Léviathan 99 de Ray Bradbury

Léviathan 99 de Ray Bradbury
(The Cat's Pajamas & Now and Forever)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique , Littérature => Anglophone , Littérature => Nouvelles

Critiqué par CC.RIDER, le 23 novembre 2010 (Inscrit le 31 octobre 2005, 59 ans)
La note : 7 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 6 étoiles (18 345ème position).
Visites : 1 556 

Un recueil composite...

Un jeune noir qui se tartine de crème pour obtenir une peau blanche... Une locomotive à vapeur qui entre en gare avec des wagons aux couleurs de la MGM, de la Warner Brothers, de la Paramount, de RKO et de NBC... Assiste-t-on à l'enterrement ou à l'exil d'Hollywood ? Un jeune homme qui débarque dans une ville fantôme sans enfant, ni hôpital, ni défunts dans le cimetière... Un romancier hémophile et paranoïaque dont les ennemis affutent toutes sortes d'objets lui appartenant pour provoquer sa mort. Un capitaine fou lançant un vaisseau spatial géant à la poursuite d'une terrifiante comète (Léviathan 99). Un homme plongé dans une sorte de vie végétative se voit recouvert d'une carapace de couleur verte à l'intérieur de laquelle il subit une étrange métamorphose... etc...
En tout un recueil de 25 textes tous assez différents par la forme et le fond. Quelques nouvelles, deux courts romans et même un poème. Difficile de trouver un fil rouge dans ce livre qui réunit plusieurs genres ou styles : le social et le politique avec  « La transformation » ( terrible nouvelle sur l'intolérance et le racisme dans le Sud profond à l'époque de la ségrégation raciale) ou « Le jeune homme et la mer », la fantaisie et le fantastique avec « Route 66 » (un étrange voyage dans le temps), « La chrysalide », proche dans l'esprit de «La métamorphose » de Kafka ou « Le rhinocéros » d'Ionesco, excellent court roman qui fut récemment adapté au cinéma et « Quelque part joue une fanfare » véritable conte philosophique à la fois fantastique et poétique qui à lui seul justifie la publication de ce recueil et la Science-Fiction à proprement parler qui ne se retrouve que dans « Des goûts et des couleurs » et dans le roman éponyme « Léviathan 99 » inspiré de Moby Dick et écrit au départ pour être un feuilleton radio. Donc un ensemble assez hétéroclite composé de textes d'intérêts très variés allant du pire au meilleur, du bon au génial. Car c'est du Bradbury (qui a toujours tenu à écrire dans tous les styles et sur tous les registres) et avec lui, même le moins bon n'est déjà pas mal du tout...

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Léviathan 99 [Texte imprimé], nouvelles Ray Bradbury traduites de l'américain par Florence Dolisi
    de Bradbury, Ray Dolisi, Florence (Traducteur)
    Denoël / Lunes d'encre
    ISBN : 9782207260760 ; EUR 25,00 ; 14/01/2010 ; 450 p. ; Broché
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Toujours au sommet

10 étoiles

Critique de Benson01 (, Inscrit le 26 mai 2012, 21 ans) - 27 décembre 2013

L'illustre Ray Bradbury est un auteur qui ne cesse de m'épater à chaque recueil que je lis de lui. Son imagination regorge d'histoires insoupçonnées, l'univers qu'il est capable de générer rien qu'avec de simple mot est particulièrement fascinant et foisonnant. Une telle justesse dans l'écriture, simple, courte, laissant vie aussi à l'imagination du lecteur, me semble excessivement compliquée à entreprendre. Pourtant, ce mec le fait, et on a l'impression d'une telle aisance dans sa façon d'écrire des histoires mirobolantes que, personnellement, ça me laisse pantois...
Léviathan 99 c'est quoi ?
25 textes d'une agréable variété et d'une vivacité qui suscite l'émotion.
Rien ne sert de faire trop long, mais je tiens à résumer une nouvelle en particulier que j'ai trouvé vraiment bien foutue. Il s'agit de la "Mort d'un Homme Prudent", écrit fabuleux d'une vingtaine de pages, qui narre à la seconde personne du singulier un moment décisif dans la vie (ou dans la mort) d'un écrivain atteint d'hémophilie ; vous savez, cette maladie qui fait que le sang ne coagule pas, que la plaie ne cesse de vomir et ne cicatrise pas. Le personnage principal est méfiant et ses ennemis ne manque pas de poser des pièges acérés sur son parcours... La tension est exceptionnelle et le synopsis est vraiment génial, c'est une des perles de ce recueil.
Et juste, parlons aussi du titre de ce livre.
Léviathan 99... C'est le titre éponyme d'un texte d'une centaine de pages que Bradbury à eu encore la bonne idée de livrer ici. Il s'agit à proprement parler d'une réécriture, en quelque sorte, du chef-d'œuvre de Herman Melville : Moby Dick. Sauf que vous vous doutez bien que ça a été réécrit à la sauce Bradbury. Le capitaine fou ne pourchasse pas une baleine blanche à travers les eaux, non, mais bien une comète d'une incandescence ineffable au milieu d'une matière noire infinie ancrée d'étoiles scintillantes.
J'arrête là avec mes avants-goûts et je conseille aux responsables de la collection folio sf de bien vouloir rééditer plus souvent des parcelles de l'œuvre de Bradbury. L'esprit voyage vers l'extraordinaire, c'est magnifique, c'est passionnant, je sens que j'en fait trop, mais quand même, j'aime...
Inutile de rajouter que je vous le conseille.

Forums: Léviathan 99

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Léviathan 99".