Jusqu'à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

Jusqu'à ce que la mort nous unisse de Karine Giebel

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Lilas123, le 20 novembre 2010 (Québec, Inscrite le 19 juillet 2009, 55 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 13 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (736ème position).
Visites : 7 403 

Excellent !

Vincent vit seul dans un chalet en montagne. Il est blessé par la vie et refuse toute attache. Il rencontre Servane, une jeune femme avec qui il développe une grande amitié. Malheureusement, le destin frappe encore lorsqu'on découvre le cadavre de son meilleur ami dans un ravin. Il ne croit pas à un banal accident; Servane l'aidera dans sa quête de vérité.

Quel excellent roman ! J'adore ce genre de roman qui, après l'avoir fini, me laisse avec un drôle de sentiment, comme si j'avais perdu un ami. Ce n'est pas le premier roman que je lis de cet auteur et sa façon d'écrire et de décrire les personnages pour qu'on s'attache à eux ... Vraiment un excellent roman !!

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Jusqu'à ce que la mort nous unisse [Texte imprimé] Karine Giebel
    de Giebel, Karine
    Fleuve noir
    ISBN : 9782265085954 ; EUR 19,00 ; 12/11/2009 ; 489 p. ; Broché
  • Jusqu'à ce que la mort nous unisse [Texte imprimé] Karine Giebel
    de Giebel, Karine
    Pocket / Presses pocket (Paris)
    ISBN : 9782266214001 ; EUR 7,70 ; 08/09/2011 ; 604 p. ; Poche
  • Jusqu'à ce que la mort nous unisse
    de Giebel, Karine
    12-21
    ISBN : SANS000024927 ; 06/10/2011 ; 648 p. ; Format Kindle
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

le vieux de la montagne

10 étoiles

Critique de Jfp (La Selle en Hermoy (Loiret), Inscrit le 21 juin 2009, 72 ans) - 20 septembre 2020

Un roman d’amour et de mort, dans le grandiose décor du Parc du Mercantour, mis en scène par une Karine Giebel au meilleur de sa forme. Au-dessus des deux personnages principaux, Vincent Lapaz, le guide de haute-montagne, et Servane Breitenbach, gendarme fraîchement débarquée de son Alsace natale, plane l’ombre du Stregone, le vieux de la montagne, un ermite qui hante la vallée et va tenter de braver le destin funeste attaché à ces deux-là. Un polar haletant, fortement teinté de mysticisme, mettant aux prises le Bien et le Mal. Lequel des deux va gagner ? Et la Mort dans tout ça ? Quel jeu sournois joue-t-elle ? On tremble, on pleure parfois, on espère, toujours, que justice sera faite, que ce soit celle des hommes ou celle de Dieu…

Là-haut sur la montagne...

8 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 58 ans) - 25 février 2017

Magnifique roman que celui-ci! J'ai trouvé la mise en place un peu lente, mais après, plus moyen de lâcher le livre!
De plus, au-delà de l'histoire policière et aussi sentimentale malgré tout, l'auteur nous parle de la nature, de la montagne et de ses dangers mais de sa beauté aussi et de la nécessité de les préserver.
"Regarder, ça s'apprend. Comme marcher, ou parler..."
Servane et Vincent ne me quitteront pas de sitôt...

valeur sûre

8 étoiles

Critique de Seb (, Inscrit le 24 août 2010, 43 ans) - 27 août 2015

C'est le quatrième roman que je lis et je ne suis jamais déçu. Il est un peu différent des autres parce que plus léger, moins "gore", plus prévisible. Il a cependant en commun cette envie viscérale de tourner les pages pour avancer dans l'intrigue, la non "happy ending" qui ne déroge pas à la règle de l'auteur et une description poussé des psychés des personnages principaux.
Bref je vous le recommande vivement.

Remarquable

9 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 38 ans) - 25 juillet 2015

J'ai découvert Karine Giébel avec "Purgatoire Des Innocents", un roman marquant et vraiment glauque, d'une dureté hallucinante, mais un thriller franchement génial. Puis "Chiens De Sang", court roman qui ne m'a pas emballé du tout, malgré que l'histoire m'intéressait à la base (chasse à l'homme organisée par des milliardaires vicieux). J'ai acheté, sans l'avoir lu pour le moment mais je vais le faire bientôt, "Meurtres Pour Rédemption". Et je viens de finir ce livre, "Jusqu'à Ce Que La Mort Nous Unisse", et que dire ? Une sorte de croisement entre un polar noir et un roman de Frison-Roche ("Premier De Cordée"). Personnages remarquables, certains très cyniques (difficile de s'attacher à Vincent Lapaz, le personnage principal, enfin un des deux, au départ), scénario redoutable, suspense de tous les instants, c'est vraiment un grand thriller. A lire !

Plaisant

7 étoiles

Critique de Anna Rose (, Inscrite le 3 octobre 2006, 48 ans) - 31 décembre 2014

Ce roman laisse davantage de place à l'histoire d'amour qu'à l'intrigue policière, pouvant dérouter les inconditionnels de K.Giebel.
Plusieurs chapitres se succèdent autour des deux personnes centraux avant de dérouler le fil de l'intrigue. Cela peut sembler un peu long d'autant plus que la fin se devine aisément.
Cependant la description de la montagne, du contexte provincial et des sentiments amoureux permettent de passer un bon moment, avec l'envie de tourner chaque page pour avancer dans l'histoire.
Et effectivement, il est dommage de savoir dès le début que la fin se fera au détriment des héros positifs, comme dans tous les romans de l'auteure.

Déçue...

6 étoiles

Critique de Macapat (, Inscrite le 26 juin 2014, 64 ans) - 24 octobre 2014

Après "Juste une ombre" et "Terminus Elicius" que j'avais adorés, j'avais hâte d'entamer la lecture de celui-ci et j'ai été déçue... Malgré une intrigue bien menée, j'ai trouvé des longueurs et des répétitions ( au niveau des sentiments de Vincent et Servane). Mais je reconnais que comme dans "Terminus Elicius" où elle nous décrivait la région de Marseille, elle nous fait rêver de belles escapades en montagne. Et bien sûr je n'hésiterai pas à lire ses autres livres.

Beau roman, mais...

8 étoiles

Critique de Aleumar (, Inscrit le 28 octobre 2013, 64 ans) - 28 octobre 2013

Très belle histoire, avec des personnages, réalistes et attachants.
Histoire sublimée par la beauté des paysages d'autant plus perceptibles quand on connait les lieux et notamment, ce beau lac d'Allos.
Mais dommage, mille fois dommage que Giebel termine "mal" une nouvelle fois, son roman.

Un cran en dessous

6 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 44 ans) - 2 septembre 2013

Des romans de Karine Giebel que j'ai lu , celui ci est celui qui m'a le moins emballé.
Les personnages sont certes bien pensés (la gendarme surtout) mais l'histoire est assez convenue et l'on voit quand même venir d'assez loin les rebondissements.
Certes c'est du Giebel donc gage d'une certaine qualité de rédaction mais on a le droit d'attendre mieux de la part d'une auteure capable de roman comme "le purgatoire des innocents" ou "Juste une ombre".

La montagne

10 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 43 ans) - 27 décembre 2012

Ah la la la encore un excellent K.Giebel ! J'ai parfois eu bien du mal à fermer le livre , et à la fin j'ai pas pu le fermer tout court ;)
Au début , le personnage de Vincent se révèle comme le flic Alexandre dans Juste une ombre : quand tu es une femme (ou pas) tu le prends en grippe direct , mais au final on s'attache au bonhomme ! Et beaucoup , j'ai particulièrement apprécié le perso , que j'ai du mal à effacer de ma mémoire , tout comme Servane .
Amitié particulière , amour particulier et impossible . Ils m'ont particulièrement touchée , j'ai tant aimé me promener dans la montagne avec eux ! En refermant le livre , j'avais envie de prendre mes chaussures , mon sac à dos , le chien , et partir en montagne ! Oui la mer c'est beau mais la montagne a son charme , elle aussi !
Une histoire de magouille , de gens qui se croient au dessus des lois , infidélités et attirances irrésistibles . Tout y est !
C'est bien écrit et une fois finit , on a un pincement au coeur
Bravo Mme Giebel , avec Laurent Guillaume , mes deux découvertes polars niveau français cette année

Un bon moment garanti

8 étoiles

Critique de Ayor (, Inscrit le 31 janvier 2005, 48 ans) - 11 septembre 2012

Karine Giebel est une valeur sûre du thriller français. Son style direct et percutant, des personnages crédibles au service de scénarios travaillés et mouvementés font partie intégrante de ses œuvres.

Ce roman, sans être inoubliable, ne déroge pas à la règle et sait nous captiver dès les premières lignes. Il se situe dans le cadre enchanteur du parc naturel du Mercantour, dans les Alpes françaises, et entre dialogues dynamiques, investigation, action et suspense, tout est réuni pour nous transporter et nous plonger dans une aventure riche et tourmentée.

Vincent Lapaz, guide de haute montagne, est un solitaire amoureux de la montagne, mais profondément blessé par le départ de sa compagne quelques années plus tôt. Le sort s'acharne en le privant de son meilleur ami qu'il retrouve mort au pied d'une falaise. Persuadé qu'il ne s'agit pas d'un accident, il décide de mettre au jour la vérité, accompagné dans ses investigations de Servane, une jeune femme gendarme arrivée depuis peu dans la région, et avec qui il noue rapidement des relations privilégiées.

Superbe ...

9 étoiles

Critique de HakuRyoku (, Inscrit le 9 juin 2010, 56 ans) - 4 juin 2012

Autant annoncer la couleur de suite, je suis loin d'être objectif ... Passionné de montagne, ski et alpinisme, j'ai retrouvé dans ce livre tout ce que je vais chercher là-haut ... Pour ne rien gâcher, les personnages sont attachants, l'intrigue bien ficelée et pleine de rebondissements, et c'est plutôt bien écrit. J'ai refermé ce livre il y a deux semaines et les personnages me manquent encore :)

Un bon moment de plaisir.

9 étoiles

Critique de Zoa (, Inscrite le 21 juin 2011, 40 ans) - 21 juin 2011

Après ce roman, on a envie de partir en montagne faire des balades. Elle est si majestueuse et impressionnante que l'on part à chaque sortie avec Vincent et Servane. C'est aussi une critique acide de ces microcosmes de petite ville de province, où tout le monde se connait . L'écriture est fluide, sans chichi.
Je l'ai dévoré!

Forums: Jusqu'à ce que la mort nous unisse

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jusqu'à ce que la mort nous unisse".