la fin et annule les derniers espoirs fondés dans le livre.
Pas antipathique, juste mollasson et très anecdotique. En quête d'un bon thriller, vieux vaut lire "Les Lieux Sombres", paru également chez Sonatine..

Forums: Avant d'aller dormir

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Avant d'aller dormir".