Le monstre de Florence de Douglas Preston, Mario Spezi

Le monstre de Florence de Douglas Preston, Mario Spezi
(The monster of Florence)

Catégorie(s) : Littérature => Européenne non-francophone

Critiqué par Septularisen, le 8 mai 2011 (Luxembourg, Inscrit le 7 août 2004, 50 ans)
La note : 5 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 271ème position).
Visites : 2 074 

LE JACK L'EVENTREUR ITALIEN...

Dimanche 7 juin 1981, alors que la ville de Florence se prépare pour une torride journée, un crime affreux est découvert dans un chemin au milieu des champs, dans les collines entourant la ville Toscane. Un jeune couple a été sauvagement assassiné dans leur voiture pendant qu’ils étaient occupés à faire l’amour.
Alors que commence l’enquête de la police italienne, démarre au même moment celle d’un journaliste au quotidien Florentin "La Nazione", Mario SPEZI…

Quatre mois plus tard, un nouveau crime dans des circonstances tout à fait similaires est commis… et pire la police Italienne fait très vite le rapprochement avec deux autres crimes, commis de la même manière en 1968 et 1974…

Cette fois plus de doutes à avoir, la police a bien affaire à un tueur en série...

Bien que parfois ce livre se lit comme un polar, il s’agit bel et bien ici d’une histoire totalement vraie, celle du Serial Killer surnommé «Le monstre de Florence» qui entre 1981 et 1985 terrorisa toute la région de Florence, en commettant six doubles meurtres (huit si l’on compte les crimes de 1968 et de 1974)…
Il n'y a pas de vrai dialogues dans ce livre, si ce n’est ceux rapportés par les deux auteurs, il s'agit en fait d'un livre témoignage sur une histoire malheureusement bien vraie!

Le livre est composé de deux parties distinctes, d’intérêt et de valeur complétement inégales… Il nous présente d’abord le point de vue du journaliste Italien, Mario SPEZI, considéré comme «The» grand expert du «Monstre de Florence», c’est d’ailleurs lui qui inventa cette expression dans un de ses nombreux articles sur le tueur en série…

Le journaliste nous présente toute l'affaire, depuis ses débuts en 1981, jusqu’aux derniers développements en 2008 (notons au passage que si la plupart des protagonistes de cette affaire sont morts, l’enquête elle se poursuit toujours au moment où j'écris ces lignes…) les meurtres, les différentes enquêtes, les différentes personnes accusées d’être le Monstre, les nombreuses piste suivies par les enquêteurs (dont quelques-unes complétement fantaisistes…), les divers témoignages plus ou moins farfelus, les rumeurs complètement absurdes, la panique qui s’empare de la ville, les différents procès, pour terminer sur son opinion quant à savoir qui est le fameux monstre…

La deuxième partie du livre, nettement moins bien écrite et nettement moins intéressante, nous présente elle le point de vue de l’écrivain de romans Américain Douglas PRESTON (l’auteur entre autres des livres «T-Rex» et «Le Codex»…) .
Celui-ci fait la connaissance avec Mario SPEZI lors de son séjour à Florence avec sa famille pour écrire un livre. Fasciné par l’histoire du monstre, lui et SPEZI décident d'écrire ensemble un livre sur le Serial Killer florentin.

Cette partie est malheureusement toute en longueurs et en explications plus ou moins alambiquées, on passe en revue tous les accusés, tous les policiers, tous les carabiniers, tous les juges de l’enquête. Il faut vraiment bien s’accrocher pour ne pas se mélanger les pinceaux et continuer à suivre toute l’affaire… Le livre se dirige vers la fin, lorsque Douglas PRESTON est accusé de diffamation et détournement de preuves, et Mario SPEZI lui d’entrave à la justice et de complicité avec le Monstre de Florence et incarcéré.

J’avais beaucoup entendu parler de cette affaire, étant jeune, c’est donc avec le plus grand intérêt que je me suis replongé dans cette intrigue qui passionna l’Italie au cours des années 80... Pensez-vous l'affaire qui aura donné lieu à l'enquête criminelle la plus longue et la plus coûteuse de toute l'histoire italienne. Près de cent mille suspects entendus, dont douze arrêtés puis relâchés...
L'affaire aura provoqué des suicides, des exhumations, des soupçons, des vies détruites, des rumeurs, des fausses accusations...
On dit même que l'écrivain Thomas HARRIS qui a assisté en personne à l'un des procès du Monstre, se serait inspiré du "Mostre de Florence" pour le personnage d'Hannibal Lecter...

Mais, bien que je ne puisse pas dire que le livre est mauvais, au contraire, il recèle de nombreux chapitres très prenants, la seconde partie de l'ouvrage m’a elle beaucoup déçu, car les auteurs s’éloignent trop de ce qui devrait rester le thème principal à savoir «le monstre», et ne nous font plus que l’apologie de deux auteurs avides de vérité qui se font piéger par des policiers et des magistrats carriéristes, peu scrupuleux, et peu regardant sur les méthodes employées, pour qui seul le résultat final compte…

En définitive, je dirais que ce livre est d’une lecture facile bien que parfois ennuyeuse, et m’a laissé un sentiment très mitigé au final…

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Histoire à ce jour non résolue

7 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 16 avril 2015

Enquête intéressante mais parfois confuse, un grand nombre de protagonistes intervenant dans cette sombre histoire à ce jour non élucidée. On peut même se demander si la vérité éclatera un jour car non seulement le ou les tueurs n'ont plus sévi depuis longtemps (le dernier forfait remonte à 1985), mais les pistes étudiées par les différents services de la justice italienne n'ont jusque-là pas été concluantes.

Les auteurs mettent bien évidemment l'accent sur la partialité et l'ambition dévorante d'un flic et d'un magistrat en particulier, dont les investigations les ont amenés à émettre des hypothèses totalement farfelues.
Il est à noter d'ailleurs que ces derniers ont été poursuivis et condamnés depuis pour avoir outrepassé leurs prérogatives.

Une adaptation cinématographique fut un temps envisagée, avec notamment au casting Georges Clooney. A ce jour rien ne semble avoir abouti.

Une histoire surprenant, une enquête captivante

8 étoiles

Critique de Hivernale (Québec, Inscrite le 4 mars 2012, 49 ans) - 4 mars 2012

J'ai beaucoup aimé ce livre.

Effectivement la première partie est plus intéressante que la deuxième, mais cette deuxième partie racontant l'enquête reprise par Mario Spezi aidé de Douglas Preston est loin d'être sans intérêt.

Les aventures vécues par Mario Spezi, pour essayer de mener une véritable enquête sur le Monstre de Florence, contrairement aux enquêteurs italiens dont les théories sont une tragique farce, sont angoissantes et à peine croyables. On ressort de ce livre avec une très piètre opinion du système judiciaire italien.

Une enquête captivante et un phénomène de société effrayant.

Forums: Le monstre de Florence

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le monstre de Florence".