Les sirènes de Saint-Malo de Françoise Bourdin

Les sirènes de Saint-Malo de Françoise Bourdin

Catégorie(s) : Littérature => Francophone

Critiqué par Bernard2, le 18 avril 2011 (DAX, Inscrit le 13 mai 2004, 72 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (24 741ème position).
Visites : 3 678 

La passion du métier

À la mort de son père, Joël Carriban revient à Saint-Malo, et reprend l’entreprise familiale. Son arrivée est mal accueillie. Joël était brouillé avec son père, suite à sa passion pour la voile dont les excès conduisirent l’entreprise au bord du gouffre et à des licenciements. Charlotte, l’épouse de Joël, refuse de venir à Saint-Malo est demande le divorce.
Joël va avoir bien du mal à s’imposer, d’autant plus qu’il tombe amoureux de Servane, secrétaire dans l’entreprise, et dont le père est au nombre des anciens licenciés…
D’aventures diverses en rebondissements, le livre tient en haleine, rythmé par ces hommes au tempérament bien trempé. Mais il fallait semble-t-il que tout se termine bien, et la fin est tout de même un peu trop schématique.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Trop à l'eau de rose

7 étoiles

Critique de Incertitudes (, Inscrit le 4 décembre 2008, 37 ans) - 15 septembre 2021

Je commence à bien connaître cette auteure qu'on ne voit d'ailleurs jamais dans les médias. Je pourrais reprendre les mêmes arguments que pour La Maison des Aravis, Un cadeau inespéré ou Les Bois de Battandière. On a des personnages forts, qui y croient, fracassés par la vie mais qui parviennent à relever la tête par leurs propres moyens en montant leur entreprise, en retombant amoureux, en réconciliant avec ses proches.

C'est toujours le même schéma : un contexte familial compliqué : une rupture, un décès, une rivalité amoureuse, de vieilles rancœurs familiales. Françoise Bourdin excelle dans tout ça. Elle soigne aussi son cadre : comme le titre l'indique : Saint-Malo, ses marins au caractère bien trempé, ses plateaux de fruits de mer au restaurant et comme toujours l'incroyable bicoque familiale froide et immense mais dont ils ne peuvent se passer.

C'est une vie rêvée qu'elle nous décrit. Où on tombe amoureux et où on prévoit dans la foulée de se marier avec une jolie rousse de vingt ans. Où redresser une entreprise se fait en claquant des doigts. Et après, une fois le livre refermé, tu redescends sur terre et là...

Un air breton

8 étoiles

Critique de Clacla44 (, Inscrite le 4 mars 2011, 33 ans) - 10 avril 2013

Ce livre m'a détendue; je me suis bien représenté les personnages et les lieux; l'auteure embarque le lecteur dans cette famille bretonne caractéristique. Je n'ai pas pu lâcher ce récit, et même si c'est vrai que ça finit un peu trop bien, ça permet de rêver un peu...

Forums: Les sirènes de Saint-Malo

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Les sirènes de Saint-Malo".