Guerre sale de Dominique Sylvain

Guerre sale de Dominique Sylvain

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Dudule, le 6 mars 2011 (Orléans, Inscrite le 11 mars 2005, - ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (32 606ème position).
Visites : 1 399 

Le supplice du Père Lebrun

Florian Vidal avocat spécialisé dans les contrats d'armement et les relations franco-africaines, a été retrouvé mort dans une piscine, il a subi le supplice du pneu enflammé. L'affaire est donnée à l'équipe de la criminelle dont le commandant est Sacha Duguin, en parallèle, Lola Jost ancienne commissaire va faire aussi son enquête car un ancien adjoint d'origine africaine a été tué de la même façon cinq ans auparavant.
Beaucoup de personnages un peu déroutants au début, on entre en pleine lutte interne entre les Renseignements Généraux et la CRIM.
Tous les ingrédients sont là pour faire un bon polar.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

  Une enquête de Lola Jost et Ingrid Diesel

Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon roman !

8 étoiles

Critique de Shelton (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 61 ans) - 11 janvier 2016

Comme j’avais beaucoup aimé le premier roman de cette série d’enquêtes de Lola Jost et Ingrid Diesel, c’est assez naturellement que j’avais prolongé mes lectures et, à l’occasion de cet évènement Pages en partage, j’ai décidé de relire certains romans de Dominique Sylvain, dont ce Guerre sale qui m’avait bien plu…

Comme nous avions pris le temps de déjà présenter les deux personnages phare de cette série, nous ne dirons rien de plus sur Lola et Ingrid nous intéressant seulement aux particularités de ce roman et elles sont somme toute assez nombreuses…

Tout d’abord, la toile de fond est assez passionnante car il s’agit de la politique française en Afrique noire. Certes, il ne s’agit que d’une toile de fond, sans personnage historique, sans aucun nom réel et toute ressemblance avec la réalité ne serait que fortuite, involontaire et fruit de votre imagination ! Quoi que… En y regardant d’un peu plus près, certains ne pourront s’empêcher de distiller quelques noms propres – pas si propres que cela d’ailleurs – ici ou là, mais cela n’engagera que vous…

Le crime, car il va bien y avoir un crime pour ouvrir cette enquête est assez cruel et violent, touchera le milieu France-Afrique – Françafrique comme écrit Dominique Sylvain – et il va, surtout, plonger Lola dans l’obligation, une fois de plus, de s’en mêler… Il faut dire que le crime va la ramener à une histoire qui l’a concernée de près, juste avant son départ en retraite anticipée…

Cette ambiance et ce crime vont constituer l’attrait majeur de ce roman car même quand l’intrigue strictement policière peinera quelque peu – ce qui arrivera deux fois – le lecteur continuera son chemin, au moins pour savoir les dessous de l’Affaire, mais cette fois-ci avec un grand A…

L’intrigue est quand même assez complexe, les problèmes de cœur d’Ingrid aussi, le fonctionnement de la police nationale vrille sur lui-même, les influences des politiques sur les policiers nombreuses et sombres… Bref, un grand roman avec des personnages affirmés, durs, cruels, angoissants presque… Lola reste égale à elle-même et cette enquête va laisser des traces profondes…

Pour la trame, quelques mots sans vous en dire trop… Un avocat, Florian Vidal, est retrouvé mort dans sa piscine. Pas une mort simple car il a subi un meurtre presque rituel… Un pneumatique brûlé autour du cou… C’est le commandant Sacha Duguin de la criminelle qui récupère cette enquête délicate… On avait rencontré cet homme, le fameux Sacha, dans le roman L’absence de l’ogre… mais c’est une autre histoire !

Certains trouveront certainement ce roman difficile à lire car il ne faut pas l’aborder comme un simple roman policier à lire dans le train en attendant sa destination. En plus de l’aspect retors des personnages, du moins de certains, il y a une multitude de personnages, des relations nombreuses entre eux et je ne serais pas surpris de voir certains lecteurs avoir besoin de prendre des notes. Mais rassurez-vous, passées les premières impressions, vous allez vous retrouver dans un excellent roman, bien écrit et finalement bien supérieur à un « simple roman de gare ou de voyage »…

Quand on termine ce roman, on se dit qu’il devrait y avoir une suite… et c’est bien ce qui arriva quand Dominique Sylvain nous offrit Ombres et soleil !!!

Forums: Guerre sale

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Guerre sale".