Alex de Pierre Lemaitre

Alex de Pierre Lemaitre

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par El grillo, le 25 avril 2011 (val d'oise, Inscrit le 4 mai 2008, 43 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 17 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (231ème position).
Visites : 4 917 

Simplicité, efficacité, travail soigné

Alex, une jeune femme de 35 ans, belle et attirante, essaie des perruques dans un magasin du boulevard de Strasbourg. Quelques heures plus tard, elle est enlevée par un inconnu qui la suit, jetée dans une camionnette et séquestrée dans un hangar désaffecté. Le ravisseur a organisé sur place un théâtre de tortures qu'elle va subir jusqu'à l'horreur.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Camille Verhoeven mène l'enquête sur cette disparition. Le petit flic s'intéresse de près au bourreau, mais aussi à la victime, qui a tant de choses à cacher.

Encore 3 parties bien distinctes, encore ces dialogues plein d'évidence et de cynisme, un récit maitrisé, encore un vrai plaisir de lecteur. Quand je cherche à me faire balader en étant sûr de me retrouver sur mes pieds à la fin, sans me prendre la tête, je lis Lemaitre. Toujours simple et efficace.

[...]c'est dur à imaginer mais pour les enquêteurs, dans l'immédiat, l'art et la manière, ça ne change pas grand chose. En revanche, si le légiste a raison, pour la victime, l'acide vivant ou mort, la différence a dû compter pas mal[...]

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  La trilogie Verhoeven

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas mal du tout

8 étoiles

Critique de Monocle (tournai, Inscrit le 19 février 2010, 57 ans) - 15 janvier 2017

Pas mal du tout

Ainsi donc un auteur qui a remporté un prix Goncourt avec un excellent roman (rarissime) est aussi capable de voguer dans les eaux troubles du thriller.
Alex se lit facilement et recueille un soin particulier dans la cohérence du récit. Je reste un lecteur du genre très sceptique et je dirai que pour faire avaler la pilule, Pierre Lemaître a réussi en emmêler l'histoire pour la présenter dans un bel emballage.
La fin est tout à fait stupéfiante et somme toute je ne regrette pas d'y avoir goûté.

Camille Verhoeven deuxième

9 étoiles

Critique de Free_s4 (Dans le Sud-Ouest, Inscrit le 18 février 2008, 43 ans) - 10 octobre 2016

Les secondes aventures de notre ami le commandant Camille Verhoeven (1m45 et plein de (sale) caractère)
L'histoire commence par un enlèvement, celui de la jeune Alex.
Et comme toujours avec Pierre Lemaître, des rebondissements jusqu’à la fin du roman.
Efficace..

Genres variés

8 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans) - 31 janvier 2015

Le roman peut être découpé en trois parties. Chaque partie tient d’un genre différent. Ça débute comme un thriller d’enfermement, ça dérive sur une poursuite policière et ça s’achève sur un polar psychologique. On passe donc par différentes émotions tout au long de cette histoire. On est tout d’abord oppressé par des scènes de séquestration, puis angoissé par une chasse à l’homme effrénée et finalement déstabilisé lors d’un interrogatoire chargé de manipulations mentales. Chaque section est parfaitement réussie mais finit sur une déception. En effet, les sentiments déclenchés sont à chaque fois déçus par le changement de genre qui nous laisse dans une forme de frustration. On est embarqué dans l’énigme en cours et d’un coup tout est remis à zéro. Mais Pierre Lemaître maîtrise tellement son sujet que le ressenti global reste très positif. Je suis passé par de multiples états de stress et c’est bien ça l’essentiel ! Moins puissant que « Robe de marié », mais tout même efficace !

Un polar qui change de l'ordinaire.

10 étoiles

Critique de Chapitre31 (TOULOUSE, Inscrite le 18 août 2013, 48 ans) - 29 septembre 2014

Un victime qui n'est pas seulement victime.
J'ai aimé les dialogues percutants de ce roman (en particulier au cours de la garde à vue en dernière partie du livre)..
Rebondissements , et qualité d'écriture..
On le lit d'une traite et on ne devine rien.. et on est happé jusqu'à la fin.. Un régal !

Très bon polar

8 étoiles

Critique de Vigneric (, Inscrit le 26 janvier 2009, 48 ans) - 2 avril 2014

J'ai lu ce roman par curiosité après avoir découvert Pierre Lemaître pour son Goncourt (Au revoir là haut) que j'avais beaucoup aimé.
J'y ai retrouvé un peu le même style : Très dépouillé, percutant, presque visuel (cinématographique ?). Et les seconds rôles sont tous des "cas" très intéressants.
L'intrigue est captivante d'un bout à l'autre, et la fin est surprenante, mais tellement logique que je me suis dit "j'aurais dû y penser".
Bref je le conseille, même si je préfère largement "Au revoir là haut", mais c'est plus mon style de lecture habituelle.

Ma note : 17/20

Thriller soigné...

9 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 12 mars 2014

Je ne suis pas particulièrement fan ni de polar ni de thriller, j’aime juste varier mes lectures. J’avais repéré celui-ci grâce aux présélections pour le prix CL 2014, peu de temps après l’obtention du Goncourt par son auteur pour «Au revoir là-haut». Bien m’en a pris…

Les plus sévères reprocheront sans doute à Lemaître son style thriller à l’américaine destiné peut-être à appâter le lecteur, avec un démarrage sur des chapeaux de roue. Une jeune femme sexy en diable qui se fait séquestrer dès la 18ème page pour se retrouver très vite « à oilpé » dans une cage au beau milieu d’un hangar désaffecté… Eh oui, c’est ça un thriller et c’est même marqué sur la couverture, comme le Port Salut. Ça c’est dit, maintenant on peut rentrer dans le vif du sujet…

Pierre Lemaître – que donc je découvre - démontre avec « Alex » que le thriller n’est pas forcément un sous-genre du polar, que ça peut être très bien écrit et que ça peut même se rapprocher de l’étude de mœurs. Lemaître, il maîtrise tout, en fait. De l’écriture au scénario (vraiment captivant de bout en bout), en passant par les personnages, dont la profondeur psychologique donne l’impression qu’ils sont faits de chair et d’os. Les flics en particulier sont bien campés et plutôt attachants avec leurs tocs et leurs failles (le commissaire Camille Verhoeven est touchant derrière sa carapace, même si j’ai un faible pour le personnage de Louis, d’une folle élégance dans tous les sens du terme). Quant à Alex, elle est un peu space, c’est sûr, et sa folie va concourir habilement à la structure de cette intrigue en trois actes évoluant au rythme d’un balancier. J’essaie juste de rester vague pour éviter le spoiler, là…

Et forcément, tout cela est tellement bien mené qu’on en redemande… J’ai ainsi décidé de prolonger le plaisir avec les quatre autres romans policiers de l'auteur, dont deux (« Travail soigné » et « Sacrifices ») mettent également en scène Camille Verhoeven.

Complètement inattendu

9 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 45 ans) - 5 octobre 2013

Pierre Lemaitre nous propose un thriller de grande qualité, découpé en trois parties réservant tour à tour d'excellents rebondissements.
L'histoire démarre classiquement, puis par la suite le scénario s'élabore et prend une tournure totalement inattendue pour mieux nous happer et nous entraîner dans les tréfonds de cette sombre histoire. Certaines scènes sont absolument horribles, d'autres glauques à souhait et l'ensemble ne nous laisse que peu de répit.

Une jeune femme est enlevée, puis séquestrée par un inconnu aux motivations obscures. Apparemment seule la souffrance physique et psychologique suivie d'une mort lente et atroce semble intéresser ce dernier.
Témoin de l'enlèvement, un homme prévient les services de police et l'affaire est confiée à l'équipe du commandant Verhœven. Celui-ci physiquement atypique et meurtri de par son passé, n'en reste pas moins une personne obstinée, consciencieuse et désireuse de faire éclater la vérité.

Trois en un

9 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 31 août 2013

Pierre Lemaitre nous offre pratiquement une trilogie dans ce titre qui suit "Travail soigné" et qui précède "Sacrifices". Moi qui les lis "dans le désordre", je peux affirmer que ce n'est pas un problème car l'auteur prend soin de rappeler les faits antérieurs ou de refaire un portrait complet du capitaine Camille Verhoeven et de ses équipiers Louis et Armand. C'est d'ailleurs le seul reproche que je ferai concernant ces personnages, des traits de caractère que j'ai trouvés forcés, un peu caricaturaux.

Mais, l'intrigue, bravo!!
L'enlèvement d'une femme inconnue par un inconnu dans une fourgonnette quelconque en pleine nuit signalé par un passant, voilà qui rappelle à Camille de bien douloureux souvenirs; mais qui va aussi l'obliger à entamer une course contre la montre pour espérer retrouver la jeune femme, qui qu'elle soit, vivante.
"Camille est toujours là... sauf que sa vie, il en est le seul détenteur et le seul bénéficiaire. Quand on est devenu le seul personnage de sa propre vie, ça n'est plus très intéressant."
La suite relève du "spoiler" mais la fin de la première partie est stupéfiante, la fin de la deuxième tout autant et rien ne nous préparait à la troisième !
Pierre Lemaitre signe pour moi (mais ce n'est que ma troisième lecture) un excellent roman policier remarquablement construit.

très bon roman

10 étoiles

Critique de Lys (, Inscrite le 13 février 2013, 38 ans) - 13 février 2013

une victime, un bourreau mais qui est vraiment la victime qui est vraiment le bourreau... rebondissement, suspense, à lire sans modération.

Bon roman.

7 étoiles

Critique de Fabian (, Inscrit le 28 septembre 2011, 36 ans) - 26 novembre 2012

Dans ce roman, l'auteur pose son héroïne (Alex) tantôt en victime, tantôt en bourreau. Le livre est séparé en trois parties, l'enlèvement et la séquestration dans la première. La cavale et les meurtres dans la seconde. Puis la garde à vue et l'interrogatoire dans la troisième. L'écriture est fluide, on se laisse porter par la vie de cette femme. Parallèlement à elle, nous suivons l'inspecteur en charge de l'enquête Camille Verhoeven, homme complexé par sa petite taille et anéanti par un passé douloureux. La première partie m'a passionné, la description de la captivité de l'héroïne Alex est prenante. On se croirait enfermé à sa place dans cette cage et subir tout ce qu'elle éprouve, la douleur et la peur. Par la suite nous assistons à peu de rebondissements. Le coupable est vite démasqué et il y a peu de surprises sur le dénouement. On a envie de finir le livre, mais dès la seconde partie, on se doute de la fin. Je conseille tout de même ce livre.

Pierre "Lemaitre"; un nom pas usurpé !!!

10 étoiles

Critique de Usdyc (Bruxelles, Inscrit le 27 août 2004, 61 ans) - 26 octobre 2012

On est dans les hautes sphères du roman policier français. Une intrigue bien menée, amenée avec juste ce qu'il faut de tension pour tenir en haleine le lecteur jusqu'au dernier point de la dernière page.
Pas de fioritures oiseuses dans des descriptions de personnages stéréotypés.
En conclusion: dans la vie, il y a deux types de personnes: les baisés et les baiseurs !
Ceux qui ont lu, comprennent et que ceux qui n'ont pas lu s'empressent de lire le livre pour comprendre !!

la valse des sentiments

10 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 40 ans) - 27 septembre 2012

J'ai adoré ce livre qui m'a rappelé "robe de marié" tant pas sa conception que dans sa construction. En effet les trois parties distinctes (torture, meurtres en série puis dénouement de l'intrigue policière) nous font passer par des sentiments diamétralement opposés passant de la compassion, à la compréhension et l'aversion. La chute est encore une fois rondement menée sans happy ending conventionnel. Bravo Mr Lemaitre car même si le comportement du commandant est parfois antipathique sa psychologie et celles des adjoints donnent encore plus de relief à l'ensemble de l'histoire.

un bon moment

7 étoiles

Critique de Gardigor (callian, Inscrit le 27 avril 2011, 40 ans) - 30 août 2012

l'intrigue est toujours aussi bien menée par Pierre Lemaitre.
Alex est un personnage haut en couleurs et le retour du commandant Verhoeven est fracassant.
Ce que j'aime le plus avec cet auteur c'est sa capacité à nous emporter ailleurs à chaque partie, de changer le décor et les points de vue.
Par contre je reste un peu sur ma faim. J'ai trouvé ce roman moins haletant que "robe de marié" ou "cadres noirs" même si on passe un très bon moment.

un vrai polar un drame humain

10 étoiles

Critique de Rusty71 (, Inscrit le 27 août 2012, 47 ans) - 27 août 2012

comment définir Alex c'est la première fois que je lis du Lemaitre mais ce n'est certainement pas la dernière. j'ai adoré le style , l'histoire enfin toute la personnalité de cette fille . 3 parties bien distinctes qui nous font douter et à la fin l'explication le dénouement final en apothéose . très bien écrit, réaliste. Les 2 protagonistes le flic antihéros et Alex, femme à multiples facettes on ne se doute pas où veut nous emmener l 'auteur il brouille les pistes nous entraine dans des directions différentes . un univers noir autour de la torture, des sévices et enfin de la vengeance. de la première page à la dernière on est littéralement happé par cette fille et sa vie. un livre à lire absolument!!!

Un polar français de haut niveau

7 étoiles

Critique de Linbaba (, Inscrit le 25 juillet 2012, 33 ans) - 24 août 2012

Une intrigue très bien ficelée qui va de rebondissement en rebondissement.
En effet, j'ai rarement vu une histoire avec autant de surprises et de faux semblants et pour ça je félicite cet auteur (que je découvre).
On se dit au fil du récit qu'on a deviné comment ça va se terminer, et bien non l'auteur brouille les pistes.
L'ambiance dérangeante et sordide est très réussie.
La galerie de personnages est vraiment bien mise en scène, chacun a son histoire et chacun porte un fardeau.

Par contre certains passages sont un peu longs et inutiles et ça c'est dommage, ça casse un peu le rythme et c'est pour ça que je ne lui mets pas la note maximale.

Néanmoins ça ferait un très bon film de cinéma si un jour on décide de l'adapter.

Tortures et règlements de compte

8 étoiles

Critique de Tistou (, Inscrit le 10 mai 2004, 61 ans) - 16 juillet 2012

Entre Jean-Christophe Grangé, Maxime Chattam, Franck Thilliez et donc Pierre Lemaitre, le polar français signe une place bien représentée dans le monde du polar, significativement différente des plus classiques polars anglo-saxons, et bien différente aussi des très suivis polars scandinaves.
Les polars français, et plus particulièrement Pierre Lemaitre avec « Alex », se distinguent par un réalisme très affirmé, y compris dans l’exposition des sévices éventuels – dans « Alex », il faut reconnaître qu’on est gâtés ! et c’est ce qui pourrait me réfréner en la matière – et des constructions d’intrigues très élaborées, permettant à l’auteur – et à Pierre Lemaitre notamment – de nous scotcher au moment de recoller les morceaux éclatés du puzzle.
La construction d’ « Alex » sort de l’ordinaire avec trois parties clairement distinctes qui permettent d’appréhender, puis in fine d’avoir fait le tour –littéralement – de cette jeune femme de 35 ans qu’est Alex. Car Alex est une femme. Mais Alex n’est qu’un des deux personnages clef de ce roman, l’autre étant le Commandant Camille Verhoeven, enquêteur ô combien atypique, et qui a bien du mal à encaisser le décès de son épouse.
Ces deux personnages sont franchement hors normes, le roman aussi, de par son approche multi-protagonistes au fil des trois parties.
Alex est une jeune femme qui ne rechigne pas à attirer les hommes et les séduire. Dès le départ on assiste à son enlèvement et sa séquestration accompagnées de tortures récurrentes – et ne comptez pas sur des éléments d’explication dans cette première partie. Mais, n’étant pas dans « la vraie vie des vrais gens », elle parvient à s’échapper seule de la cage où elle est enfermée alors même que Verhoeven et son équipe, sur le point de mettre la main sur son tortionnaire, assistaient au suicide dudit tortionnaire. Exit Alex dont on va continuer à suivre les traces grâce à l’enquête de Verhoeven. Une enquête qui révèlera un personnage plus complexe que pressenti. Beaucoup plus complexe !
On restera dans la noirceur jusqu’au bout. Et c’est ce qui fait à mon sens la limite de cette école française dont je parlais plus haut : un renchérissement toujours plus fort de la violence au service d’une intrigue pourtant très soignée.

Forums: Alex

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Alex".