Faute de preuves
de Harlan Coben

critiqué par Marvic, le 29 avril 2011
(Normandie - 61 ans)


La note:  étoiles
Victimes du Net
Wendy Tynes, journaliste de télévision, tend un piège à un pédophile devant les caméras .
Dan Mercer, éducateur auprès d'enfants en difficulté se retrouve accusé de meurtre et de pédophilie.
Mais les preuves auraient-elles été « fabriquées »?
Même Wendy commence à douter de ses informations.
Elle se retrouvera elle-même confrontée à la puissance dangereuse du Net.

Licenciée, elle va continuer à enquêter seule pour trouver qui avait avantage à faire « tomber » Dan Mercer.
Parmi toutes les pistes possibles, va se détacher celle d'une éventuelle conspiration visant les 5 membres d'une confrérie universitaire.

D'innombrables rebondissements jusqu'aux dernières pages du livre font de ce roman, l'un des meilleurs de Coben qui renoue avec le supense de ses tout premiers romans.
Pour les « connaisseurs », de petits clin d'œil à ses précédents livres (comme les appels à Win), mais le ton est beaucoup plus grave que dans les enquêtes de Myron Bolitar.
Et la puissance des blogs ou des forums ne relève peut être pas du seul domaine du roman policier.
Machination 8 étoiles

Un bon Coben,
Bonne histoire qui se lit facilement, c'est du pur Coben.
Du suspense jusqu’à la fin, où l'on connaîtra le dénouement de l'histoire, après de nombreux rebondissements.

Free_s4 - Dans le Sud-Ouest - 45 ans - 13 février 2016


Bof... 6 étoiles

Coben, c'est Coben ! Les mécanismes qu'il met en place sont efficaces et le lecteur y adhère facilement, attendant le dénouement avec impatience... C'est la recette d'un "bon" roman policier. Si on y ajoute les thèmes à la mode, internet par exemple, on peut espérer de bonnes ventes.

En résumé (!) ce livre peut être un bon compagnon pour une soirée solitaire. Pour ma part j'ai eu un peu honte en refermant le livre : il y aurait eu sûrement mieux à lire...

Tanneguy - Paris - 80 ans - 7 avril 2012