La spirale des abysses
de Olivier Descosse

critiqué par Bookivore, le 14 avril 2011
(MENUCOURT - 37 ans)


La note:  étoiles
Le choc Descosse
Quatrième roman d'Olivier Descosse que je lis après "Les Enfants Du Néant" (qui fut son précédent), "La Liste Interdite" et "Miroir De Sang", "La Spirale Des Abysses" est sorti en 2010 (et, tout récemment, en poche). C'est le huitième roman d'Olivier Descosse, ancien avocat reconverti en écrivain et scénariste (je ne sais pas sur quel(s) film(s) il a bossé), et le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est un excellent thriller.

Serge Papadakis est un dirigeant d'une société de protection (bodyguarding), surveillance et gardiennage, et ancien mercenaire et flic d'élite du Service de Protection. Un jour, Muriel, une ex, lui donne un rendez-vous pour lui annoncer que Thomas, son fils de 30 ans, est porté disparu depuis plusieurs mois. Or, Thomas, Serge l'apprend pendant ce rendez-vous, est son fils, dont il ignorait l'existence, fils qu'il a eu avec Muriel, qui ne lui a donc jamais avoué, pendant ces 30 ans, qu'elle avait été enceinte de lui. Thomas, le disparu, ignore lui aussi qui est son père.
Serge, d'abord écoeuré et froid en apprenant cette double nouvelle (il est père - son fils est porté disparu), décide finalement d'accepter, à la demande de Muriel, de retrouver Thomas, qui lui ressemble d'ailleurs pas mal. Sa quête, emplie d'une paternité nouvelle et plutôt difficile à accepter, sera brutale, son fils ayant une vie plutôt chaotique et inattendue, remplie de violence, de noirceur... Serge va plonger dans la spirale des abysses !

Un remarquable thriller, qui se lit comme une lettre à la Poste, autrement dit, il se dévore, se bouffe, s'ingère. C'est un de ces 'page-turners' bien écrits et remplis de suspense à chaque page, chapitres courts et nombreux (80), personnages troubles, violence, barbarie même...Des romans de Descosse que j'ai lus, c'est, pour le moment, mon préféré avec "Les Enfants Du Néant". A lire si vous aimez ce genre ! A noter, ça plonge dans le fantastique par moments !
« Le jeu de l'oie » 7 étoiles

Serge Papadakis, à plus de 60 ans, apprend qu'il est père d'un jeune journaliste Thomas Santi. Et s'il l'apprend, c'est que sa mère Muriel, a besoin de lui pour le retrouver. Thomas a disparu depuis plusieurs mois.
Ce nouveau père va donc partir à la recherche et en même temps à la découverte de son fils.

Un père recherchant un fils qu'il n'a jamais vu, voilà de quoi accrocher le lecteur. On veut forcément assister à la rencontre, même si la fin est plus que prévisible dès la moitié du roman.
Le héros va, d'indice en indice, mener ses enquêtes à Paris, dans le Vercors, avant de se retrouver sur ses propres traces, du temps où il était légionnaire. Heureusement pour lui, chaque indicateur va lui remettre un autre indice, à la manière d'un jeu de piste géant, d'un jeu de l'oie lui, permettant d'avancer de case en case; à noter que si le héros a plusieurs pistes, ce sera forcément la dernière la bonne, et s'il n'a plus de piste, ce seront les visions hallucinogènes de son fils qui l'emmèneront jusqu'au bout de son enquête.
Pas d'ennui dans cette recherche rythmée, mais des approximations, des invraisemblances qui m'ont beaucoup déçue.

Marvic - Normandie - 61 ans - 9 juillet 2012


le voyage dans le mal 7 étoiles

je me suis intéressé à cet auteur à partir de "la ligue de l'imaginaire" où mes auteurs préférés sont présents.
l'histoire de ce père est touchante et nous plonge rapidement dans les profondeurs du mal.
j'ai trouvé ce roman un peu long, on décroche parfois du fil conducteur.
néanmoins le côté paranormal est surprenant et permet à l'auteur de nous faire voyager dans tous les sens du terme.
un premier livre intéressant mais il m'a manqué de la profondeur et un peu plus de folie pour en faire un livre incontournable.
un livre à lire une fois mais je vais lire volontiers d'autres livres d'Olivier Descosse.

Gardigor - callian - 42 ans - 14 juin 2011