Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises de François Reynaert

Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises de François Reynaert

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Laurent63, le 18 avril 2011 (AMBERT, Inscrit le 15 avril 2005, 46 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 5 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (22 463ème position).
Visites : 5 558 

Un sacré livre !

Quatrième de couverture :

Nous avons tous appris un jour que Clovis était le premier des rois de France. Qui sait qu’en Allemagne, il est considéré comme un roi allemand ? De Saint Louis, on garde l’image d’un grand souverain, rendant la justice sous son chêne. On ignore qu’il imposa aux Juifs de porter l’équivalent de l’étoile jaune. Jeanne d’Arc est la grande héroïne du Moyen Âge. Pourquoi a-t-on oublié toutes les autres ?
Nombreux sont les Français qui s’intéressent à notre passé, nombreux aussi ceux qui se désolent de mal le connaître. Pour s’adresser aux uns et aux autres, il fallait une plume alerte et un esprit libre.

L'auteur, passionné d'histoire, nous fait vivre 2 000 ans de notre histoire en 500 pages. Il veut enlever tous les clichés nationalistes, qui sont toujours d'actualité. Il nous apporte un regard nouveau sur les évènements essentiels de notre histoire. Avec beaucoup de connaissances, et de références, il nous montre que notre pays ne s'est pas construit en 2 jours. Un très bon livre qui devrait être plus connu.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Pas terrible, en fait...

5 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 64 ans) - 1 mai 2013

Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises, le titre semble parfaitement juste car ce sont bien des fadaises que l’on va retrouver dans cet ouvrage. Il est possible que je m’emporte un peu donc je vais essayer de bien vous présenter l’ouvrage et exprimer de façon la plus précise qui soit pourquoi je suis resté sceptique et dubitatif face à ce regard global sur notre histoire de France.

Tout d’abord, précisons que je n’ai aucun a priori contre François Reynaert que j’ai lu de façon régulière dans un certain hebdomadaire et même en livre. Je connais ses points de vue même si je ne les partage pas tous, j’ai même eu l’occasion de l’interviewer une fois pour une radio. Je me doutais bien que son Histoire de France ne serait pas un hymne à la gloire des rois et du clergé, mais ce n’est pas cela qui me faisait peur avant d’ouvrir l’ouvrage car je ne suis pas non plus un inconditionnel des systèmes anciens de pouvoir ni un défenseur inconditionnel des clercs catholiques ou autres… Par contre, j’attendais un travail sérieux, historique, qui permette, pourquoi pas, de sortir des idées reçues et justement qui jette ces « autres fadaises » définitivement à la poubelle…

Cette histoire a recueilli beaucoup de succès et bonnes critiques, c’est un fait, et j’en attendais beaucoup et c’est probablement pour cela que ma déception est forte. J’ai l’impression que ceux qui se sont emballés pour les chapitres souvent faibles et parfois creux de François Reynaert sont ceux qui n’avaient jamais lu une Histoire de France qu’elle soit de Lavisse, Martin, Bainville, Gaxotte ou Miquel. Toutes avaient des limites, des lacunes, mais chacune était le fruit d’un véritable travail !

Quand j’ai commencé ce livre de Reynaert, j’ai rapidement compris que les certitudes, les poncifs, les fadaises à la mode médiatique allaient prendre le dessus sur le fruit des recherches historiques… « Si les Blancs avaient agi envers les Indiens comme les Barbares avec le monde romain, le président des Etats-Unis siègerait aujourd’hui dans un tipi, fumerait le calumet de la paix, prierait le grand manitou et, notons-le par parenthèse, le monde n’en serait pas plus malheureux ». Belle phrase, tout n’est pas absurde, mais s’agit-il bien d’histoire ? Rien n’est moins sûr !

Une remarque plus solide va résider dans la notion de mythes fondateurs de notre nation. On peut comprendre que ces mythes ne sont que des mythes, donc des symboles, des faits non avérés. Ce n’est pas une nouveauté et d’autres avant Reynaert l’avaient dit. Mais tout rejeter pour autant, sans preuves historiques me semble pas très cohérent non plus… Les Francs, par exemple, n’étaient pas la France, Clovis était plus un chef de bande qu’un roi au sens classique… ce n’est pas pour autant qu’il faille ne pas parler de sa conversion et de ses conséquences sur la France naissante… Il faut toujours raison garder…

Reynaert commet, à mon avis, une erreur pour quelqu’un qui veut faire de l’histoire, même s’il explique au départ qu’il n’est pas historien. Il faut remettre les faits dans un contexte, dans une période, dans une culture… Le fait seul n’a pas de sens. Quand il parle de Louis IX et de son combat contre les Juifs, parler d’«étoile jaune» est une erreur, au mieux, ou une manipulation, au pire. Cela ne fait pas, d’ailleurs, de Louis IX un ami des Juifs mais plutôt un Chrétien qui dans une époque difficile tente, maladroitement de façon indiscutable, de protéger sa religion des « ennemis » que sont Judaïsme et Islam…

Ce qui manque indiscutablement dans ce livre, c’est la vie quotidienne des populations. Il passe en revue des dates, des faits, des impressions, des tendances, des ressentis, ses ressentis, mais oublie bien souvent de parler des habitants des régions concernées, des sujets qui eux aussi avaient des ressentis que parfois on connaît grâce à des textes que les historiens ont présentés, traduits, expliqués… Faire de l’histoire ce n’est pas seulement faire de la politique a postériori, c’est puiser dans les textes des éléments qui avaient été oubliés, sous-estimés, rejetés…

Enfin, pour finir je dirais que Reynaert a une certaine idée de la France comme le général De Gaulle avouait en avoir une aussi et que cela ne permet pas de faire de l’histoire. J’attendais mieux de cet ouvrage et je suis donc déçu. Pas trop quand même car j’avais acheté ce livre d’occasion pour deux petits euros seulement…

Je reste à la recherche d’un bon livre synthétique de notre histoire qui permettrait de sortir des a priori qui sont très nombreux dans notre vision de la nation française. Chaque époque a maintenant fait l’objet d’études précises, de rectifications solides, mais reste à prendre le temps d’écrire la synthèse grand public…

L'Histoire de France AVEC tous les clichés

2 étoiles

Critique de Martin1 (Chavagnes-en-Paillers (Vendée), Inscrit le 2 mars 2011, - ans) - 30 avril 2013

Dans un style agréable, François Reynaert nous fait revivre l'histoire de France... Il s'agit d'un récit qui enchantera la plupart des citoyens curieux... mais qui ne s'y connaissent guère.

Je suis désolé de le dire aux lecteurs heureux de ce livre... mais il s'agit d'une réécriture de l'histoire de France tout à fait erronée. Son objectif est purement anticlérical et antimonarchiste. Par conséquent, les gens sont satisfaits : on leur dit ce qu'on leur a toujours dit, c'est que les rois sont des méchants pas beaux assoiffés de pouvoir et les prêtres des tyrans en soutane.

D'un point de vue historique, ce bouquin est une catastrophe ; avec peine, l'auteur essaie de se convaincre que l'embêtante Jeanne d'Arc n'était pas aussi héroïque qu'on le croit, que Saint Louis fut un Hitler avant l'heure (inhin. intéressant. mais pourquoi fut-il canonisé alors ?), que la Révolution fut un bain de sang tout à fait nécessaire, tout en proclamant des phrases aberrantes telles que "Les Jacobins (oui, oui, c'est bien eux) furent les premiers à tenter de réduire les inégalités sociales". Tiens, c'est les vendéens qui vont être contents d'entendre ça ! Ainsi que la totalité des Mérovingiens, des Carolingiens, des Capétiens, des Valois, des Bourbons... Allez, prenez ça dans la gu**** !
En ignorant complètement un principe de base appelé "CONTEXTE", Reynaert, homme de gauche confirmé, nous expose une vision républicaine de l'histoire, qui consiste en effet à lapider l'Ancien Régime. Ce qui explique pourquoi, comme le dit Albator, la deuxième partie du XXème siècle a été bâclée : c'est une période moins commode pour critiquer les cathos...

Bref, un livre qui fera fuir les historiens, même les moins rigoureux.
Je souhaite tout de fois une bonne lecture à ceux qui cherchent une bonne histoire de France - pas l'Histoire de France, non, juste une histoire - où il y a des gentils, des grands méchants ( ils vont à la messe, c'est dire s'ils sont méchants), et une happy end (youpi nous voici délivrés !...).

Intéressant

9 étoiles

Critique de Albator76 (, Inscrit le 4 août 2012, 44 ans) - 13 septembre 2012

Ce livre est destiné à toute personne qui comme moi s'intéresse à l'histoire tout en n'étant pas des spécialistes notoires.
Il retrace 2000 ans d'histoire et remet certaines choses au point par rapport aux programmes scolaires enseignés.
Même si la période entre la deuxième guerre mondiale et de nos jours est bâclée, il n'en demeure pas moins que je le conseille vivement.

Un essai passionnant !

10 étoiles

Critique de Icynico2000 (, Inscrit le 12 février 2012, 50 ans) - 12 février 2012

François Reynaert nous offre un magnifique livre d'histoire de France. Il nous invite à revisiter les a priori inculqués par les manuels d'histoire depuis le XIX siècle.

L'auteur dresse un tableau captivant et drôle de l'histoire de France mais aussi de l'histoire de l'Europe (les deux étant inséparables).

La perspective est intelligente : la remise en question des postulats et dogmes du XIX siècle qui avaient pour but de créer une identité nationale et une mythologie patriotique.

La fin du livre (la Deuxième Guerre Mondiale et la France jusqu à nos jours) est moins intéressante mais l'ensemble est une réussite totale.

A mettre entre toutes les mains et peut-être surtout dans celles des jeunes adultes !


Forums: Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Nos ancêtres les Gaulois et autres fadaises".