De secrètes injustices de Xavier Hanotte

De secrètes injustices de Xavier Hanotte

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Patman, le 18 avril 2002 (Inscrit(e) le 5 septembre 2001, 56 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 10 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 679ème position).
Visites : 3 360  (depuis Novembre 2007)

Subtil mélange des genres

Pour son deuxième roman, Xavier Hanotte nous entraîne dans une suite des aventures de l'inspecteur Barthélémy Dussert et de ses collègues Trientje Verhaert, Hugues Marlaire ou encore Sébastien Delcominette. Tout débute un soir de Noîl. Les célibataires sont de service en ce soir de réveillon qui s’annonce plutôt calme. Mais voilà que l'on découvre un cadavre de clochard dans une impasse du centre de Bruxelles. Ce premier cadavre mènera à un second, criblé de balles dans les toilettes d’un estaminet bien connu des Bruxellois. Ce deuxième corps est celui d’un révisionniste allemand ! L’enquête promet d'être compliquée, que faisait à Bruxelles ce mystérieux historien ex-éminent professeur à Heidelberg ? Que s'est-il passé en mai 1940 dans le petit village flamand de Vinkt ? Qui donc est cet inspecteur de la Sûreté de l'Etat qui a l’air de suivre partout Dussert ? Soyez en sûr, le flair légendaire de l'inspecteur & poète et de sa collègue mélomane , ainsi que le coup de pouce du fantôme de Wilfred Owen permettront de découvrir le coupable. Une fois encore, Xavier Hanotte nous offre un roman haletant mélangeant subtilement les genres, policier bien sûr mais aussi fantastique (la visite nocturne du fantôme du poète Owen), et historique (les flash-back sur les combattants de 14-18, prélude au troisième roman « Derrière la Colline » déjà critiqué sur ce site). L’humour est très présent (l'arrestation d'un truand à Walibi est des plus rocambolesque), et la psychologie des personnages est superbement rendue. Les descriptions de lieux sont soignées et vivantes, on « voit » les paysages et villes évoqués. (Bruxelles, Ypres, Heidelberg,.). En plus, notre héros tombe amoureux ! Un amour à l'image de Barth Dussert, à la fois simple et compliqué.
Un deuxième roman qui confirme l’immense talent de Xavier Hanotte. Vivement le prochain !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • De secrètes injustices [Texte imprimé] Xavier Hanotte
    de Hanotte, Xavier
    Belfond
    ISBN : 9782714435750 ; EUR 20,58 ; 12/09/1999 ; 466 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Inspecteur Dussert

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Owen the saints…

9 étoiles

Critique de Jean Meurtrier (Tilff, Inscrit le 19 janvier 2005, 44 ans) - 9 janvier 2008

Quelle belle surprise que ce roman de Xavier Hanotte. Bien plus qu’un simple policier, il s’agit d’un grand hommage aux chasseurs ardennais, aux victimes du massacre de Vinkt en Flandre Orientale et, intercalés entre les paragraphes, aux soldats de l’empire britanniques tombés durant la grande boucherie de 14-18. Par ailleurs, les confessions de Joseph Marlaire m’ont rappelé les récits de guerre du général japonais dans les «Chroniques de l’oiseau à ressort» de Murakami.
L’auteur s’applique à dépeindre avec beaucoup de réalisme les états d’âmes de l’inspecteur Dussert, décrivant fidèlement les symptômes et les causes de ses tourments. La relation qu’il entretient avec Aline sent vraiment le vécu. L’entourage de Dussert, à savoir le commissariat de police, bénéficie aussi d’un soin tout particulier. Hanotte nous épargne les habituelles caricatures balourdes pour nous proposer des personnages humains et vivants, chacun cultivant ses qualités et ses défauts.
Les amateurs de polars purs et durs en seront pour leurs frais. Le rythme est lent, les rebondissements sont rares et le suspens prend fin bien avant la dernière page. En réalité, l’intrigue policière n’est pratiquement qu’un prétexte. Elle sert d’ossature à un grand plaidoyer pour le souvenir, car ce récit est en fin de compte un grand monument aux morts littéraire.

Remède contre l'oubli

10 étoiles

Critique de Féline (Binche, Inscrite le 27 juin 2002, 40 ans) - 10 juillet 2002


Xavier Hanotte est un écrivain de talent. Dans ses deux premiers romans, il se sert des structures policières pour nous livrer un roman très contemporain, dans lequel il dénonce, d'une part, l'oubli de l'Histoire avec un grand H, particulièrement en Belgique (qui, dans notre pays, connaît encore le massacre de Vinkt?) et donc du révisionnisme, et d'autre part l'oubli de tous ces soldats anonymes qui ont perdu leur vie pour notre liberté. Il serait réducteur de qualifier ce roman de polar. L'auteur s'en défend d'ailleurs, et déteste les étiquettes. Par delà l'enquête, c'est un véritable récit de la destinée. Barthelémy Dussert, le héros ou anti héros, est d'un côté l'inspecteur de la PJ et de l'autre, un homme normal, blessé par une rupture amoureuse, timide et peu sur de lui.

Xavier Hanotte est belge et le revendique. Il décrit son pays d'une manière réaliste, à la fois avec ironie et affection, mais toujours sans condescendance. Sous sa plume, les lieux dépeints, tels que la place des Martyrs, se transforment en véritables personnages.

Du propre aveu de l'écrivain, ses personnages, Dussert mais aussi Katrien Verhaert ou Sébastien Delcominette, ont encore beaucoup à nous dire.

Nous avons hâte de les retrouver pour une troisième aventure.

Forums: De secrètes injustices

Il n'y a pas encore de discussion autour de "De secrètes injustices".