Le cinquième est dément de Jean-Marc Ligny

Le cinquième est dément de Jean-Marc Ligny

Catégorie(s) : Littérature => Policiers et thrillers

Critiqué par Tistou, le 15 novembre 2010 (Inscrit le 10 mai 2004, 62 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 286 

N° 189 de la série « Le Poulpe »

« Le cinquième est dément» est donc le n° 189 de la série du Poulpe, dont on connait le principe : un auteur par n°, un héros récurrent : « Le Poulpe » alias Gérard Lecouvreur, des personnages quasi obligés, dont le restaurant « Le pied de porc à la Sainte Scholasse » tenu par Gérard et Maria où « Le Poulpe » prend connaissance du faits- divers dans le journal qui va lancer sa quête, Chéryl, coiffeuse et compagne du « Poulpe » …
Que voilà un « Poulpe » de belle qualité, avec une belle originalité sans trahir les contraintes de l’exercice. On ne sent rien de poussif, de forcé. Il y a du cru – plus que dans bien d’autres épisodes – mais du sensuel aussi, de l’incertitude, de la non toute-puissance du « Poulpe » là où d’autres le transforment aisément en un superman franchouillard. C’est qu’à la fin … il n’est pas sûr que le « Poulpe » ait enlevé le morceau. En tout cas, pas totalement, et ça, c’est rare.

« Il voudrait bien réconforter Cheryl, exprimer des paroles définitives sur la perte des valeurs morales, sur ces jungles que sont devenues les banlieues sécrétant des prédateurs impitoyables, sur l’inégale et inique répartition des richesses et de la délinquance que cette injustice engendre, ce genre de conneries, mais il sait que ça ne la consolera pas et ne fera pas revenir ses affaires. Aussi reste-t-il muet, et se contente de la serrer contre lui, d’attendre qu’elle se calme.
Il s’aperçoit alors qu’il a toujours en main la manivelle du train d’atterrissage du Polikarpov. D’un geste dégoûté, il la jette dans les mauvaises herbes et les détritus qui poussent au pied du hangar.
- Alors tu veux pas que je la monte ? devine Raymond.
- Non. Cette manivelle, finalement, elle crée que des embrouilles.
Raymond soupire, puis va la ramasser.
- La jette pas, quand même. C’est une pièce d’origine … »

C’est un épisode parisiano-parisien (si l’on considère qu’une banlieue proche déshéritée est parisienne), avec l’irruption d’une famille largement désocialisée, et même plus …
C’est suite à un vol qui le concerne que le « Poulpe » va être amené à « fréquenter » assidument le terrain vague où est stationnée la caravane de nos cinq frères et sœurs, alcoolique ou boulimique ou junkie ou pervers ou … comme le cinquième, dément. Et, pas de bol pour notre « Poulpe », il y a justement dans les parages comme une épidémie de meurtres … Ca va même plutôt tourner au grabuge pour le « Poulpe ». Pas une partie facile, c’est sûr.
Un épisode intéressant.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Le cinquième est dément

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le cinquième est dément".