Contes cruels de Nadine Monfils

Contes cruels de Nadine Monfils

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Patman, le 14 avril 2011 (Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 56 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (34 810ème position).
Visites : 1 962 

Les livres, ça n'apporte que des misères !

« La vieille qui marchait dans la merde », « Petit caca Noël », « Les restos du cul »,… voilà, le ton est donné. Nous ne sommes pas ici en présence de haute littérature, loin sans faut, mais ces quelques nouvelles de Nadine Monfils sont un agréable divertissement pour peu qu’on veuille bien les prendre au 3ème degré. 140 pages et une douzaine de nouvelles drôles (souvent), douces-amères (parfois) voire poétiques (une fois), saupoudrées de savoureuses expressions wallonnes et de belgicismes du meilleur aloi, beaucoup de cruauté, reflet de notre monde hélas, ce qui n’empêche que l’on rie beaucoup à la lecture de ce petit livre. Nadine Monfils frise parfois la vulgarité, mais sans jamais tomber dedans, un bel exercice d’équilibriste en somme. Entre deux briques plus sérieuses, ça fait une petite respiration. A conseiller à ceux qui aiment San Antonio.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Une révélation !

8 étoiles

Critique de Catinus (Liège, Inscrit le 28 février 2003, 68 ans) - 17 février 2019

Cette Nadine est, pour moi, une découverte littéraire majeure. Comme quoi même à 67 ans et demi, tout peut encore arriver dans la vie. C’est bien simple : j’en suis encore sur le cul !

Nadine Monfils frise avec la vulgarité sans jamais tomber dedans.

Pas besoin de grand bla-bla pour introduire le livre, ce qui suit suffira amplement. Quatorze courtes nouvelles :

1. « La dame qui marchait dans la merde » : eh ben, si c‘est pas du porno, ça y ressemble vachement.
2. « Il faut toujours ranger sa femme avant de partir » : tout cela n’est pas très correct, Nadine, franchement !
3. « Le bonheur est dans le puits » : une histoire de motard, de bière, de puits avec Jeanneke et Will.
4. « Télé de mes amours » : c’est pas ça qui va me trouer le cul !
5. « Juju Mackintosh » : A côté, Hannibal Lecter c’est de la gnognotte !
6. « Le message squèté » : une « gourmandise » liégeoise avec Hubert Tchantchès.
7. « Un garçon bien élevé » : mais si vous êtes une fille évitez-le !
8. « La fée pin-up » : Ah ! pour une fois un conte bien sage …
9. « Resto du cul » : il existe bien des restos du cœur pourquoi pas des restos du cul. Avec Conchita, la pute liégeoise.
10. «Vive les poupées gonflables » : tout est dans le titre et un plus en bonus.
11. « Rue de la Vierge Noire » : visite à la tante Philomène qui vit dans un home. Attendez-vous au pire …
12. « Bon anniversaire, Boulette » : les aventures de Bubble et de Boulette dit Gros-Lard. Ca vaut son pesant de cacahuètes (ça rime !- avec Boulette,lol-)
13. « Lolitas cherchent pervers pépères » : trois jeunes filles charmantes et bien éduquées se tapent de vieux pépères.
14. « Petit caca noël » : un noël carnageux ( c’est pour faire un peu poétique !)

Extraits :

- Accroc à la poésie qui était mon dada depuis toujours, sûr que j’étais doué pour les vers. Quand j’étais petit, je les coupais en morceaux. Puis plus grand, j’en ai fait des poèmes.

- Cirque Divers : lieu mythique liégeois, créé par Antaki dit « Le Sultan de Bouillon ».

- A quarante ans, il vivait encore avec sa maman. Il connut une femme mais elle n’avait pas plus à sa mère parce qu’elle se mettait du vernis à ongles et que ça faisait « mauvais genre ». Finalement, il se rendit compte qu’il préférait le football.

- Il libraire lui fila « Ma tante chez les nudistes », de K. De Mongeot, estimant que commencer par Duras, c’était trop dur.

Nouvelles.

6 étoiles

Critique de Koudoux (SART, Inscrite le 3 septembre 2009, 54 ans) - 27 avril 2011

Certaines sont bonnes voir très bonnes mais d'autres par contre pas terribles!
De qualités inégales mais respectant l'ambiance habituelle de Nadine Monfils.
Pour les fans : à lire!
Pour les autres : commencer par un autre pour prendre température (Babylone dream, Tequila frappée , Coco givrée) !

Forums: Contes cruels

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Contes cruels".